AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez
 

 Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chef

Etoile des Larmes
I am
Messages : 226
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 26
Localisation : Sur le Promontoire/Suisse IRL


Feuille de personnage
Grade: Cheffe
Âge (Lunes): 39
Famille:

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) Empty
MessageSujet: Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)   Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) EmptyJeu 18 Sep - 12:44

Etoile des Larmes se trouvait tout au fond de sa tanière, allongée sur un lit de mousse bien confortable. La chatte blanche était roulée en boule sur sa litière et fixait les roseaux sans les voir réellement. Son esprit était bien trop lointain, prisonnier des souvenirs et des pensées qui le rongeaient sans cesse. Quelques jours s'étaient écoulés depuis la patrouille avec Chauve Souris au cours de laquelle ils avaient croisé Etoile du Griffon et Pelage Fauve. Tout avait mal tourné.

Au début, avant de rencontrer les deux chats des Landes, tout allait pour le mieux. Sa complicité avec son lieutenant était toujours aussi forte même si cela ne se voyait peut-être pas de l'extérieur. Elle était heureuse aux côtés du matou noir qu'elle connaissait depuis si longtemps. Mais hélas cela n'avait pas duré... Leur complicité avait volé en éclats. S'ils n'avaient pas croisé Etoile du Griffon et sa guerrière cela ne serait jamais arrivé. Car au cours de leur discussion la rencontre secrète des deux chefs avait été révélée. Et bien sûr ni Pelage Fauve ni Chauve Souris n'avaient appréciés.

Si Etoile des Larmes n'avait pas mentionné cette rencontre imprévue et inattendue avec le meneur du Vent c'était probablement parce qu'elle avait peur de révéler en même temps ses sentiments pour ce dernier. Mais elle n'avait jamais voulu trahir son Clan. Elle n'avait jamais voulu les mettre en danger. Chauve Souris ne le lui avait pas pardonné. Et à juste titre.

Elle avait été égoïste, inconsciente et naïve sur ce coup. Etoile du Griffon lui avait bien fait comprendre que leur amitié n'était plus. Qu'il la traiterait ainsi que son Clan comme les autres. S'il l'avait voulu il aurait pu profiter du temps d'adaptation du Clan de la Rivière après le changement de chef pour les attaquer. Et Etoile des Larmes avait mis ainsi son Clan en danger.

Ha elle était forte la Cheffe de la Rivière ! Ha elle était brave et à la hauteur ! Quelle plaisanterie. Plus que jamais elle ne méritait pas son rang. Elle avait mis son Clan et les siens en danger en étant assez faible pour aimer un chat ennemi. Un chat qui aurait très bien pu profiter de ses sentiments s'il les avait connus... Heureusement qu'elle n'avait pas été assez faible pour les lui révéler. En tout cas Chauve Souris ne semblait pas pouvoir lui pardonner d'avoir failli à sa tâche. Et elle-même n'était pas sûre de pouvoir le faire un jour.

Les deux hauts-rangs du Clan s'étaient à peine parlés après leur dispute au retour de patrouille. Ils avaient échangé quelques paroles certes, mais uniquement pour le bien du Clan. Pour organiser les patrouilles, les expéditions de chasse et autres sujets vitaux. Leurs voix étaient alors froides et sèches, ils se regardaient à peine, s'évitaient le reste du temps, veillaient à en finir le plus vite possible. Une situation plus qu’inhabituelle qui n'avait pas manqué de surprendre les siens. C'était la première fois qu'ils étaient en froid. Oh ça leur arrivait parfois de se taquiner et ils avaient déjà eu quelques disputes sans grande ampleur. Mais jamais à ce point.

Menthe Poivrée, Dent de Requin et Plume de Coton n'avaient pas manqué de les interroger ou de s'inquiéter pour eux. A chaque fois elle restait aussi évasive que son lieutenant sur la question. Au moins ce dernier ne semblait pas avoir révélé la vérité à son sujet du moins pas encore... La cheffe soupira et enfouit son museau dans ses pattes complètement abattue. Son ami d'enfance lui manquait déjà terriblement. Mais elle n'avait pas la force d'essayer de recoller les morceaux certaine de se faire chasser.

