AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 || Patrouillons ! || PV. Dragonfly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Jeu 2 Oct - 8:51


















❝ Patrouillons ❞

Feat. Krys ♥




❝ Pour tous, que ce soit dans le Clan de la Rivière ou dans les autres tribus, Chauve Souris avait la réputation du guerrier feignant qui ne participait pas à la vie active de son Clan. Aux yeux de certains, il était un bon à rien qui préférait sa litière aux patrouilles. Et pourtant, c'est lui qu’Étoile des Larmes avait choisi pour la seconder lorsqu'elle avait accédé au rang de chef. Les autres Clans n'étaient pas encore au courant de cela et le noiraud faisait en sorte que l'information ne file pas par mégarde dans l'oreille d'un espion ennemi. Alors que lui protégeait ce secret, sa meilleure amie elle divulguait cela aux premiers venus.

Voilà la raison du froid entre la meneuse et son lieutenant, qui durait depuis plusieurs jours maintenant. Si au départ cela était passé plutôt inaperçu au yeux du Clan, ce n'était plus le cas désormais. Les rumeurs s'étaient propagées dans le camp, jusqu'à enfler et prendre une proportion assez inquiétante. Les guerriers ne semblaient plus savoir sur qui se rabattre, car les dialogues entre les deux hautes têtes du Clan se résumaient à des paroles sèches et vite prononcées, histoire de se mettre d'accord sur une patrouille ou une démarche à suivre. La tension était donc électrique entre les deux chats.

Chauve Souris se sachant rancunier et têtu ne cherchait pas à égaliser les bords. A ses yeux, Étoile des Larmes était l'unique responsable de tout cela, c'était à elle de ramasser les bouts cassés. Le lieutenant était certain que sa réaction avait été la meilleure et qu'il avait eu raison de douter de la loyauté de sa meneuse. Au jour d'aujourd'hui ce sentiment de trahison ne l'avait pas quitté mais il s'efforçait de le mettre de côté pour ne pas se tourmenter davantage. Malgré les critiques d’Étoile des Larmes, il n'avait pas changé d'un iota et ne se montrait pas plus actif qu'avant.

Lorsqu'il avait quitté la tanière des guerriers ce matin-là, le soleil était déjà haut dans le ciel : midi approchait à grands pas. La patrouille de l'aube avait déjà remit le relais à la patrouille du matin, et ce depuis très longtemps. Le matou réalisa alors qu'elle n'allait pas tarder à rentrer et qu'il n'avait nommé personne pour prendre le relais à midi. Il balaya la clairière du regard : Arc-en-Ciel était absente, sûrement en entraînement avec son apprenti, comme Œil de Lynx. Nuage de Trèfle qui avait participé à la patrouille de l'aube roupillait dans sa tanière. Qui donc choisir pour midi ?

Le lieutenant se mit vite l'idée qu'il allait devoir prendre la tête de l'expédition. Comme les temps étaient calmes, il pouvait se permettre de partir seulement avec un guerrier, surtout qu'il comptait patrouiller près du Pont : en cette saison, les autres Clans ne se risquaient pas par ici, les Bipèdes n'ayant pas encore totalement désertés. De plus, une patrouille de deux chats passent plus facilement inaperçu qu'une délégation. Il n'avait donc pas besoin de solliciter plus qu'un guerrier. C'est alors qu'il aperçu Aile de Libellule.

Le jeune guerrier, anciennement l'apprenti que Cœur de l’Étang puis d’Étoile des Larmes suite à la mort du premier, était baptisé depuis une saison maintenant. Il était donc assez mature et responsable pour patrouiller avec le lieutenant. Ce dernier alla donc à la rencontre du jeune matou. Puisqu'il n'avait pas encore d'apprenti, il était tout à fait disponible pour une excursion près du Pont. Chauve Souris s'arrêta près du chat, le considéra quelques instants du regard, puis s'adressa à lui en ces termes :

▬ J'aimerais que tu viennes patrouiller avec moi près du Pont. Nous partons dès que l'autre revient, tiens toi prêt.

Il prit congé d'un mouvement de queue et s'en alla déjeuner avant de partir. Chauve Souris se choisit un petit poisson qu'il dévora avec appétit, faisant gaffe cependant à ne pas se coincer une arête dans la gorge. Des bruissements dans les roseaux l'averti du retour de la patrouille du matin et il les accueillit aussitôt qu'elle déboula au milieu du camp. Il prit compte des nouvelles et envoya les patrouilleurs se restaurer et se reposer. A lui désormais de prendre le relais avec Aile de Libellule. ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Guerrier

avatar
I am
Messages : 125
Date d'inscription : 01/10/2014


Feuille de personnage
Grade: Guerrier
Âge (Lunes): 28 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Jeu 2 Oct - 13:43

