AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Guerrier

avatar
I am
Messages : 436
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 11 lunes
Famille:

MessageSujet: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Dim 10 Aoû - 16:57

    [ RP SE DÉROULANT SUR LA FRONTIÈRE ]

      « Ok, promis, j'te jure, je n'ai pas fait exprès ! »

    Peu diplomate, Nuage d'Encre faisait face à un vétéran visiblement en colère. Sa litière humide et pleine de boules piquantes étaient renversée devant lui, signe d'une mauvaise blague. Évidemment, l'apprenti était impliqué, mais hors de question de l'avouer. Sinon, il s'en prendrait une belle.
    Le vieux guerrier poussa un feulement indigné et cette fois, le mâle couleur crème reculé en déglutissant. Il avait voulu s'amuser, voir la réaction de ce vieux ronchon. Le voilà servi, et en direct qui plus est. Le grand mâle lui cracha qu'il le regretterait un jour et Nuage d'Encre put filer. Tous ses coups bas ne finissaient pas aussi bien... la plupart du temps, il s'en prenait une dans la tronche, et sévère en plus.

    Préférant ne pas faire face à son mentor, ou pire, Étoile Sauvage, le jeune sortit dehors avec l'idée de récupérer de la mousse pour son propre lit. Qui sait ? Le guerrier allait peut-être se venger sur sa litière ? Alors autant prendre des précaution. Et puis, il pourra toujours se justifier en disant qu'il était partit pour les anciens.
    Une fois dehors, Nuage d'Encre fila directement vers le sud. La mousse serait plus sèche, pas besoin de la sécher en la frottant sur du bois. Étrangement, ce genre de corvée lui plaisir, plus encore que la chasse. Il trouvait qu'arracher de la bryacée était plus physique, il fallait garder un rythme et un mouvement. Ça le berçait et ça le musclait. une activité pour lui en somme.
    Le novice escalada un vieux tronc abattu et quitta les marais. Les quatre chênes étaient en vue, sous un ciel nuageux et lourd. L'orage éclaterait sous peu, mieux valait se dépêcher. Nuage d'encre remarqua quelques arbres solitaires sur la frontière avec le Clan de la Rivière. Il dépassa le lieu sacré des Assemblées et pu s'arrêter non loin d'une grande source, alimentée par la cascade en amont. Des reflets argentés et des clapotis trahissaient la présence de poissons d'eau douce.
    Le balafré se dégota un petit orme dont les branches enroulaient de véritables filons de végétaux. Nuage d'Encre bondit sur une branche basse et lacéra la mousse de ses longues griffes recourbées. Quelques filets se décrochèrent et se posèrent délicatement sur le sol. Satisfait, l'apprenti poursuivit sa récolte, la queue pendante de l'arbre.




Ask Ink ♥️



Spoiler:
 


Poème dédié à Noir Désir, sans qui la vie à 22h30 n'aurait pas de sens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Modeste

avatar
I am
Messages : 697
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 41 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Mar 12 Aoû - 0:01

Arc-en-Ciel

J'suis énervant, hein ?
avec Nuage d'Encre

L'énervement, la colère. Qu'est-ce que c'est ? Un sentiment ? Une émotion ? Quelle nuance entre ses deux mots ? Un sentiment, c'est plutôt ce que l'on pense sur telle ou telle chose, sur une situation, sur un personnage, sur un lieu... Pour l'émotion, c'est plutôt ce que l'on ressent, ce que l'on ressent en voyant des choses aussi différentes soient-elles. Dans les deux cas, on éprouve une sorte de quelque chose qui nous reste dans l'âme, comme lorsque l'on est en colère. La colère, c'est un sentiment ou une émotion plutôt violente. C'est lorsqu'une personne ou une chose nous tape sur le système au point de vouloir se sauver ou en finir avec la personne ou la situation. On dit souvent qu'on peut céder sous les coups de la colère et ce n'est pas faux. Bon nombre de personnes l'utilisent néanmoins en la faisant passer pour une excuse passe partout. Or, la vraie colère, elle monte, monte, monte encore et enfin explose. Et cela ne doit pas arriver plus souvent que cela. Même les personnes plutôt sensibles n'explosent pas à tout bout de champ. Bien souvent, on peut se passer des crises de colères. On doit apprendre à se contrôler, à analyser vraiment la situation, même s'il faut utiliser plusieurs angles et points de vue.