Soudain des bruits de pas se firent entendre et la chatte blanche se redressa tant bien que mal avant de balayer l'air de sa queue légèrement agacée d'être dérangée en pleine crise de détresse. Elle ne voulait pas que les siens la voient dans un état aussi pitoyable. Mais elle savait qu'elle ne pourrait pas rester cachée bien longtemps non plus. Elle était cheffe après tout. Et elle avait beaucoup à rattraper.

- Entre Arc-en-Ciel. Que veux-tu ?

L'odeur de la soeur de son ami lui était plus que familière et l'idée de la voir la rassurait et l'angoissait à la fois. La chatte noire et blanche avait toujours été sa confidente, mais c'était aussi la soeur de Chauve Souris. Pourrait-elle la regarder en face après avoir tant fait souffrir son frère ? Ses paroles avaient été dures après tout...

Spoiler:
 







Chanson Signature Musicale : Evening Star - Octavia

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) 134

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) 453824toiledesLarmes

Dessin, Signature et Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Modeste

Arc-en-Ciel
I am
Messages : 697
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 41 lunes
Famille:

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) Empty
MessageSujet: Re: Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)   Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) EmptyDim 26 Oct - 11:06

Arc-en-Ciel

Je peux toujours compter sur toi.
avec Étoile de Larmes

Le Soleil déversait ses longs et forts rayons sur la forêt, teintant cette dernière de toute une palette de nuance magnifique allant du jaune du plus pur au rouge des plus ardents. Ainsi qu'à chaque matin, ce soleil se levait pour faire triompher le jour sur la nuit. Il faisait ainsi triompher la lumière sur l'obscurité et la lune et les étoiles étaient forcées de disparaître sous la luminosité implacable du soleil. Toute une flopée de lumière se déversait sur la forêt et sur tous les territoires peuplant la terre. Ainsi, tout ce qui devait être éclairé l'était. Et cette lumière était accompagnée du réveil de la vie. On pouvait voir, les vibrisses des rongeurs se mettre en mouvement, ces derniers sortir de leur terrier à la recherche de nourriture, les plantes, elles buvaient la lumière du soleil comme un précieux nectar, les prédateurs se levaient également, laissant leur instinct de bête sauvage prendre le dessus. Attirer par les délicats fumets laissés par leurs futures proies, ils rampaient à leur poursuite et ne rataient leur cible que peu souvent.

Je faisais partie de ces chasseurs impitoyables, de ces bêtes que l'on pourrait qualifier d'assoiffer de sang, de sanglantes, bien que ce n'en fut aucunement le cas. Tous mes sens étaient en éveil. J'avais pour habitude de me lever très tôt et d'aller chasser avant que les autres ne se réveillent. Ainsi, ils avaient de quoi manger avant de partir eux-mêmes en quête de nourriture, à la chasse ou bien pour une toute autre mission. Je n'avais qu'un seul but : servir mon Clan jusqu'à ma mort. Je ne voulais qu'une chose. Ne pas faillir à celui-ci. Un désir secondaire me travaillait néanmoins. Celui de retrouver l'amour de ma mère, Coquillage Nacré, celui dont je n'ai jamais vu la couleur. Pourquoi ? Étant donné que je ne l'ai jamais vu en éprouver pour moi. Néanmoins, je l'en sais capable. À la voir avec mes demi-sœurs. Quelle vaine elles ont. Je ne pouvais leur en vouloir, ni bien même être jalouse de ces petites boules de poils qui n'étaient en rien responsable de mon malheur, ce n'était qu'un simple constat que je faisais là. J'avançais dans la forêt, griffes sorties, glissant silencieusement sur le sol de la forêt, formant un tapis fin de couleur orangé. La belle saison nous quittait. Avec elle, les proies allaient partir, sous terre, hiberner pour ne revenir qu'au début de la Saison des Feuilles Nouvelles prochaine. Cette période n'était jamais bonne pour les Clans. Néanmoins, le Clan de la Rivière, celui auquel j'appartenais, s'en sortait plutôt bien. Tant que la Rivière ne gelait pas, tout allait pour le mieux. Ce dernier ne gèlerait que si la Saison des Neiges s'annonçait particulièrement froide, ce que je n'espérais aucunement.

