AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 Une étrange conversation [Reine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Une étrange conversation [Reine]   Sam 19 Juil - 9:33

Ah, je me rappelle ce jour et je ne risque pas de l'oublier ! Avec mes responsabilités pesant sur mes épaules, j'étais dans une période où j'étais un peu agité comme ça peut arriver à tout le monde. Toujours est-il que j'ai fait quelque chose que je n'aurais pas dû faire : douter d'un de mes chats.

J'écoutais tranquillement la patrouille du crépuscule faire son rapport. J'étais assis devant ma tanière, la queue enroulée autour de mes pattes. Il n'y avait pas grand chose à signaler. D'après leur dire, les bipèdes étaient assez actifs ces derniers temps du côté du Clan de la Rivière mais ce n'était pas notre problème. Par prudence, j'avais envoyé plus de patrouilles vers ce coin-là et j'avais fait passé des consignes de prudence lorsque l'on se dirigeait vers ce secteur. Mais avec un peu de chance, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter. L'Eté, les bipèdes venaient toujours dans la forêt. On les entendait parfois se promener avec leur chien à la Lisière de la Forêt. Et de temps en temps, ils passaient avec leurs chevaux dans la lande mais rien de bien méchant. Je fis signe à la patrouille de se retirer. Quant à moi, je me dirigeais vers la Place Centrale du camp. Je vis des chats accomplir la cérémonie du partage tendis que deux membres de la patrouille du crépuscule partageaient une pièce de gibier près de la barrière d'ajoncs. J'avais grandi aux côtés de ces félins. Je connaissais chaque pelage, je pouvais mettre un nom à chaque odeur. C'est pour eux que je me battais. Ils représentaient tout pour moi et c'était un honneur pour moi que le Clan des Etoiles m'aie choisi pour les guider.
Tout à coup, je vis de mon oeil valide une chatte noire et blanche avec une oreille coupée en deux sortir de sa tanière. Je l'aborda,

" Viens, marchons un peu. ordonnai-je "

Nous marchions donc dans la lande. Cette chatte se nommait Reine de Pique, Espionne de mon Clan. Elle avait le même âge que moi. En sorte que nous avions toujours été camarades de tanière de la pouponnière jusqu'à la tanière des Guerriers. Nous nous entendions bien à l'époque mais ces dernières Lunes, nous n'avions pas vraiment eu beaucoup l'occasion de nous parler. C'était une chatte loyale et féroce... Mais un peu trop féroce ces derniers temps à mon goût. Je me souviens que lorsque nous étions sortis, je voulais juste bavarder un peu, je n'avais pas encore mes suppositions et mes doutes, qui viendraient au fil de la conversation. Néanmoins, sache cher lecteur que j'ai eu tort de douter. Mais avec ces terres sombres que j'avais jadis foulées, c'était normal que je m'inquiète. Mais je ne savais pas que Reine de Pique n'avais rien à voir avec ça. Enfin... Nous marchions lentement dans la lande sans que personne ne dise un mot. Je profitais un instant de la douce brise de la soirée. Marchant toujours, je pris la parole,

" Comment ça se passe dans le Clan, es-tu heureuse? "

J'avais dis cela car je savais que Reine de Pique n'avait pas beaucoup d'amis dans le Clan. C'était plutôt une inquiétude envers l'intégration de l'un de mes Guerriers que je ressentais à ce moment. C'est ainsi que débuta notre conversation, normale dans les premiers temps, puis de plus en plus étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Apprentie

avatar
I am
Messages : 130
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 16


Feuille de personnage
Grade: Espionne
Âge (Lunes): 23 lunes.
Famille:

MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   Sam 19 Juil - 13:58

ON M'A TOUJOURS DEMANDE D'ÊTRE PLUS FORTE QUE JE
NE LE SUIS FT. ETOILE DU GRIFFON

Le soleil n'était pas très haut dans le ciel, cela fait longtemps que je sius réveillé, depuis l'aube et même plus tôt. Je ne dors plus, la nuit est d'un calme légendaire, paisible et agréable je la préfère au jour, mais peut être es-ce aussi le fait que j'ai passé mon enfance à me battre dans l'ombre. Cela doit être cela, en fait je m'en fiche. Me dire que j'aime la nuit ne change rien au fait que je ne peut apprécier dormir quand personne ne vient coller son pelage au mien pour caler sa respiration à mes battements de coeur, j'aimerais connaître ce sentiment qu'on deux matou fou l'un de l'autre. N'ayant pas eu de mère c'est un manque qui grandit en moi, il m'éloigne de mon objectif. Je dois me battre, la nuit n'est qu'une perte de temps. Encore endolorie de ma partie de chasse d'hier je prit soin de me lever, hors de question de brusquer mes muscles, je ne voulais pas finir avec un cataplasmes sur la cuisse en plein milieu du camp à attendre qu'on me laisse repartir chasser ou patrouiller. Ce qui me rappelle que j'aurais peut être du me proposer pour celle du crépuscule, après tout j'étais déjà debout. Avec nonchalance mes jambes me guidèrent vers la sortie de la tanière des guerriers, là le ciel m'arrosait d'une pluie lumineuse, les rayons solaire chauffèrent mon pelage, la journée sera belle. Comme d'habitude. -Viens, marchons un peu- Sans regarder qui m'avait interpellé je me lançais à sa suite. Je n'avais pas besoin de le regarder pour savoir qui il était, sa voix et son odeur disait tout. Qu'as-tu aujourd'hui Etoile du Griffon ? Tu me semble bien matinal pour une fois. Je gardais pour moi toute ces répliques désinvolte que je pourrait m'empêche de lâcher avec froideur. Depuis quand sommes nous si éloigné ?

J'ai oublié qui tu étais, et je me suis oublié au passage. Tu me manques tu sais ? C'est horrible chaque jour de voir ton regard si dur te poser sur mes épaules, qu'ais-je fais ? Peut être est-ce nos rôles qui nous sépare ? Ou le simple fait que nos destins sont opposés ? Toi tu seras la lumière qui nous guideras, je serais l'ombre qui feras la sale besogne, car il faut bien quelqu'un pour le faire. Oui, toi tu as eu une enfance, je n'en ai eu aucune, tout ce que j'ai fait c'est obéir à mon père en attendant mon heure comme un l'aigle attend que le lapin sorte de sa tannière pour venir le dévorer. C'est sans doute ça qui a changé, mais celui que je connaissais se fichait des origines, ou du moins j'en ai eu l'impression. Maintenant nous sommes opposés par tout.

« Comment ça se passe dans le Clan, es-tu heureuse? »

As-tu oublié ? Je te lance un regard vain, j'essaye de faire passer dans mes yeux une lueur de regret mais tout ce que j'affiche dans ces maudits yeux bleu c'est de l’indifférence. Juste de la lassitude, de cette même question que l'on me pose chaque jour ? J'ai l'air d'aller bien ? Parfois je me demande si les autres ont de la mémoire. D'ailleurs, ais-je un jour eu l'air d'aller bien ?

« C'est une excellente question. Pour certains le bonheur se résume à se lever pour passer chaque jour avec ses amis en se disant qu'avec eux ont est plus fort, pour d'autres c'est avoir l'espoir de devenir aujourd'hui guerrier, pour d'autre c'est jouer sans s'arrêter câliner maman. Penses-tu que je sois heureuse ? »

Une pause. Oui j'avais été très évasive, car je n'étais pas malheureuse, simplement lassée de devenir dire la même chose.

« Le bonheur n'est jamais venu à moi, alors comment pourrais-je te répondre sincèrement ? »

Moi même je ne sais pas répondre à cette question alors te répondre c'est impossible.

« Et toi ? Rien de nouveau du côté des frontière ? »

Je sentais un froid s'installer, ce même froid qui toujours nous sépare. Quand est-ce que nos cœurs ce sont glacé au point d'oublier que nous étions...amis ? Amis, tu étais le seul, pourquoi ? Bon sang, quand es-tu parti...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   Dim 20 Juil - 9:45

Je sentis un vide, un froid se creuser entre nous. Depuis quand cela dure-t-il? Quelques Lunes en fait. Au fond, Reine de Pique me manquais tant que j'avais envie de le hurler. Mais je me tenais. Je me devais d'agir pour mon Clan. Ma vie est dévouée à mon Clan. Sans lui, je n'étais plus rien. Si on me le retirais, on me retire mon âme.
Apprentie, nous nous entendions bien. Guerriers aussi. C'est lorsque je suis passé Lieutenant qu'un froid avait commencé à se creuser. A partir du moment où j'avais vraiment compris les intentions de Rapace Nocturne et que je savais ce qu'étais le Forêt Sombre. J'avais tant de travail, tant d'idées. Et, ma loyauté allait avant tout à mon Clan, pas à un de ses membres. Reine de Pique ne le comprenait-elle pas?
C'était peut être bête de ma part. Je savais au fond que je me montrais injuste. Mais j'avais trop de fierté pour l'admettre. Reine de Pique devait penser qu'à cause de nos différences de rang je ne m'intéressais plus à elle. Mais c'était faux, je n'étais pas prétentieux, et c'était bien mal me connaître.
En même temps, pendant un moment, j'avais tant changé que je ne me reconnaissait plus moi-même. La réaction de Reine de Pique face à cela devait être normale. Pensait-elle que j'avais changé au point que j'avais oublié le passé commun? Etais-ce vrai? Même moi, je ne pouvais pas répondre à cette question car j'en connaissais pas la réponse. Tout ce qui comptait c'était le Clan et son avenir non?
Je secouais la tête avec sympathie,