    Aujourd'hui, je m'étais réveillé avant le levé du soleil, tout ensommeillé pour partir à la patrouille de l'aube. Je m'étais étiré en bâillant, quittant ma tanière douillette à contre-coeur, tout en prenant garde de ne pas réveiller les autres guerriers du clans, qui dormaient pour la plupart. Néanmoins, le devoir de servir le clan n'attendait pas ! Nous étions donc partis de bonne heure patrouiller le long de la frontière avec le Clan du Tonnerre et regardant les Rochers du Soleil avec envie. Ces terres étaient disputées depuis l'origine même des frontières. Plus d'une bataille avait eu lieu pour ces cailloux. Beaucoup de sang avait été versé, et beaucoup de morts cela avait entraîné... J'en avais moi-même été témoin lorsque j'étais encore un apprenti. Ma mère, Fleur de Lis, avait trouvé la mort en se battant pour ces rochers, la bataille ayant été une défaite. Coeur de l'Etang avait reçu une blessure trop grave et n'avait pas pu guérir. Du coup, cela avait été Etoile des Larmes - à l'époque Larme de Saphir, qui avait terminé mon apprentissage. Mon frère, Flèche de Charbon, m'en avait longtemps voulu mais il avait compris que je n'y pouvais rien face aux aléas de la guerre. Galet Blanc, lui, c'était comporté bien plus sagement, même si lui non plus, n'avait pas participé à la bataille. La tête pleine de souvenirs, je rentrais au camp après notre patrouille frontalière. Rien de suspect n'avait été détecté et nous avions renouvelé la frontière. En regardant la forêt, je m'étais demandé comment ces sales coeurs de renard pouvaient apprécier de vivre sous les arbres. Le territoire du Clan de la Rivière était bien plus accueillant en comparaison !

    En rentrant au camp, je m'étais choisi une petite pièce de gibier, n'ayant pas très faim. Je m'étais dépêché de la manger, puis j'étais retourné dans la tanière des guerriers, fatigué, les paupières lourdes après cette longue matinée. Je m'étais assoupi facilement, profitant d'un bon sommeil réparateur. Aucun rêve ne vint me perturber. Lorsque je me réveillai, il était déjà midi. Je sortis à nouveau de l'antre des guerriers. Je fis à peine quelques pas lorsque je lieutenant du clan m'accostai : Chauve-Souris. Il m'ordonna de partir en patrouille avec lui près du pont. J'acquiesçai tandis que le lieutenant allait dévorer une prise près de la réserve de gibier. Je ne fis pas de même puisque j'avais déjà mangé. Au lieu de ça, j'attendis le retour de l'autre patrouille, la queue enroulée autour de mes pattes. Les bruissements de roseaux m'indiquaient le retour de la patrouille avant même que je ne voie ou sente les chats la composant. Alors qu'elle déboula dans le camp, Chauve-Souris s'en alla tout de suite les accueillir. Si le matou avait la réputation du chat le plus paresseux de toute la forêt, ce n'était pas toujours le cas. Comme quoi, il pouvait être très imprévisible. Après tout, c'était le lieutenant du clan. C'était normal qu'il soit loyal et prenne soin de celui-ci. Sur ce, je compris que c'était à notre tour de sortir du camp. Je me levai, attendant le signal du lieutenant pour partir. Puis, nous quittions le camp en direction du Pont.

    " Comme d'habitude, les bipèdes devraient partir avec l'arrivée de la mauvaise saison, en espérant qu'ils ne tardent pas trop... "

    En chemin, j'étais pensif. Oh, pas que je me mêle de ce qui me regarde pas - dans un sens, cela concernait tout le clan puisqu'il s'agissait de notre chef et notre lieutenant - mais j'avais remarqué qu'il y avait quelque chose de nouveau entre Chauve-Souris et mon ancien mentor, Etoile des Larmes. Comme si un froid c'était creusé entre eux. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'ils se disputaient, même lorsqu'ils étaient guerriers, se disputaient toujours. Etoile des Larmes était une chatte gentille et loyale. Je la connaissais bien puisque c'était mon ancien mentor après Coeur de l'Etang, et je lui faisais confiance. Même si elle ne m'avais entraîné que deux lunes et que cela faisait maintenant plus de quatre saisons que j'étais un guerrier du Clan de la Rivière. Quant à Chauve-Souris eh bien... Je ne le jugeais pas. En fait, je ne le connaissais pas beaucoup lorsqu'il était guerrier. Mais il m'avais l'air d'être un chat sympathique malgré ces quelques défauts. Après tout, quel chat était sans défauts ? Je pensais que les préjugés influençaient beaucoup sur ce qu'on pensait de Chauve-Souris car, même dans les autres clans, il était réputé pour être un chat paresseux. C'est pour cela qu'à l'assemblée, tous les félins seraient sans doute surpris de voir Chauve-Souris au post de lieutenant au Clan de la Rivière. J'imaginais les commérages des anciens. Mais bon, tous ces ragots n'étaient pas vrais. Si Chauve-Souris avait été choisi par Etoile des Larmes, c'était qu'il y avait une bonne raison, c'était un chat loyal et avec du potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Ven 3 Oct - 10:15


