Mes deux iris étaient rivées sur une souris. Elle possédait un poil gris, comme s'il eut été recouvert de fines particules de poussières. Mon regard ne pouvait pas se décrocher d'elle. Je la traquais depuis quelques instants maintenant et je ne pouvais pas me permettre de la laisser filer. Elle constituerait la dernière proie de ma petite chasse matinale. Je devais l'attraper. Impossible pour moi de rater une telle proie. Adoptant la position que je pensais être celle d'un chasseur, je fis deux pas de plus pour me retrouver à une distance plutôt courte de la proie. Ainsi, je n'avais besoin que d'un bond, peu prodigieux, pour l'atteindre. Je fléchis sur mes membres, mes griffes sortirent de leurs fourreaux de chair et sans attendre plus longtemps, je bondis sur la petite créature qui trifouillait le sol à la recherche de je ne sais quoi. Sans qu'elle n'eusse le temps de pousser un cri de détresse, mes crocs s'enfoncèrent dans son cou, brisant net sa nuque et lui retirant ainsi la vie. Je remerciais rapidement le Clan des Étoiles pour la vie qu'il venait de me donner pour que je puisse nourrir mon Clan. Je pris délicatement le petit corps de l'animal entre mes crocs et je fis demi-tour. Je fis un ridicule détour pour aller chercher les poissons que j'avais pêchés précédemment. De petits poissons aux écailles argentés, mais qui était au goût de bon nombre de félin au Camp. Je finis par rentrer, charger de proies et entourée de fumets délectables et délicieux à souhait.

Mon entrée dans le Camp se fit trop remarquée à mon goût. Je pus ainsi croiser bon nombre de Guerriers qui vinrent me gratifier lorsque j'avais déposé les proies sur la pile quasiment vide. Je ne pouvais m'empêcher de me sentir gêné sous leurs regards gratifiants. Je ne faisais rien que mon devoir de Guerrière, il n'y avait pas de quoi me remercier plus que cela. Fouillant rapidement le Camp du regard, je pus me rendre compte que Chauve-Souris n'était nulle part. Une fois de plus, je fus déçu du comportement de mon frangin et déçue de sa flemmardise qui ne rimait à rien. Parfois, je me demandais pourquoi Étoile de Larmes l'avait choisi comme Lieutenant. Cela tenait sûrement à leur amitié lointaine et qui semblait profonde. En effet, nous avions tous grandit ensemble, Étoile des Larmes, Menthe Poivrée, Dent de Requin, Chauve-Souris et moi-même. Et dès le début, j'avais pu remarquer avec Menthe Poivrée, qu'Étoile des Larmes appréciait la compagnie de Chauve-Souris. Cette observation s'était révélée vraie même après. Néanmoins, depuis quelques temps, les deux félins semblaient s'éviter. Une tension certaine flottait entre eux comme jamais. Je ne les avais jamais vus se cracher autant au visage, se tourner le dos pour un rien, partir au quart de tour pour si peu. Il était à la limite de s'arracher le poil à chacune de leur parole qui semblait forcée. Ensemble, ils n'accomplissaient plus rien, comme auparavant. Cela m'attristait particulièrement de les voir ainsi. Je ne voulais pas les voir s'entredéchirer comme cela. C'était si horrible. Bien que je ne connusse pas la raison de cette soudaine haine, je les voyais déjà se réconcilier dans quelques temps. Je le voulais. S'ils continuaient ainsi, ils pourraient mettre en péril le Clan et j'étais certaine que cette situation ne plaisait ni à l'un, ni à l'autre. Souhaitant prendre des nouvelles de ma meilleure amie et en connaître un peu plus sur la dispute qui les avait séparés.