Il faisait jour depuis un moment déjà. Je m'étais levée avec le Soleil. Une fois de plus, j'avais suivi mon petit rituel, j'avais dit au revoir à Morphée, j'avais ouvert mes deux yeux, je m'étais levée et j'étais sortie pour manger et après accomplir ce que je devais accomplir ce jour-ci. Je n'avais pas besoin que l'on me rappelle ce que je devais faire. La veille, on m'avait fait un petit topo. J'étais donc partie avec la patrouille de l'aube en quête de nos frontières communes avec le Clan du Tonnerre. J'avais alors, avec mes camarades, participé à remarquer les frontières et j'étais rentrée, en tête de la patrouille. On m'avait laissé faire le rapport à Chauve-Souris, notre Lieutenant, qui m'avait alors confié, à ma demande, une nouvelle tâche. A présent, je n'étais plus chargée de patrouiller, mais de pêcher. J'avais eu le choix entre cette activité ou la chasse. Je préférais largement la pêche à la chasse. Cela demandait plus de patience de calme... Et cela pouvait nous permettre de réfléchir sur ce qu'on pense vraiment des choses. En quelque sorte, en pêchant, on pouvait réfléchir, on n'avait pas besoin de beaucoup de mouvement, surtout de la concentration alors que la chasse à terre, elle demandait plus d'instinct et de vivacité. Remerciant mon frère de m'avoir confié une tâche si noble, je quittai le camp, la queue haute et les oreilles dressées. Je comptais bien ramener un bon nombre de poissons et même si cela me prendrait plus de temps de faire le transport plutôt que de pêcher. J'aurais ainsi, peut-être la chance d'avoir un regard, un sourire de la part de Coquillage Nacré. Je voulais tant qu'elle me regarde une fois, qu'elle me sourit une fois, qu'elle montre et/ou éprouve de l'affection pour Chauve-Souris et pour moi. Au fond, je pense qu'il en souffre aussi, même s'il refuse de le voir, il lui manque un petit quelque chose.

Une fois à l'extérieur du Camp, mes pattes se mirent en mouvement. Je passai rapidement de la simple marche à la course lente puis rapide. En un rien de temps, je me retrouvai face à la rivière. Or, en arrivant, je vis que mon "coin" habituel était déjà pris par un Guerrier de mon Clan. De loin, je ne le reconnus pas, je pus juste voir son pelage gris cendre. Ne voulant pas le déranger, je fis demi-tour et commençai à longer le cours d'eau. Je devais me trouver un endroit tranquille où je pourrais pêcher sans être dérangé par qui que ce soit. Il me fallait un endroit où la berge permet d'accéder à l'eau et un endroit où la pêche pouvait être fructueuse. Je ne comptais pas revenir bredouille et je ne voulais pas spécialement me mouiller pour attraper un poisson ou deux. Remontant le lit de la rivière, je savais que j'arrivai bientôt au Pont des Bipèdes. Je devrai forcément m'arrêter avant. Sinon, les berges seraient trop hautes et m'empêcherai sérieusement de pêcher. A vrai dire, ce serait dangereux et fou de s'aventurer dans l'eau alors que la berge était si haute. Il fallait ne pas avoir de cerveau, être une cervelle de poisson, pour prendre ce risque. Je préférais mille fois la sécurité et prendre moins de poissons que de prendre des risques inutiles.

Dès lors que le pont fut en vue, je m'arrêtai. Je m'approchai de la rivière et de la berge. De là où j'étais, je pouvais voir les poissons nagés dans le courant d'eau fraîche. Encore un peu plus près de la rivière et je pouvais sentir l'odeur de l'eau. Je posai une patte dans l'eau et attendis que les ondes s'amenuisent. Je pus alors sentir les poissons nager, les vibrations qu'ils provoquaient et certains m'effleuraient la patte. Je souris. La pêche serait bonne ici. Et je pourrais méditer comme bon me semble. Je retirai ma patte de l'eau. Fit le vide dans mon esprit. Et je laissai filer mes pensées tout en ayant les yeux rivés sur la rivière et les poissons. J'ouvris mon esprit au monde. Mon museau se mit à humer l'air. Et je me surpris à reconnaît l'odeur du Clan de l'Ombre. Mes yeux s'écarquillèrent, mais mes mouvements restèrent lents et précis. Un poisson fila sous mon nez et j'eus le bon réflex de le sortir de l'eau. Je lui assenai un violent coup de patte, et remerciai le Clan des Étoiles. Deux poissons de plus vinrent s'ajouter à mon petit tas et ce qui me gênait le plus, c'était la présence de cette odeur qui persistait. Intriguée, j'ouvris la gueule et prononçai quelques mots :

« Est-ce qu'il y a quelqu'un ? Quel félin du Clan de l'Ombre ose venir si près de nos frontières ? J'espère que vous ne comptez pas traverser le pont, sinon quoi, je me verrai dans l'obligation de vous chasser de mon territoire. Tant que vous restez du côté du Clan du Tonnerre, ça ne me gêne pas. »
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥





Merci Vauval ♥️


Dernière édition par Arc-en-Ciel le Sam 18 Oct - 13:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
I am
Messages : 436
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 11 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Mar 12 Aoû - 13:19

    Nuage d'Encre stoppa net dans sa récolte quand il entendit une voix. Son éducation au sein du Clan de l'Ombre lui avait appris a ne plus faire le moindre geste s'il entendait un bruit, ou s'il était repéré. En baissant les yeux, il remarqua un autre félin, crème contrasté de noir, au bord de la rivière. Une femelle à l'odeur. Et elle ne semblait pas l'avoir décelé. Elle l'avait senti néanmoins.
    D'humeur taquine, l’apprenti allongea ses pattes avant sur la branche et tourna sa face intacte à la guerrière, de façon à ce qu'elle ne puisse pas voir ses cicatrices faciales. Il enfouit également sa patte brûlée dans l'épaisse couche de mousse qui avait amoncelé sous lui, et rapatria sa queue brûlée sous sa cuisse. Voilà, désormais, il avait l'air d'un jeune parfaitement normal, dans l'ombre du feuillage de l'orme.