❝ Patrouillons ❞

Feat. Krys ♥




❝ Le relais entre les deux patrouille se passa rapidement et Chauve Souris quitta le camp dès la fin du rapport. Rien à signaler du côté du Clan du Vent, tant mieux. L'expédition de l'aube avait également ramené de bonnes nouvelles concernant les frontières avec le Clan du Tonnerre. Restait donc à voir si personne n'avait essayé de passer par le Pont pour les envahir. Il représentait un passage très sûr pour les autres tribus peu enclines à se tremper les pattes, même si elles évitaient de s'y approcher en cette période de l'année. Le Clan de la Rivière n'était pas le seul à se méfier des Bipèdes.

Suivi par Aile de Libellule, le lieutenant s'éloigna du camp au petit trot. Son nez bien débouché grâce à son traitement à la menthe, il se fia davantage à son museau qu'à ses yeux. La légère brise portait les odeurs de l'automne, chargées de pluie et de mousse. A en juger par l'humidité du sol, il avait beaucoup plut pendant la nuit. Puisque les Bipèdes n'aimaient pas se mouiller, il y avait vraiment moins de chance d'en croiser : tant mieux, Chauve Souris se passerait très bien de leur présence durant sa patrouille.

▬ Comme d'habitude, les bipèdes devraient partir avec l'arrivée de la mauvaise saison, en espérant qu'ils ne tardent pas trop...

Chauve Souris hocha la tête, d'accord avec les paroles d'Aile de Libellule. Il y a des années où ils restent plus longtemps que d'autre, les chats ne pouvaient donc pas clairement savoir quand exactement ils débarrasserons le plancher. Le plus tôt serait le mieux, ainsi le Clan aurait le temps de bien se nourrir avant la mauvaise saison, car les Bipèdes étaient des professionnels en matière de « je fais fuir le gibier ». Avec leur grosse voix et leurs pas lourds, même les renards et les blaireaux fuyaient devant eux.

Le Clan de la Rivière faisait parti des tribus les plus touchées par les Bipèdes, avec le Clan du Tonnerre. Durant les bonnes saisons, ils volaient plus de la moitié du territoire du Clan, forçant les chats à se contenter de la partie sud de leurs terres. Plus d'une fois, ils avaient pu voir les Bipèdes et leurs petits qui se baignaient dans la rivière, faisant fuir les poissons. Privés de leur principale ressource alimentaire, les félins devaient se rabattre sur le gibier terrestre, lui-même effrayés par les humains. Le Clan de la Rivière avait la réputation d'être la tribu la mieux nourrie, mais cela restait aléatoire.

▬ Espérons qu'ils déguerpissent aussi vite qu'il y a deux saisons, nous n'avons pas besoin qu'ils effraient notre gibier pendant la saison des feuilles mortes.

Chauve Souris continua de trotter sans faiblir le long de la rivière, remontant le cours d'eau silencieux. Ils ne s'attardèrent pas sur la frontière avec le Clan du Tonnerre puis que la patrouille de l'aube – dont Aile de Libellule avait fait parti – l'avait déjà contrôler. Le lieutenant se contenta de quelques coups d’œil furtifs de l'autre côté de la rivière, vérifiant si aucun membre de la tribu adverse ne les observe. Ils seraient bien capable de les accuser de n'importe quoi juste pour provoquer un accident de frontière qu'ils se feraient une joie de relater à l'Assemblée. C'était pitoyable.

Les deux matous arrivèrent enfin à proximité du Pont : là, le cours d'eau était légèrement plus rapide et le lit, plus large. Les Chutes n'étaient pas très loin, Chauve Souris pouvait d'ailleurs en entendre le bourdonnement. Là, les deux mâles devaient se montrer prudent : un chemin de terre courait du pont jusqu'à une grande bâtisse où séjournaient les Bipèdes : l'un d'eux pouvait débarquer d'un instant à l'autre. La plupart du temps, ils essayaient d'attraper les chats qu'ils croisaient, surtout les petits Bipèdes qui les comparaient à leurs chats domestiques.

▬ Nous allons commencer par voir si aucun intrus ne s'est introduit par ici, puis nous contrôlerons la présence des Bipèdes.