Prenant mon courage à deux pattes et résolue de faire changer cette situation qui semblait interminable et qui ne donnait en rien un avantage au Clan de la Rivière, je me rendis devant l'antre d'Étoile des Larmes. Je voulais vraiment parler à la Cheffe, connaître la raison de la dispute, prendre de ses nouvelles au passage et tâcher de recoller les morceaux avec Chauve-Souris. Je n'étais pas certaine d'y parvenir, néanmoins, je comptais sur ma profonde amitié avec la Cheffe pour essayer. Et comme le deuxième accusé était mon frère, ce serait chose plutôt simple que de faire la sorte de messagère, afin de recoller les morceaux de leur amitié auparavant si belle. Sans que je ne me sois annoncée, j'entendis la voix familière de la femelle blanche qui m'invitait à entrer dans sa tanière. Bien que je l'eusse déjà fait auparavant, cette situation me gênait quelque peu. Je n'aimais pas entrer ainsi dans la tanière de ma meilleure amie, je trouvais cela fort indiscret de violer ainsi son habitat. Après tout, si elle avait une tanière pour elle, c'était bien parce qu'elle devait garder une intimité certaine. Néanmoins, je ne voulais pas lui désobéir non plus. Suivant alors ses ordres, je pénétrais dans la tanière, une certaine gêne se mêlant à mon pelage noir et blanc bien lissé et bien propre. Sans plus attendre, j'avais salué la femelle avec beaucoup de respect, c'était le minimum exigible. J'avais amené avec moi une proie, c'était toujours plus correcte de se présenter ainsi devant une Cheffe. Je voulais offrir cette proie à la chatte blanche, j'étais certaine qu'elle n'avait rien mangé ce matin. Il était trop tôt pour que ce soit le cas et puis, personne ne serait venue lui apporter une proie sèche et sans goût de la veille. Après avoir déposé la proie devant elle, j'eus tôt fait de m'asseoir et d'accompagner mon geste par des paroles.

« Bonjour Étoile de Larmes. Je t'ai apporté un petit quelque chose à manger, j'ai pensé que tu aurais faim. Je ne souhaite rien de toi. Je voulais simplement prendre des nouvelles et savoir ce qui s'était passé entre toi et Chauve-Souris. Vos disputes ne peuvent plus durer, pour le bien du Clan et pour le vôtre également. »
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥



Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) 1411163818079417200
Merci Vauval ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chef

Etoile des Larmes
I am
Messages : 226
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 26
Localisation : Sur le Promontoire/Suisse IRL


Feuille de personnage
Grade: Cheffe
Âge (Lunes): 39
Famille:

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) Empty
MessageSujet: Re: Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)   Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) EmptySam 22 Nov - 15:11

Etoile des Larmes fixait son amie d'enfance et meilleure amie avec bienveillance malgré ses inquiétudes personnelles. La soeur de Chauve Souris était une de ses meilleures guerrières. Elle était extrêmement dévouée à son Clan, loyale et digne de confiance. Et une amie précieuse en plus de cela.

La proie qu'elle avait amené avec elle pour sa cheffe en était un bon exemple. La chatte blanche s'attaqua à son repas se rendant soudainement compte qu'elle était affamée, mais n'en oublia pas pour autant la présence de sa camarade.

- Je te remercie Arc-en-Ciel, j'avais justement un petit creux.

La meneuse du Clan de la Rivière ne répondit pas tout de suite aux paroles de la guerrière. Fixant sa proie plus que la chatte en face d'elle. Le fait que cette dernière aborde sa dispute entre sa cheffe et son frère était plus que normal. Mais Etoile des Larmes ne souhaitait pas vraiment en parler. Elle avait conscience de mettre son Clan en danger étant donné que Chauve Souris était aussi son lieutenant. Mais que faire d'autre ?

Le matou au pelage sombre était terriblement têtu parfois et même si elle faisait le premier pas pour s'excuser il ne voudrait sans doute rien entendre. Pire cela risquait d'aggraver les choses entre eux. Et Etoile des Larmes ne voulait pas prendre le risque qu'il révèle la raison de leur conflit...