      « Révise ta géographie, femelle. Je suis sur l'angle de la frontière, sur aucun territoire. » lança-t-il depuis sa branche.

    La guerrière adverse n'était pas en faute, puisqu'elle ne savait où il était précieusement, mais Nuage d'encre adorait jouer avec les situations. Les Quatre Chênes étaient derrière lui, les chutes et la forêt du Clan du Tonnerre le prenaient en étau. Mais il n'était pas encore sur le territoire du Clan de la Rivière. Cependant, s'il descendait de l'arbre et qu'il faisait un pas, là il serait fautif.
    Nuage d'Encre sourit une fois que la guerrière l'eut vu, un sourire qui voulait dire "je ne suis pas encore en tort, défrise tes belles moustaches". Il 'avait pas l'intention de quitter sa branche quoiqu'il en soit, il avait de la mousse a rapporter et il n'allait pas gâcher une conversation qui avait si bien commencé.

      « Et elle a un prénom la demoiselle ? Que j'évite de l'affubler de surnoms peu harmonieux. »

    Tronche de poisson, pensa-t-il en se souvenant des remarques de certains guerriers sur les chats du Clan de la Rivière. Un sobriquet qui semblait adapté visiblement, avec les petits poissons qu'elle avait attrapé.




Ask Ink ♥️



Spoiler:
 


Poème dédié à Noir Désir, sans qui la vie à 22h30 n'aurait pas de sens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Modeste

avatar
I am
Messages : 697
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 41 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Lun 18 Aoû - 23:45

Arc-en-Ciel

J'suis énervant, hein ?
avec Nuage d'Encre

J'attendais. Je patientai, attendant que l'étranger portant cette odeur ce manifeste. Mes narines souffraient de ce parfum étrange et âcre. Ce n'était pas une odeur que j'aimais sentir et que je sentais souvent. En général, cet effluve, je ne le sentais que pendant les Assemblées, lorsque tous les Clans se donnaient rendez-vous à chaque pleine lune. A chaque pleine lune, je redoutai qu'une guerre, une escarmouche se déclenche entre les quatre Clans. Cette idée me terrifiait tellement qu'elle prenait beaucoup de place dans mon esprit, si bien que j'écoutai, parfois, les discours des Chefs, de moitié, non pas pour le manquer de respect, mais parce que mon angoisse grandissante résonnait dans ma tête et prenait toute la place si bien que rien d'autre ne pouvait entrer. Repoussant cette idée en secouant ma tête, j'essayai de le repérer. Je cherchai d'abord au sol, faisant passer mon regard de droite à gauche puis de gauche à droite, une fois que je fusse certaine que rien ni personne ne se trouvait sur le sol, je laissai mon regard monter vers les arbres. Après tout, s'il était un félin du Clan de l'Ombre comme l'indiquait son odeur, il devait savoir parfaitement monter aux arbres et ce ne serait donc pas un problème pour lui de se cacher dans ses branches, entre ses feuilles. Mes yeux n'étant pas ceux d'un lynx, je ne parvins pas, du premier coup d'œil, à apercevoir le chat qui se mouvait dans les branches. Sans que je puisse mettre un corps, une silhouette ou toute autre chose sur le sujet, une voix s'éleva dans la direction que je semblais fixer :

« Révise ta géographie, femelle. Je suis sur l'angle de la frontière, sur aucun territoire. »

Je me retins de gronder. Cela ne me ressemblerait pas. Et puis de toute manière, c'était moi qui semblais mettre trompée et pas mon interlocuteur. En somme, je n'avais aucune raison de lui râler dessus ou de râler après qui que ce soit, sinon moi. En même temps, je ne pouvais que percevoir les fumets qui provenaient en ma direction et non savoir avec exactitude où si situais le félin du Clan de l'Ombre. Toujours est-il que je me demandais bien dans quel arbre pouvait être perché celui qui m'avait parlé et que j'avais repéré un peu avant de part l'odeur des siens. Je fis, une nouvelle fois, une exploration approfondie des reliefs et des moindres branches et fouillis pour tenter d'apercevoir le matou. Rien à gauche, rien à droite. Mais flûte alors. Ma vue me jouait-elle des tours ? Une fois de plus, je fus forcée de constater que le félin ne pouvait pas être sur le sol. A moins qu'il ne soit entièrement caché par un de ses maigres buissons que l'on pouvait apercevoir un peu plus loin et dans ce cas, le félin ne pouvait pas être très imposant, sinon quoi, il n'entrerait pas tout entier dans une cachette de fortune de la sorte. Bon gré, mal gré, je finis, après quelques secondes, voir quelques minutes, par le voir. Il était, comme je l'avais devinée précédemment, dans un arbre. Pour être précise, à la forme des feuilles, j'aurais dit que c'était un orme, après, je ne savais pas vraiment comment le reconnaître d'aussi loin, mais j'avais eu la chance d'avoir un mentor très cultivé qui connaissait deux ou trois noms d'arbres précis.