Chauve Souris leva alors la truffe et commença à chercher la moindre odeur suspecte, tout en gardant les oreilles bien ouvertes. Il s'engagea sur la surface en bois du Pont et s'assura qu'aucun ennemi n'y avait posé la patte. Le Pont appartenait au Clan de la Rivière, les autres tribus n'avaient pas le droit d'y poser ne serait-ce qu'une patte. Le lieutenant y veillait personnellement. Le respect des frontières était l'une des principales règle du code du guerrier, après tout. ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Guerrier

avatar
I am
Messages : 125
Date d'inscription : 01/10/2014


Feuille de personnage
Grade: Guerrier
Âge (Lunes): 28 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Lun 13 Oct - 17:59

    Je suivais Chauve-Souris qui dirigeait la patrouille - privilège qui lui revenait de droit puisqu'il était le lieutenant. Il semblait de mon avis concernant les bipèdes. Ces étranges créatures roses faisaient fuir tout le gibier avec leurs grosses pattes et leurs bruits. De plus, ils avaient des pratiques bien étranges mais ils étaient des vraies cervelles de souris. A un tel point que nul chat ne pouvait espérer comprendre les pensées des bipèdes ! Nous n'étions pas assez stupides pour nous incruster dans leurs esprits et tant mieux pour nous car nous étions des nobles guerriers des clans. Je pensais que c'était un miracle que l'espèce des bipèdes aie survécu si elle faisait fuir tout le gibier. Par le Clan des Etoiles, comment faisaient-ils donc pour chasser ? En tout cas, ils étaient une vraie gêne pour le clan, surtout en saison des feuilles vertes où ils devenaient particulièrement envahissant au point où c'était presque devenu impossible de patrouiller dans le secteur. Et pourtant, ce serait idiot de renoncer à des terrains de chasse ! Surtout que les autres clans en profiteraient sans aucun doutes et accuseraient le Clan de la Rivière d'être faible. Néanmoins, eux n'en menaient pas large non plus car on ne pouvait rien faire face aux bipèdes et à leurs monstres. Le Clan du Tonnerre, qui vivait près de la ville, devait certainement en être conscient même si j'ignorais s'ils posaient des difficultés aux clans comme chez nous. Bien entendu, si c'était le cas, Etoile du Souvenir n'en dirait pas un mot lors des assemblées. Comme tous les chefs, elle ne devrait montrer aucun signe de faiblesse face aux autres clans qui pouvaient toujours être susceptibles d'en profiter.

    Après ce bref échange, nous avions continué notre route en silence. Nous ne nous étions pas attardés sur la frontière qui avait été inspectée ce matin par moi-même. Je vis le matou lancer des coups d'oeil furtifs en direction de la frontière. Je devais avouer que ces arbres me mettaient mal à l'aise. J'avais comme l'impression qu'une paire d'yeux de chats pouvait se cacher derrière un arbre pour nous observer. Le territoire du Clan du Tonnerre était décidément peu accueillant, même s'il était beaucoup moins lugubre que celui du Clan de l'Ombre. Il y avait une sorte de tension entre le Clan du Tonnerre et le Clan de la Rivière. Non seulement pour les Rochers du Soleil, qui étaient l'objet de la convoitise des deux clans depuis maintes saison. En fait, j'avais l'impression que Etoile des Larmes et Etoile du Souvenir ne s'aimaient pas du tout, et ce depuis que Etoile des Larmes était lieutenante, et peut-être même avant. Nous n'avions pas beaucoup entendu parler du Clan de l'Ombre car nous n'avions aucune frontière commune avec eux mais Etoile des Larmes semblait bien s'entendre avec Etoile du Griffon, le chef du Clan du Vent depuis qu'elle avait été recueillie par ce clan lorsqu'elle avait été blessée, bien avant ma naissance. Je restais songeur face à ces évènements et aux affinités entre les chefs. Cela serait-il déterminant pour les alliance et rivalités qui viendraient au cours des lunes ? Je n'en savais rien. Mais je savais que Etoile des Larmes ferait passer son clan avant tout le reste quoi qu'il advienne. Et son lieutenant aussi d'ailleurs, même s'il était moins enclin à accorder sa confiance aux autres clans, chose que je ne pouvais que comprendre. Comment pouvoir faire confiance à des étrangers ?

    Finalement, nous étions arrivés au pont ou nous décidions de faire halte. Alors, j'écoutai les instructions de mon lieutenant. Je me mis à le suivre, l'oreille dressée et la truffe levée pour humer les odeurs. Tous mes sens étaient en alerte car je m'approchais du domaine des bipèdes mais également de la frontière avec les autres clans. Je sentis l'odeur d'un renard mais elle était diffuse : la bête avait été chassée de nos terres il y a maintenant quelques levés de soleil. L'odeur des bipèdes était forte, ainsi que celle du Clan du Vent, une patrouille avait dû passer il y a peu car les marques étaient encore fraîches. Je dressai soudain l'oreille, croyant avoir entendu quelque chose. Puis, je me dis que j'avais rêvé. Quelques instants plus tard, le bruit se fit plus fort. Cette fois, aucun doute quant à son existence. Il s'agissait d'un aboiement. Chauve-Souris l'avait-il entendu ? Une odeur nauséabonde vint à mes narines. Impossible de se tromper sur la bête en question. Et elle semblait venir dans notre direction, même si nous ne pouvions pas encore le voir... Je posai ma queue sur l'épaule de Chauve-Souris pour attirer son attention sans faire trop de boucan. Puis, je sifflai à son oreille,

    " Un chien ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Jeu 23 Oct - 20:28


















❝ Patrouillons ❞

Feat. Krys ♥




❝ Tous les sens aux aguets, Chauve Souris inspectait le Pont avec minutie, à la recherche de la moindre odeur suspecte. Son nez captait les fragrances du bois humides et de l'eau en contrebas, mais également celle du Clan du Vent – preuve qu'une patrouille était passée par là il n'y a pas longtemps – ainsi que celle plus diffuse d'un renard. Au grand soulagement du Clan et tout particulièrement des reines, l'animal avait été chassé de leur territoire il y a quelques jours déjà. Il avait d'ailleurs rejoint les terres du Clan du Vent : c'était aux félins des landes de s'en occuper à présent.