Même si Chauve Souris n'avait aucune preuve concernant ses sentiments pour Etoile du Griffon il devait s'en douter. Et la meneuse au pelage immaculé n'avait guère besoin que son Clan connaisse ses sentiments pour un chef ennemi. Si seulement elle n'était pas tombée amoureuse de lui...

- Merci de t'inquiéter pour moi et pour le Clan. Mais je t'assure qu'il ne se passe rien de grave entre ton frère et moi. Il nous faut juste un peu de temps. Nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d'onde... Mais il reste un ami que je ne veux pas perdre. Je trouverais un moyen de nous réconcilier tôt ou tard...

Etoile des Larmes avait relevé la tête et fixait d'un regard triste son amie. Elle était sincère. Chauve Souris était un ami très cher et il lui manquait terriblement. Elle n'avait qu'une envie c'était de retrouver leur amitié et leur complicité. Mais pour le moment hélas ce n'était pas possible. La chatte préféra changer de sujet afin d'éviter d'éventuelles questions embarrassantes.

- Comment vas-tu ? Tu travailles toujours si dur pour le Clan. N'oublie pas de te reposer de temps en temps. J'ai l'impression que Petite Loyauté et Petite Candeur se sont rapprochées de toi c'est une bonne chose. Ne laisse pas votre mère vous séparer. Avoir une soeur aussi dévouée est la meilleure chose qui peut leur arriver.

Les yeux dorés de la meneuse n'étaient que sympathie et amusement. Elle s'approcha et posa son museau sur celui de l'autre chatte en un geste d'affection. Bien sûr elle avait pris soin de se nettoyer juste avant afin de ne pas mettre de miettes de poisson sur le beau pelage de Arc-en-Ciel.







Chanson Signature Musicale : Evening Star - Octavia

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) 134

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) 453824toiledesLarmes

Dessin, Signature et Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Modeste

Arc-en-Ciel
I am
Messages : 697
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 41 lunes
Famille:

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) Empty
MessageSujet: Re: Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)   Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) EmptyJeu 15 Jan - 17:24

Arc-en-Ciel

Je peux toujours compter sur toi.
avec Étoile de Larmes

Aujourd'hui, il n'en est plus rien. Bien sûr que le Clan n'a pas perdu toute sa bonne humeur et tout son entrain, beaucoup de Guerriers, d'Apprentis ou bien même de Chatons se plaisaient à mettre un peu de gaieté et d'animations dans le Camp, mais moi, cela ne me suffisait pas. Moi qui jalousais parfois ce puissant lien entre les deux commençais quelques peu à regretter cela. Et si toutes les amitiés finissaient pas se salir ? Et si toutes les amitiés finissaient mal ? Est-ce que cette fin était la seule existante ? J'en doutais. Tout du moins, je ne pouvais me résoudre à le penser tant que je n'avais rien tenté. S'ils n'arrivaient pas à se réconcilier seuls alors, peut-être qu'ils avaient seulement besoin d'un coup de patte. Et comme les sujets de cette dispute m'étaient familiers, j'espérais pouvoir au pire servir d'interprète entre les deux, au mieux de connecteur, de Guérisseur des maux de l'amitié. La mine et le visage laissant transparaître une émotion d'extrême douceur, je retins un ronron amusé lorsque j'aperçus la jeune Cheffe se jeter tel un chaton sur sa proie. Elle devait mourir de faim à en voir comment elle avait des morceaux et des morceaux de chair de poisson. J'avais donc bien réfléchis et j'avais eu, sur ce coup, raison de lui apporter ce petit met. Aujourd'hui, il n'en est plus rien. Bien sûr que le Clan n'a pas perdu toute sa bonne humeur et tout son entrain, beaucoup de Guerriers, d'Apprentis ou bien même de Chatons se plaisaient à mettre un peu de gaieté et d'animations dans le Camp, mais moi, cela ne me suffisait pas. Moi qui jalousait parfois ce puissant lien entre les deux commençais quelques peu à regretter cela. Et si toutes les amitiés finissaient pas se salir ? Et si toutes les amitiés finissaient mal ? Est-ce que cette fin était la seule existante ? J'en doutais. Tout du moins, je ne pouvais me résoudre à le penser tant que je n'avais rien tenté. S'ils n'arrivaient pas à se réconcilier seuls alors, peut-être qu'ils avaient seulement besoin d'un coup de patte. Et comme les sujets de cette dispute m'étaient familier, j'espérais pouvoir au pire servir d’interprète entre les deux, au mieux de connecteur, de Guérisseur des maux de l'amitié. La mine et le visage laissant transparaître une émotion d'extrême douceur, je retins un ronron amusé lorsque j’aperçus la jeune Cheffe se jeter tel un chaton sur sa proie. Elle devait mourir de faim à en voir comment elle avait des morceaux et des morceaux de chair de poisson. J'avais donc bien réfléchis et j'avais eu, sur ce coup, raison de lui apporter ce petit mets.