Rapidement, je décrivis le matou de la tête au pied. Je ne pouvais voir qu'une partie de sa tête, celle-ci étant, comme le reste de son corps visible, d'une couleur crème allant vers le doré. Un pelage fort original pour un chat venant du Clan de l'Ombre, d'habitude, les couleurs étaient plus sombres, plus tristes, plus ternes. L'unique œil que je pouvais voir avait une couleur bleue marine, une couleur très jolie et pas très répandue. De ce que je voyais, ce chat était plutôt jeune et semblait plutôt musclé, rien d'étonnant pour un félin du Clan de l'Ombre. Un sourire narquois s'afficha sur son visage. Qu'est-ce que cela signifiait ? Je n'en avais pas la moindre idée, peut-être une mimique de ces chats d'un autre Clan.

Et maintenant ? Maintenant que je l'avais vu, qu'il m'avait dit que je m'étais trompée et qu'il n'était sur aucun territoire ? Qu'est-ce que j'allais faire ? Puisqu'il n'enfreignait pas le Code du Guerrier, je ne pouvais rien lui reprocher. Puisqu'il était sur un territoire neutre, je ne pouvais pas l'en chasser, et de toute manière, je n'étais pas la meilleure pour monter aux arbres alors pour en déloger un félin. Je pouvais peut-être l'ignorer ? Certes ce ne serait pas polie, mais au moins, je ne risquerais pas de m'attirer des ennuis et puis si quelqu'un me voyait parler à un étranger au lieu de pêcher, comme je devais le faire, qui sait ce qui pourrait parvenir aux oreilles de Coquillage Nacré et qui sait comment est-ce qu'elle le prendra. Peut-être qu'elle ne me laisserait plus voir mes demi-sœurs, déjà que je ne les voyais pas souvent, si j'en étais totalement interdite. Je ne pouvais pas me permettre de négliger mes efforts, pas maintenant. Non. Je me devais de continuer de pêcher. Je devais rapporter nourriture pour mon Clan. Je ne faillirais pas à mon devoir. Me reconcentrant sur la Rivière et sur les poissons, je fis le vide dans mon esprit. Plus rien ne m'entourait, plus rien ne m'intéressait, excepté la Rivière et les nombreux poissons qui y vivaient.

« Et elle a un prénom la demoiselle ? Que j'évite de l'affubler de surnoms peu harmonieux. »

Un peu surprise par la prise de parole du jeune, je faillis rater le poisson qui me passa juste sous le museau D'un coup de patte adroit, je le sortis de l'eau et lui assenai un coup de patte violent, le laissant raid mort. Je le mis avec les autres avant de poser mon regard céruléen sur le félin. Moi qui pensais qu'il n'allait plus s'intéresser à moi, je m'étais trompée. Apparemment, il avait du temps à perdre. Moi non. Mais est-ce que je devais oublier toute politesse pour autant ? Non. Ce n'était pas parce que j'étais occupée et parce que ce félin m'était étranger que je devais être malpolie avec lui. Il fallait donc que je réponde à sa question. Moi qui pensais tous les chats du Clan de l'Ombre bornés, malpolis et arrogants, je fus surpris par les mots que le jeune avait choisis. Certes, il n'atteignait pas les paroles de plus âgés qui n'auraient pas utilisés les mêmes termes, mais au moins, il n'était pas malpolis et ne semblait pas chercher à me nuire. Si j'avais bien compris, il me demandait mon nom. Bien. Soit. Il serait exhaussé. Ma gueule s'ouvrit et laissa portée une voix douce vers le chat couleur crème :

« On m'appelle Arc-en-Ciel. Et quel est le nom que tu portes, jeune chat ? »
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥




Merci Vauval ♥️


Dernière édition par Arc-en-Ciel le Sam 18 Oct - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
I am
Messages : 436
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 11 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Jeu 21 Aoû - 12:33

Les yeux de Nuage d'Encre luisirent sous le feuillage du saule. Depuis sa branche basse, il voyait parfaitement la guerrière qui s'était approchée. Non, elle n'avait pas remarqué l'hideuse apparence de l'apprenti, pas encore. A vrai dire, il lui avait montré son meilleur profil. Eh bien, quoiqu'il en soit, il avait eu sa réponse, il pouvait désormais donner la sienne.
    « Nuage d'Encre m'dame. Apprenti de Griffe d'Acier. »