Même si Chauve Souris voyait cette tribu d'un mauvais œil depuis l'épisode des Chutes, il leur souhaitait de vite se débarrasser de ce prédateur avant qu'il ne cause le moindre dégât. Un renard pouvait tuer un guerrier même expérimenté et détruire une pouponnière afin d'en extraire les chatons. Heureusement, cet animal là dégageait l'odeur d'un mâle, ce qui représentait moins de danger qu'une femelle – car qui dit femelle peut également dire petits. Et des renardeaux, c'est un problème de grande ampleur.

Néanmoins, le noiraud ne doutait pas de la capacité du Clan du Vent à se débarrasser de l'animal roux et du danger qu'il représentait. De toute façon, maintenant qu'il n'était plus sur leur territoire, le renard ne concernait plus le Clan de la Rivière. Ainsi, Chauve Souris ignora cette odeur et continua son inspection. Il put conclure sans aucun doute que personne n'avait franchit le Pont depuis quelques jours, mis à part les Bipèdes qui y laissaient d'ailleurs une odeur tellement nauséabonde que le lieutenant se demanda s'il arrivait à ces imbéciles de se laver …

Chauve Souris revenait sur ses pas afin de rejoindre Aile de Libellule quand ce dernier surgit devant lui et posa sa queue sur son épaule, captant ainsi son attention sans avoir à faire du bruit. Les mots qu'ils prononcèrent suivirent un jappement et les poils noirs du lieutenant se dressèrent aussitôt sur son échine. Un chien ! A en juger par le bruit du martèlement, il devait être assez gros, rien à voir avec les petits roquets que les Bipèdes aux abords de la forêt possédaient dans leurs jardins clôturés …

Sans attendre, le matou ébène donna un grand coup d'épaule à Aile de Libellule, le bousculant dans les buissons qui bordaient la rive. Il le rejoignit aussitôt, se dissimulant sous les branches basses. L'animal surgit alors sur le chemin de terre, la langue pendante, l'air fou. Son pelage mi-long noir et blanc était néanmoins familier à Chauve Souris … Ne s'agissait-il pas du chien du Bipède qui s'occupait des moutons, plus au nord du territoire ? Que faisait-il si loin de son maître ? Le lieutenant huma l'air : aucune odeur de mouton dans l'air …

▬ C'est étrange. Ce chien traîne toujours aux abords du Pré aux Moutons, avec son Bipède. S'il est par ici c'est soit qu'un mouton s'est enfuit soit qu'il est accompagné de son Bi-

Au même instant, un Bipède surgit de nul part, beuglant des paroles incompréhensibles. Le chien le regarda quelques instants avant de s'enfuir à toutes jambes loin de son propriétaire. Voilà qui était plutôt étonnant : en temps normal, les chiens revenaient toujours lorsque leurs Bipèdes les appelaient. Pourquoi ce chien-là le fuyait-il ? C'est alors que Chauve Souris réalisa quelque chose : le chien se dirigea droit vers le camp ! S'il y menait son Bipède, ce serait une catastrophe.

▬ Il se dirige vers le camp ! Vite, nous devons l'en éloigner avant qu'il n'y mène son Bipède !

Le poil gonflé et les yeux exorbités, Chauve Souris quitta le buisson à file allure, passant à une queue de renard seulement du Bipède qui ne le remarqua néanmoins pas, à sa grande chance. Le cœur du lieutenant battait tellement fort dans la poitrine qu'il pensait le perdre à chaque instant : il devait faire rattraper le chien et l'attirer sur lui avant qu'il ne découvre le camp et ne le saccage. Le noiraud imagina sa sœur blottie dans sa tanière ou son apprenti l'attendant pour l'entraînement … Pour eux, il ne devait pas permettre un tel malheur.