« Je te remercie Arc-en-Ciel, j'avais justement un petit creux. »

A la voir manger ainsi, je ne doutais pas de la vérité de ses paroles. Je sus déceler une certaine bonne humeur, une espèce de gaieté dans la voix de la femelle. Elle avait toujours sût être juste et considérer les personnes différemment en fonction de leurs agissements. Ainsi, si elle se montrait agressive, facilement irritable voir ingrate avec Chauve-Souris, elle n'oserait faire de même avec Arc-en-Ciel ou tout autre Guerrier qui n'aurait pas joué de rôle dans cette affaire. Quelques secondes après que les paroles furent portées à mes oreilles, je pus me rendre compte que les yeux d'Étoile des Larmes étaient rivés sur sa proie, et non sur moi, son invité. Je trouvais cela un peu étrange. Si je ne la connaissais pas, j'aurais juré qu'elle me manquait de respect, qu'elle faisait comme si je n'étais pas là, en somme qu'elle ne prêtait nullement intention à ma présence, comme l'on ne prête aucune attention à un arbre ou à un endroit que l'on a déjà vu des milliers de fois. Néanmoins, en son attitude actuelle, je pouvais lire une gêne certaine, un refus, au fond, d'affronter ses responsabilités, d'affronter ses agissements, ses actes, le passé. Elle refusait de me regarder en face parce qu'elle refusait sûrement d'avouer cette dispute, peut-être même qu'elle avait honte d'avouer ses ressentis sur cette engueulade. Néanmoins, elle me connaissait. Elle savait que je n'étais pas du genre à juger. Jamais je n'oserais jugé qui se soit. Encore moins mes amis, encore moins les membres de mon Clan et encore moins mes supérieurs hiérarchiques.

« Merci de t'inquiéter pour moi et pour le Clan. Mais je t'assure qu'il ne se passe rien de grave entre ton frère et moi. Il nous faut juste un peu de temps. Nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d'onde... Mais il reste un ami que je ne veux pas perdre. Je trouverais un moyen de nous réconcilier tôt ou tard... »

À ces mots, la Cheffe du Clan de la Rivière avait relevé sa tête pour me fixer. Je pus lire dans son regard l'émotion qui prônait sur toute dans son discours, sa sincérité. Néanmoins, la réponse d'Étoile des Larmes ne me plaisait pas pour autant. Certes, elle pensait ce qu'elle disait. Tout n'était peut-être pas vrai. Je savais qu'il y a avait quelque chose derrière tout cela, une raison à cette dispute, quelque chose qui a allumé le feu au poudre. Je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait-être. Personne au Camp ne semblait le savoir. Si cela avait été sût par quelqu'un, les ragots se seraient très vite répandus. Néanmoins, cela n'avait pas été le cas. Je pus lire également un autre sentiment fort dans le regard de son amie. Son regard laissait passer une tristesse véritable, sincère, qui me touchait au cœur. Je n'aimais pas voir mes proches dans cet état. Cela me faisait mal de voir que certaines personnes autour de moi puissent souffrir. À chacun de ces cas, je me devais de trouver une solution pour attaquer et détruire le mal qui les rongeaient, ou tout du moins, je me devais au moins d'atténuer leur souffrance. C'est ce que j'avais espéré faire aujourd'hui en rendant visite à Étoile des Larmes.