On ne devrait pas être en de mauvais termes ? pensa Nuage d'Encre en perdant son sourire. Le Code du Guerrier aurait donc des failles ? Quand il repensait à sa sœur, si tolérante et si juste, il ne pouvait s'empêcher de croire que ces histoires de guerres et d'isolement n'était qu'un prétexte de plus qu'à la guerre. Griffe d'Acier et beaucoup d'autres avaient horreur des Clans adverses, alors que l'apprenti les trouvait fascinant. Sa mère et son père ne lui avaient pas formellement enseigné de haïr les autres, ils lui avaient juste dit d'être loyal au Clan de l'Ombre. peut-être qu'elle était là, la faille : l'éducation.
Doucement, le novice se leva et laisse tomber un nouveau filet de mousse au sol. Au lieu de se remettre au travail, il sauta au sol, faisant désormais face à la guerrier. Sans ombre pour le cacher, il dévoila son visage à moitié arraché et les nombreuses balafres qui ciselaient son dos et sa nuque. Pour tout dire, Nuage d'Encre aurait préféré caché ces innombrables défauts qui attiraient des regards dégoutés ou curieux sur lui. Il se sentait différent, mais pour le moins exclu. Il passerait outre le regard des autres venus un temps.
    « Encore un pas et je traverse la frontière. » fit-il remarquer en pointant le bout de sa queue brûlée vers le sol. « Jusque là, nous sommes dans les règles, alors... Comme ça c'est vrai que vous aimez vous mouiller les pattes ? »





Ask Ink ♥️



Spoiler:
 


Poème dédié à Noir Désir, sans qui la vie à 22h30 n'aurait pas de sens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Modeste

avatar
I am
Messages : 697
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 41 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Jeu 28 Aoû - 1:33

Arc-en-Ciel

J'suis énervant, hein ?
avec Nuage d'Encre

Je lui avais parlé d'une voix douce, ce qui ne me surpris pas. J'avais toujours été gentille avec celles et ceux qui ne me voulaient aucun mal. En l'occurrence, ce jeune félin ne semblait pas vouloir m'agresser ou me faire quoi que ce soit d'autre qui pourrait nuire à mon bien-être ou à celui de mon Clan. Tant mieux, je ne désirais pas me battre. Pas maintenant. Je préférais me battre à coup de mots plutôt qu'à coups de griffes et encore. Trouver des alternatives au combat, à la confrontation, était tellement plus simple que de ce brouiller. Les mots étaient si puissants que les griffes et les crocs semblaient être des jouets. Les mots avaient tellement d'impact que tous les écoutaient et que personne ne pouvait les esquiver, contrairement aux enchaînements et coups de griffes et de crocs portés à son adversaire durant un combat. Les mots ne s'esquivent pas. Et les négociations sont souvent plus simples que les batailles. Tout cela pour dire que je n'attaquerais pas ce matou sauf si je me sentais agressée ou que mon Clan en pâtirait. C'était peut-être le premier félin du Clan de l'Ombre que je rencontrais si près de mon territoire. Je n'avais jamais vu un chat s'aventurer aussi loin de ses terres et venir se coincer entre les territoires des Clans rivaux. Pourquoi faire d'ailleurs ? Je jetai un rapide coup d'œil au félin. Je le vis parfaitement immobile, inactif, passif. Moi j'étais venue pécher, mais lui ? Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Mon regard descendit le tronc et je pus entrevoir un tas vert. D'aussi loin, je ne savais pas vraiment ce que c'était. Mais se devait venir de son perchoir, sinon pourquoi avoir grimpé si haut ? Pour avoir un bon point de vue ? Cette idée me déplut et me parut plus idiote qu'autre chose.
Seul les félins du Clan du Tonnerre aimait grimper aux arbres pour courir après les écureuils, les membres des autres Clans préféraient, en règle générale, rester au sol. Je remarquai que l'arbre semblait avoir été gratté. Je regardai un peu mieux, d'un meilleur œil et vis ce qui ressemblait de loin à de la mousse. Alors, il s'était perché là-haut pour récolter de la mousse ?

J'avais donc eu raison sur son âge. C'était bel et bien un jeune. Pour avoir comme devoir une tâche pareille. Bien que personnellement, aller chercher de la mousse pour les litières de mes camarades ne me gênait nullement, pour la plupart des Guerriers et surtout des Apprentis, c'était une besogne ingrate dont il fallait s'acquitter à tout prix, une corvée immonde que l'on donnait parfois à ceux ayant marché de travers, ayant fait fausse route, ayant commis une erreur. Pour moi, c'était un moyen comme un autre d'aider ses camarades et ses aînés. Au fond, c'est une tâche comme une autre, sauf que les félins préfèrent être "actifs" et planter leurs griffes et leurs crocs dans quelque chose, en chassant par exemple, alors qu'on rend également un service donc, on fait la même chose. Pourquoi prendre cette action pour une corvée alors ? Moi, lorsque j'étais encore une Apprentie, j'étais très heureuse d'aider mes aînés. La seule tâche que je trouvais peu attirante, c'était de retirer puces et tiques aux anciens. Là, j'étais d'accord pour dire que ce n'était pas le plus drôle à faire et encore moins le plus agréable parce qu'on finit souvent par avoir les pattes sales, puantes et répugnantes à cause de la bile de souris.