Ignorant si Aile de Libellule le suivait ou non, le Lieutenant filait le long de la rive comme le Clan des Étoiles en personne lui insufflait la force de maintenir l'allure. A chacune de ses foulées, il se rapprochait de l'animal qui menaçait sa famille, ses amis et sa tribu. Bientôt, il put entendre les pas du chien qui, plus gros et sûrement moins pressé, avançait moins vite que le félin ébène. Chauve Souris finit d'ailleurs par l'apercevoir quelques longueurs de queue de renard plus loin, la truffe en l'air comme s'il avait enfin détecté l'odeur des chats …

Puisant dans ses dernières forces, Chauve Souris le dépassa et dérapa devant lui, essoufflé. Néanmoins, il ne pouvait se permettre de prendre une pause : la moindre seconde d'inattention pourrait lui coûter la vie. Lorsque le chien aperçu le matou noir dressé devant lui, il montra les crocs et aboya fortement, avant de se jeter sur lui. Plus vif et plus rapide, le noiraud passa à quelques centimètres à peine de sa mâchoire et détala comme un lapin dans le sens inverse du camp, menant le chien là où il l'avait aperçu la première fois, c'est-à-dire aux abords du Pont. ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Guerrier

avatar
I am
Messages : 125
Date d'inscription : 01/10/2014


Feuille de personnage
Grade: Guerrier
Âge (Lunes): 28 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Sam 15 Nov - 15:00

    [ Désolée du temps, j'avais oublié ce rp :x ]

    En entendant l'animal arriver, je devinais que le chien devait être d'une grande taille. Le lieutenant fut réactif car aussitôt, il me donna un coup d'épaule, m'incitant ainsi à le suivre dans les buissons. Etais-ce les chiens que l'on voyait parfois autour des troupeaux de moutons ? Peu probable, ou alors celui-ci s'était égaré car nous étions loin de la lande. Cachés, nous avions eu le temps de voir le colosse qui avançait la langue pendante. Je fronçai le museau avec dégoût. Les chiens, en plus d'être stupides, dégageaient une de ces odeurs ! J'espérais que son maître le rappellerait bientôt à l'ordre. Pourtant, en humant l'air, je remarquais qu'il n'y avait pas de bipèdes dans les environs. Mon ventre se tordit d'angoisse. Un chien seul en liberté pouvait causer de grands dommages. Non seulement il faisait fuir les proies car il savait nager, mais en plus, lâché dans le camp, il massacrerait tous les chats. Car les chats et les chiens étaient ennemis depuis toujours. Pas le choix, il faudrait le chasser. Mais en étant seulement deux, étais-ce possible ? Pas le choix, il faudrait prendre son courage à deux pattes et écouter les ordres du lieutenant. J'écoutais le lieutenant qui me faisais part de son étonnement. De toute évidence, nous nous étions trompés car, quelques instants plus tard, un bipède surgit en beuglant, sans doute son maître. Il allait donc ramener le chien au sein du troupeau ! Malheureusement, mon soulagement ne fut que de courte durée car le chien, au lieu de venir docilement auprès du bipède, fit demi-tour... En direction du camp ! J'entendis Chauve Souris pousser une exclamation, il fallait agir, et vite !

    Les yeux écarquillés, la queue gonflée, je suivis le lieutenant à toute allure. Nous avions une chance de rattraper le chien afin de laisser le temps au bipède de le reprendre. Au camp, des camarades ignoraient tout de la menace qui se dirigeait sur eux. Les plus faibles n'auraient pas le temps de s'enfuir et ne survivraient pas à l'attaque.
    Chauve Souris ne m'attendait pas, c'était à croire que ses actions étaient guidées par le Clan des Etoiles en personne. Il dépassa le chien et l'obligea à s'arrêter. Lorsque le chien se retourna vers lui, j'en profitai pour lui donner un bon coup de dents sur la queue. Puis, Chauve Souris l'avait attaqué et c'était glissé sur le côté, maintenant, le chien c'était mis à poursuivre le lieutenant. Quant à moi, je courrais derrière le chien pour lui bloquer toute route de repli. J'avais compris où Chauve Souris voulait en venir : il voulait que le chien le poursuivre pour le ramener jusqu'à son bipède. C'était ingénieux et j'espérais que le bipède serait encore là et réagirait comme prévu. Et s'il capturait Chauve Souris ? Le clan ne pourrait se passer de son lieutenant. Ce scénario paraissait certes invraisemblable, mais avec les bipèdes, on ne savait jamais à quoi s'attendre, leur comportement était imprévisible et je savais que cela leur était déjà arrivé de capturer des chats. Soit pour en faire des chats domestiques. Ou alors, peut-être pour les éliminer car en général, les bipèdes n'appréciaient pas beaucoup les chats des clans qui n'avaient rien à voir avec les gentils chats domestiques auxquels ils étaient habitués...