« Comment vas-tu ? Tu travailles toujours si dur pour le Clan. N'oublie pas de te reposer de temps en temps. J'ai l'impression que Petite Loyauté et Petite Candeur se sont rapprochées de toi c'est une bonne chose. Ne laisse pas votre mère vous séparer. Avoir une sœur aussi dévouée est la meilleure chose qui peut leur arriver. »

Changement de sujet. Stratégie typique que je reconnais. Mon sentiment comme quoi cette dispute lui procure une gêne se confirme. Elle semble ne pas vouloir que je continue sur ce sujet. Or, c'est pour cela que je suis venue. De plus, si c'est pour faire comme les autres et me rabrouer parce que je rends service du mieux que je peux au Clan. Cette remarque avait toujours une certaine puissance, un certain aspect négatif sur mon cœur. Pour moi, c'était un devoir de rendre service à mon Clan. C'est ce pourquoi j'avais été conçue. C'était là ma seule chance de faire mes preuves. C'était là la seule chose qui me tenait à cœur. Je n'avais aucune vie que l'on pourrait qualifier de personnel. Ma vie se résumait aux patrouilles, à la pèche, à la chasse, aux combats parfois. Voilà tout. Je n'avais pas encore rencontré le matou avec lequel je souhaitais faire ma vie. Peut-être que je n'étais pas prête, mais l'envie d'avoir des chatons me tiraillait. Malgré tout cela, je ne peux me permettre de faire une remarque désobligeante. Après tout, personne ne veut me priver de faire ce pourquoi je suis faite, non, ils veulent juste me protéger, me préserver. Et je suis profondément touchée par ces gestes. Il faut dire que durant mon enfance, j'en ai beaucoup manqué et peut-être que c'est cela qui me manque. Quelques secondes s'étaient écoulées seulement après les paroles d'Étoile des Larmes. Un peu perdue, je ne savais pas vraiment continuer. Je n'étais pas venue parler de moi. Je ne voulais pas non plus la brusqué, sinon quoi, elle pourrait me renvoyer voir se braquer et se fermer complètement. Ne voulant pas me détourner du but de la manœuvre, je décidai d'être plus ou moins franche, tout en répondant poliment aux remarques de la Cheffe qui était venue frotter son museau contre le mien, ces moments rares me manquaient tellement :

« Je me porte plutôt bien et toi ? Disons que j'essaye de passer un maximum de temps avec elle, entre la chasse et les patrouilles, mais c'est tout juste si Coquillage Nacré me laisse leur apporter une proie, d'ailleurs, elle ne veut pas de celles que j'ai chassé. Parfois, je t'avoue ne rien comprendre. Malgré tout, je me permets d'insister. Je ne cherche pas à te mettre en colère, je veux juste que tu ailles mieux. Je... Je suis comme toi envers moi. Tu souhaites me préserver en me disant que je travaille trop dur. Pas vrai ? Eh bien moi, je souhaite faire de même et t'aider à surmonter cette épreuve que t'offre la vie serait une preuve de cette bonne volonté que je mets à ton service. On se connaît depuis bien trop longtemps pour que tu puisses espérer t'en tirer comme ça. »
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥



Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) 1411163818079417200
Merci Vauval ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) Empty
MessageSujet: Re: Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)   Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Je peux toujours compter sur toi (PV Rainbow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce n’est pas tant l’intervention de nos amis qui nous aide, mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux
» Tu es la seule sur qui je peux compter réellement ? / Melody
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Ils reviennent toujours... [PV]
» Les vrais mariages sont toujours insensés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: RIVIERE :: Camp de la Rivière (Occupé) :: Antre du Chef-