« Nuage d'Encre m'dame. Apprenti de Griffe d'Acier. »

Mes soupçons sur le petit se confirment. Il est bien aussi petit que je le pensais. Il n'est pas encore Guerrier. Il n'est qu'Apprenti. Il faut dire que ce n'est pas un rang dégradant, c'est un rang par lequel tout le monde passa, à moins de trépasser avant ce moment, c'est une phase d'apprentissage, en somme une phase très importante dans la vie de tout Guerrier ou même Guérisseur. Griffe d'Acier ? Il me semblait reconnaître ce nom. Je me souviens d'une histoire. Une histoire que m'avait confié Perle de Pluie. Je ne me souviens plus de ce qu'il avait fait, mais il était dans cette histoire de chatons. Il était dans cette histoire d'enlèvement de Nuage de Grenouille. Pauvre petite. Elle avait disparu du jour au lendemain et personne ne savait ce qu'elle était devenue, bien que Perle de Pluie m'eut fait part de ses soupçons. Ce n'étaient que des soupçons après tout, cela ne constituait en rien une preuve et nous ne pouvions pas nous permettre d'accuser comme cela le Clan de l'Ombre et surtout Griffe d'Acier. En une seconde, je revis son visage. Un grand chat brun, presque noir, deux yeux bleus ciels et une large cicatrice parcourant son visage et le découpant en deux parties. Oui. Je revois parfaitement le personnage. Je ne le connais pas. Je ne l'ai jamais fréquenté. Je l'ai juste vu de loin lors d'Assemblées, un visage pareil, ça ne s'oublie pas. Le destin l'avait bien amoché celui-là. Il devait être un bon Guerrier pour avoir un Apprenti.

Mes yeux étaient toujours rivés sur le novice, sur Nuage d'Encre. Il était toujours perché sur son arbre. Il se mit en mouvement, fit crisser ses griffes contre le tronc et fit tomber une plaquette de mousse sur le sol. Au lieu de poursuivre son travail, les présentations étaient faites, le félin s'arrêta net et descendit de l'arbre dans un bond prodigieux. Il n'était désormais plus très loin de moi. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant le visage du félin. Lui qui, en haut, dans son arbre, avait l'air d'un petit chat normal ne l'était en réalité pas. Sur la moitié de son visage, des cicatrices parcouraient son visage. Des cicatrices étranges, qui ne semblait pas dû à des batailles. Il était sacrément amoché le jeunot. Pauvre petit, il avait dû beaucoup souffrir. Je le plaignais. Réellement, si jeune et avec tant de cicatrice. En le décrivant de mes yeux, je remarquais qu'un bout de sa patte semblait comme brûlé, ainsi que le bout de sa queue. Comment est-ce qu'il avait fait son compte ? Un accident ? Un incendie ? Il n'y en avait pas eu depuis un petit moment, à ma connaissance. Pauvre matou. Encore une fois, il était si jeune et tant abîmé. Triste affaire dont il avait dû être victime. Connaissant la réputation des félins du Clan de l'Ombre, je me demandai ce à quoi pouvait bien ressembler le quotidien du petit. Il devait être horrible. Il devait sûrement essuyer les moqueries de ses congénères. Il devait sûrement vivre dans l'ombre du Clan. Il devait sûrement être traité comme un félin diminué. Peut-être était-ce pour cela qu'il devait aller chercher de la mousse ?

« Encore un pas et je traverse la frontière. Jusque là, nous sommes dans les règles, alors... Comme ça c'est vrai que vous aimez vous mouiller les pattes ? »

Il avait accompagné ses paroles en pointant de sa queue le sol. Pourquoi me faisait-il remarquer où était la frontière ? J'étais bien plus âgée que lui et bien plus expérimentée pour savoir parfaitement où est-ce qu'elle se situait. Je n'avais pas besoin d'un étranger vienne me le dire. Je ne sais pas ce qui m'empêchait de lui en vouloir, peut-être le fait qu'il soit aussi... blessé. Toujours est-il que je ne pus m'empêcher de ne pas lui en vouloir. Il pouvait bien dire ce qu'il voulait. Après tout, se pouvait n'être qu'une remarque en l'air, dite trop forte. Dans les règles ? Parlait-il des lois du Code du Guerrier ? Parfaitement. Tant qu'il ne mettait pas une de ses pattes de mon côté de la frontière, il était dans les règles, quant à moi, je n'avais rien à me reprocher, j'étais de mon côté de la frontière et même de mon côté de la rivière si je puis dire. Il m'aurait fallu la traverser pour me retrouver sur une terre qui était tout simplement neutre. Tiens donc, il m'avait posé une question. Une question drôle et stupide à la fois. Drôle de l'entendre de la bouche d'un si jeune, stupide, parce qu'il devait sûrement savoir la réponse et ce avant même d'avoir posé sa question. Je jetai un regard plein de bons sentiments au petit et prenant une voix plutôt douce, je lui répondis :

« Bien sûr que nous aimons cela Nuage d'Encre, sinon pourquoi diable est-ce qu'on le ferait ? Tu devais déjà savoir ce que j'allais te répondre. Non ? Toujours est-il qu'on ne plonge pas toujours dans l'eau pour le plaisir de se rafraîchir, on y est parfois contraint pour de nombreuses choses. »
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥




Merci Vauval ♥️


Dernière édition par Arc-en-Ciel le Sam 18 Oct - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
I am
Messages : 436
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 11 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Mar 2 Sep - 11:46



Les chats étaient fait pour vivre sur la terre ferme et non dans les rivières... Sinon, on verrait des chats voler et d'autres vivre sous la terre. Nuage d'Encre trouvaient bien particulières les coutumes de ses voisins, mais cela ne voulait pas dire qu'elles étaient pourtant dignes d'intérêt. Après tout, le Clan de l'Ombre aussi côtoyait la flotte autant que les autres : territoire visqueux, enlisant et sombre, toutes les contraintes nécessaires pour leur palmer les pattes tels les reptiles qu'ils étaient devenus. Ils en avaient même l'âme disait-on dans l'espoir de mes humilier, ce qui avait pourtant effet de leur rendre le cœur plus léger.
Mais Arc-en-Ciel ne partageait pas vraiment son point de vue, ces chats étaient décidés à se plaquer la fourrure sur la peau et à penser que les poissons avaient livré leurs secrets. Le monde est vaste et on trouve des espèces peu communes, entre ceux qui se prennent pour des écureuils et d'autres pour des lapins. Il ne restait que les serpents de son Clan pour les envenimer.
    « Obéis à la contrainte si cela te chante. » répondit-il en haussant les épaules. « Mais je me demande tu as des plumes imperméables de canard à la place de ta fourrure pour ne pas craindre l'eau. »
La sensation de poisse et de lourdeur n'était pas une peur à proprement parler, mais quand on apprend à nager, pourquoi craindre la noyade ? Nuage d'Encre n'y tenait pas, la furtivité et la discrétion étaient des enseignements suffisants, pas besoin de lui apprendre à copiner avec les poissons -en plus, il avait horreur de leur gout. Ils doivent avoir de l'eau dans le cerveau, pensa-t-il en plissant les yeux. Et des branchies aussi, évidemment. Encore à confirmer.
    « Moi on trouve que j'ai les pattes palmées. » dit-il en tendant sa patte intacte et en écartant ses doigts. « Enfin, c'est ce que vous dites. »
Dites donc, je papote avec une chatte adverse comme à une Assemblée, je serais mal si un membre de son Clan me surprenait, se dit-il en se pinçant les lèvres. L'apprenti se retourna donc et entreprit de rassembler la mousse tombée de l'arbre en une grosse boule transportable.
    « J'y pense, on est pas censé être rivaux ? Du moins, même un peu ? Parce que là... »




Ask Ink ♥️



Spoiler:
 


Poème dédié à Noir Désir, sans qui la vie à 22h30 n'aurait pas de sens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Modeste

avatar
I am
Messages : 697
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 41 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   Sam 18 Oct - 13:56

Arc-en-Ciel

J'suis énervant, hein ?
avec Nuage d'Encre

Je ne pouvais m'empêcher de regarder les cicatrices qui couturaient le visage du félin. Celles-ci n'étaient pas écœurantes à mon goût. Non. Elles étaient plutôt étonnantes. Elles étaient longues. La question de ce comment il s'était fait cela me vint en tête. Néanmoins, je ne pus, sur le moment, me résoudre à lui poser la question. C'était vraiment indiscret et plutôt mal placé. Et cela ne me ressemblait pas. Je n'étais pas comme ça. Je ne pouvais me permettre de paraître aussi indiscrète. C'était ne pas suivre ma logique et mes idéaux de demander cela à un félin. Et puis, à bien l'observer, il n'avait pas l'air de spécialement souffrir de son physique, même si dans un premier temps, il avait peut-être un peu masqué ce qui l'amochait légèrement. Pour moi, cela le rendait particulier. Il n'était pas plus laid qu'un autre. Il était bel et bien extraordinaire pour son âge. Nuage d'Encre. Je croyais avoir déjà entendu parler de ce nom-là. Du moins, la particule "encre" me disait vaguement quelque chose. Peut-être est-ce que c'était son histoire qui avait fait écho ? L'histoire qui l'avait menée à avoir ces imposantes cicatrices sur le visage ? Se devait être cela. Je devais déjà en avoir entendu parlé durant une assemblée. Néanmoins, je ne parvins pas à m'a rappelé durant laquelle et comment est-ce que cet accident était arrivé au petit. Passons. Ce ne devait pas être important et j'avais trop de bon sens pour lui demander à lui ce qui lui était arrivé. J'étais certaine qu'on lui demandait assez souvent, à chaque nouvelle rencontre et je pense que c'était une histoire plutôt difficile à raconter et au vu de ces blessures, des plus douloureuses. Au fond, peu m'importait du physique des félins, le plus important était à l'intérieur, le corps n'était qu'une enveloppe, une couche superflue à laquelle il ne faut se fier.