    " Chauve Souris, attention ! "

    Le lieutenant courait vite mais le chien le rattrapait. Et pire, le bipède n'était pas en vue, nous foncions dans une impasse. Alors que le chien avait ralenti, se préparant sans doute à attaquer, je lui filai un coup de griffe sur le flanc. Les yeux fous, la bête se tourna vers moi. J'entendis sa mâchoire claquer près de mon oreille. Je m'étais glissé de l'autre côté pour lui donner un autre coup de griffe, puis j'esquivai son autre attaque. J'espérais que le lieutenant comprendrait où je voulait en venir. De plus, je sentis l'odeur du bipède approcher. Il fallait qu'on attaque le chien à deux, tour à tour, allant d'un côté puis de l'autre. Ainsi, nous pourrions le rendre fou. L'avantage lorsque l'on combattait des chiens, bien qu'ils soient bien plus puissants que des chats, c'était qu'ils n'étaient pas très intelligent. En vérité, c'était à se demander s'ils avaient une cervelle. Les blaireaux et les renards, qui étaient plus astucieux, étaient des adversaires bien plus redoutables. Pour les chiens en revanche, ils étaient faciles à perturber. Selon moi, la bête regarderait dans tous les sens sans savoir qui attaquer, ce qui nous ferait gagner un temps fou. Pendant ce temps, le bipède aurait le temps de saisir son collier pendant que l'on fuirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Jeu 20 Nov - 15:45


















❝ Patrouillons ❞

Feat. Krys ♥




❝ Jamais Chauve Souris n'avait couru aussi vite que sa vie. Ses pattes créaient d'elles-même les foulées qui l'emmenaient toujours plus loin. Il sentait l'haleine nauséabonde du molosse qui lui ébouriffait l'échine. Si le noiraud perdait ne serait-ce qu'une longueur de queue de souris de terrain, le chien l'attraperait dans sa gueule assassine. Or, Chauve Souris ne tenait pas à passer l'arme à gauche tout de suite, il avait encore les ressources nécessaire pour ramener ce chien jusqu'à son Bipède. En espérait bien évidemment que son plan fonctionne …

Un regard en arrière lui apprit que Aile de Libellule courrait derrière le chien, afin de lui retirer toute chance de repli. Le noiraud salua l'initiative du jeune guerrier qui pourrait se relever fort utile si le molosse décidait de faire demi-tour. Leur propriété avant tout était de l'éloigner le plus possible du camp afin que leurs camarades restent en sécurité. La presqu'île disparaissait dans le dos des deux félins qui ramenaient le chien là où ils l'avaient aperçu pour la première fois et où se trouvait encore son Bipède.

Néanmoins, plus ils se rapprochaient du Pont et plus Chauve Souris doutait de son plan. Et si le Bipède n'était pas au rendez-vous comme prévu ? Qu'allaient-ils faire du chien ? Ils avaient beaux être des guerriers, un chien n'était pas aussi facile à chasser qu'un renard. L'animal était certes moins intelligent, sa force brute était un danger à ne pas négliger. Heureusement les chats pouvaient compter sur leur vitesse et leur ingéniosité, mais comme pour tout, elle avait des limites. Et Chauve Souris se sentaient de plus en plus faible.

Le cri d'Aile de Libellule résonna alors dans le dos du lieutenant. Le chien avait gagné du terrain, il pouvait sentir sa mâchoire claquer derrière sa queue. Alors qu'il s'apprêtait sûrement à attaquer le noiraud éreinté, le jeune guerrier lui sauva la mise en l'attaquant sur le flanc. L'instant d'après, Chauve Souris trébuchait et roulait dans l'herbe, sonné. Néanmoins, il reprit vite ses esprits et se hâta de rejoindre son cadet. Ce dernier distrayait le chien en l'attaquant tantôt à droite, tantôt à gauche.

Comprenant le manège, Chauve Souris se dressa à la droite du chien et attaquait au tour au tour avec Aile de Libellule. Le chien, ne sachant pas où donner de la tête, commençait à s'énerver et aboya avec fureur. Même si ce bruit était horrible aux oreilles du lieutenant, il était ravi qu'il le fasse. De ce fait, il signalait sa présence à son Bipède. L'odeur de ce dernier vint alors piquer le nez du noiraud. Enfin ! Tout ceci était bientôt terminé. Ses coups de patte devenaient moins précis et moins rapides à cause de la fatigue de sa course folle.

Le Bipède jaillit alors d'entre les arbres, beuglant des mots incompréhensibles tout en balançant les bras dans tous les sens. Aussitôt qu'il aperçu son chien, il se hâta de se frayer un chemin dans la verdure pour le rejoindre. Ne voulant pas être repéré, Chauve Souris fila dans les buissons, imité par son cadet. En silence, le lieutenant observa le Bipède qui attrapait le collier du chien en lui hurlant dessus. L'animal, terrorisé par les cris et les gestes de son maître, s’aplatit au sol al queue entre les pattes. Il paraissait beaucoup moins menaçant d'un coup …

Après ce qui parut des heures à Chauve Souris, le Bipède traîna son chien entre les buissons, la ramenant avec lui – sûrement auprès des moutons. Lorsqu'ils eurent disparu parmi la verdure, le noiraud laissa tous ses muscles se relâcher. Ils l'avaient échappé belle. Il n'osait même pas imaginer le carnage qu'aurait causé l'animal s'il avait découvert le camp. Fort heureusement, Aile de Libellule et lui avaient sut réagir à temps. D'ailleurs, le lieutenant tenait à féliciter le jeune guerrier qui l'avait vraiment aidé.

▬ On l'a échappé belle. Merci Aile de Libellule, je ne sais pas si j'y serais arrivé sans toi. Le Clan de la Rivière est fier de te compter parmi ces guerriers.

Le noiraud ne disait pas cela pour le flatter, il le pensait vraiment. Si Aile de Libellule n'avait pas amené l'attention du chien sur lui lorsque son aîné avait trébuché sur la racine, ce dernier serait sûrement mort à l'heure qu'il est. Son aide s'était révélée précise et fort utile. Chauve Souris était fier de lui. Il ne se priverait pas de parler du courage du jeune guerrier à Étoile des Larmes, quand bien même ils étaient en froid. Les tensions entre eux ne devaient en rien influencer la vie du Clan de la Rivière.

Une fois remis de ses émotions, Chauve Souris suggéra à son cadet de rentrer. Ils avaient eu assez d'émotions fortes pour aujourd'hui et le noiraud n'était pas certain de pouvoir tenir plus longtemps sans vraiment se reposer. Son estomac commença même à gronder. Après tout, ils n'avaient relever aucune trace ennemie aux abords du Pont, leur patrouille était donc terminée. Se relevant, Chauve Souris étira ses muscles endoloris par l'effort et attendit que son cadet l'imite. L'un comme l'autre méritait un bon repos. ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


[ Je pense qu'on peut clore ce RP après ta rép :P ]


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Guerrier

avatar
I am
Messages : 125
Date d'inscription : 01/10/2014


Feuille de personnage
Grade: Guerrier
Âge (Lunes): 28 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   Lun 1 Déc - 19:38

    Un coup d'oeil sur le côté me fis savoir que Chauve Souris avait compris ma stratégie. Il s'était dressé à ma droite pour attaquer le chien. Ensuite, ce fut à mon tour de l'attaquer par derrière. Le manège fonctionnait et continua ainsi. Les attaques arrivant dans tous les sens, la bête ne savait plus où elle en était. Si le bipède ne revenait pas, elle battrait certainement en retraite. Si le chien était plus fort que nous, il ne possédait pas le quart de notre intelligence et de notre vitesse et nous savions nous servir de nos avantages ! Pourtant, après notre course folle dans la forêt, nous mouvements se firent plus patauds. Nous ne tiendrions pas éternellement à se rythme et le chien ne semblait que s'énerver d'avantage. Ma truffe m'avais indiqué une odeur nouvelle dans les parages et mes moustaches frémirent : c'était le bipède. Mon instinct me poussait à fuir le plus vite possible de cette créature à deux pattes. Lorsqu'il apparut en hurlant, Chauve Souris et moi avions fui dans les buissons. Les oreilles couchées en arrière, j'avais regardé le bipède ramener le chien, incapable de réprimer un soupir de soulagement. La menace qui pesait sur le camp avait été éliminée. Je regardais avec un sentiment de satisfaction mêlé de dégoût le bipède emmener le chien en beuglant, l'ayant attaché à une espèce de liane. Au moins, le colosse avait compris une leçon aujourd'hui : il ne fallait pas se mesurer aux guerriers du Clan de la Rivière !

    A côté de moi, je sentis le lieutenant se détendre et je fis de même. Mon coeur battit à nouveau à son rythme normal. Ce n'était pas pour moi que j'avais eu peur mais pour le clan. La menace aurait pu faire de très gros ravages et heureusement, nous avions pu l'arrêter.
    Je sentis ma respiration se calmer et mon coeur battre plus lentement. Je remuai les oreilles, gêné à la remarque du lieutenant. Après tout, je n'avais fait que mon devoir, n'importe quel autre chat aurait fait la même chose que moi. Malgré tout, ces compliments me firent chaud au coeur. Et je savais que, quel que soit le conflit qui existait entre Etoile des Larmes et Chauve Souris, cela n'entravait nullement la direction du clan et les deux chats formaient un duo hors-pair. Et, à cet instant, le noiraud avait bien prouvé qu'il méritait son titre de lieutenant. A ses réaction et à sa vivacité, on voyait bien que les rumeurs sur sa paresse dans tous les clans étaient infondées.
    Retournant à la réalité, je me sentis épuisé, et mon estomac miaulait famine. Mes muscles étaient ankylosés et sur le moment, je n'avais envie que d'une chose : rentrer au camp et dîner avec mes camarades. Car oui, le soleil disparaissait sur l'horizon, tintant le ciel de diverses nuances de couleurs, offrant ainsi un paysage spectaculaire. J'avais acquiescé à la suggestion du lieutenant, il était temps de rentrer faire notre rapport. C'était une bonne journée pour le Clan de la Rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: || Patrouillons ! || PV. Dragonfly   

Revenir en haut Aller en bas
 

|| Patrouillons ! || PV. Dragonfly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» || Patrouillons ! || PV. Dragonfly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: RIVIERE :: Territoires de la Rivière (Occupés)-