« Obéis à la contrainte si cela te chante. Mais je me demande tu as des plumes imperméables de canard à la place de ta fourrure pour ne pas craindre l'eau. »

Le petit félin avait haussé les épaules tout en prononçant ces quelques mots. Moi qui le pensais sympathique, je le trouvais plutôt étrange maintenant. Obéir à la contrainte ? Avais-je si mal choisit mes mots que cela ? Bien sûr qu'on était parfois obligé de se mouiller les pattes alors qu'on aurait voulues l'éviter, mais ce n'était ni mortel, ni une contrainte qu'on nous fixait réellement. Au loin, personne ne nous fusillait du regard pour que l'on fasse telle ou telle chose. Si un félin ne voulait pas se mouiller les pattes alors ses camarades s'en chargeaient, c'était cela la vie dans un Clan. Ce n'était pas du chacun pour soit et rien pour les autres. Bien sûr qu'il y avait quelquefois des obligations, quand on doit aller pêcher par exemple ou alors quand on doit secourir des imbéciles de félins n'ayant pas réfléchi à deux fois avant de piquer un plongeon dans l'eau. Bien sûr qu'il y avait des situations qui exigeaient que l'on fasse les choses malgré soit, parfois. Mais finalement, on ne nous obligeait pas tant que cela à aller à l'eau. Et pour tout chat du Clan de la Rivière, c'était plutôt un plaisir. Quand on écoutait les Apprentis, les premières choses qu'ils voulaient apprendre, c'était nagé. C'était donc inscrit dans les veines de chacun. Les chats du Clan de la Rivière aimaient l'eau comme les chats du Clan de l'Ombre pouvaient aimer l'obscurité, comme les chats du Clan du Vent pouvaient aimer le vent soufflant dans leur pelage et sur la lande et comme les chats du Clan du Tonnerre pouvaient apprécier l'abri que leur procurait les arbres. Je souris au petit, tout en replaçant mes deux iris bleutées sur la rivière, portant en ce moment, la même couleur.

« Moi on trouve que j'ai les pattes palmées. Enfin, c'est ce que vous dites. »

Sur ces mots, je relevais vivement la tête pour avoir de nouveau le jeune félin dans mon champ de vision. Décidément, je n'allais pas pouvoir finir ma pêche. J'espérais simplement que personne n'allait venir et me voir parler avec ce jeune chat. Certes, ce n'était ni dangereux pour lui ou pour moi, mais un félin avec une idée derrière la tête pourrait arriver et croire que l'on faisait de l'échange d'informations importantes. Hors, ce n'était pas du tout le cas. On papotait comme de vieux matous à propos de la pluie et du beau temps. Nous parlions de choses banales, sans plus d'importances que cela. En posant mes deux yeux sur le corps de Nuage d'Encre, je pus voir que ce denier me montrait une patte non abîmée et qu'il avait écarté les doigts pour me les montrer. Je me retins de ronronner tellement son caractère était adorable. Néanmoins, il était bien trop loin de moi pour que je puisse vérifier ses dis. Je pus tout de même trouver une autre signification à son message. Les félins pouvaient dire de lui qu'il était palmé pour une tout autre raison. Peut-être que par là, il voulait dire qu'il était fainéant, mais à voir qu'il concoctait de la mousse, je doutais de ces mots. Ce n'était jamais une partie de plaisir d'aller récolter de la mousse, même si j'y allai toujours avec un sourire accroché aux lèvres. Je vois le gamin se retourner et rassembler la mousse qu'il avait récoltée. Il s'attelait donc à la tâche. Ainsi, j'allais peut-être moi-même pouvoir poursuivre la tâche pour laquelle j'étais venue en ce lieu. Je devais impérativement ramener du poisson à mon Clan et ce dans les plus brefs délais.

« J'y pense, on n'est pas censé être rivaux ? Du moins, même un peu ? Parce que là... »

La réplique du petit faillit m'arracher un ronron. Mes moustaches s'agitèrent d'amusement. Certes, je n'étais rien d'autre qu'une Guerrière ennemie pour lui. Néanmoins, être rivaux n'empêchaient pas de pouvoir parler sans animosité. Bien qu'on nous qualifiait de vrais sauvages, on était tout de même civilisé, tout du moins, on ne faisait pas que se donner coups de griffes et coups de crocs. Non. On était également capable de parler calmement et sereinement tout en ayant chacun une activité ayant pour but d'aider nos Clans respectifs. Comment lui répondre ? Quels mots choisirent pour qu'ils soient juste et qu'il ne comprenne pas autre chose ? Après quelques secondes d'hésitations, mes yeux bleus clairs traversent ses yeux bleus sombres et ma bouche articule quelques mots :

« Je n'obéis pas à la contrainte, mais la situation exige parfois de faire un choix, même si ce dernier n'est pas celui qu'on aurait préféré. Et non je n'ai pas de plumes comme les canards, j'ai un pelage des plus banal comme tu peux le voir. Ce sont sûrement les individus du Clan de la Rivière qui se sont habitués à la basse température de l'eau, transmettant ensuite cette pseudo résistance à leurs descendants. C'est vrai que nous sommes censés être rivaux. Néanmoins, est-ce que la rivalité impose l'agressivité ? »

HRPG:
 
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥







Merci Vauval ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'suis énervant, hein ? |PV Rainbow|
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: RIVIERE :: Territoires de la Rivière (Occupés)-