" Lorsque vois une proie, tu n'attends pas à ce qu'elle te tombe dans les pattes, tu vas la traquer. Avec le bonheur c'est pareil. N'attends pas qu'il vienne, c'est à toi de le chercher et de le prendre. "

Je m'étais bien rendu compte que Reine de Pique n'avait pas répondu à ma question, je n'étais pas bête. Je savais qu'elle avait été très évasive. Pourquoi? Avait-elle peur de me donner la réponse?
En revanche, autant dire que les sentiments ce n'était pas mon truc. Aussi, je ne m'étais pas rendu compte à quel point elle regrettait que je ne sois plus là pour elle. Pour ça, je m'étais comporté comme un mâle stupide.

" Cesse d'être tourmentée par le passé. En le faisant resurgir tu n'auras jamais d'avenir. Fais-toi un futur, il n'y a que ça qui compte. "

Amer, je songeais que mon enfance n'était pas aussi blanche que tout le monde le pensait. Lorsque Reine de Pique me parla de frontière, j'eus comme un feu d'artifice dans mon cerveau. L'esprit en ébullition, je me demandais si par là, Reine de Pique n'insinuais pas la frontière des rêves. Et si elle s'était entraînée dans la Forêt Sombre elle aussi? Cela expliquerait la brutalité dont elle pouvait parfois faire preuve. Oui, cela semblait logique. Je n'avais vu personne d'autre excepté Serres d'Aigle s'entraîner à cet endroit mais il devait y avoir d'autre chats qui foulaient ces terres, c'était certain et Rapace Nocturne n'étais pas le seul mauvais esprit de la Forêt Sombre. Mais elle était Espionne. Et les Espions ne pouvaient pas devenir Lieutenant ni Chef. Que lui avait-on promis? Le ventre noué, je repensais à Faucon Nocturne. Et s'il avait entraîné d'autres apprentis dans le Clan du Vent dans le but de se venger de lui? Et si tous les chats y apprenaient à tuer? Je me souviens qu'il n'avait vraiment, vraiment pas apprécier que je rompe le lien.
Tout cela était bien possible. En même temps, je priais le Clan des Etoiles pour que ce soit faux. Si le Clan n'avait pas besoin d'une chose, c'était bien ça...
Mais je ferais face à toute les situations avec courage. Et avant de faire des conclusions hâtives, je devais en avoir le coeur net.
Je m'arrêta soudainement et je fis volteface, mon regard brûlant planté dans celui de Reine de Pique. Je la dévisageais avec insistance. Comme si la vérité se trouvait sur son visage.

" Et pour toi, qu'est-ce qu'être un Espion? Non... Qu'est-ce qu'être un Guerrier? "

Ici, je ne parlais pas du grade, mais avait dû le comprendre. Car un chat de Clan, même moi, était considéré comme était un Guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Apprentie

avatar
I am
Messages : 130
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 16


Feuille de personnage
Grade: Espionne
Âge (Lunes): 23 lunes.
Famille:

MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   Dim 20 Juil - 13:01


JE SAIS JUSTE QU'ON M'A DEMANDE D’ÊTRE QUELQU'UN QUE JE NE SUIS PAS FT. ETOILE DU GRIFFON

Ce tu me demandes est irréalisable, je ne vois pas comment je pourrais chercher la lumière et l'amitié, pourtant tu dois bien le voir que j'appartient aux rang de ceux qui ne vivent que dans l'ombre ? Quand as-tu cessé de croire en moi ? Tu sais que je souffres ? Tu étais ma lumière mais maintenant tu n'es qu'une lanterne qui s'essouffle, une bougie qui un jour n'aura plus de cire. Serais-ce moi qui a perdu tout ce temps en devenant le pion de mon père ? Ou bien tout simplement le fait que nous nous sommes oubliés. Sais-tu qui tu es ? Oh j'espère pour toi que tu n'es pas dans le tourment de ne pouvoir de voire dans une flaque d'eau. Ce reflet difforme est-ce le mien ? Quand ais-je cessé de croire ? Peux-tu me répondre, non-tu ne le peux. Comment comparer l'amitié à une proie, dis-le moi. Apprend moi a être celle que je ne suis plus, apprend moi à croire. Oh je t'en supplie regarde moi, oh, c'est moi qui te fuis. Nous nous fuyons comme deux ombres. Comme c'est amusant, deux enfant qui n'ont pas eu le temps de grandir n'est-ce pas ?

« Je ne pense pas au passé, Etoile du Griffon. Je vis en lui. Le utur pour moi n'es qu'une conception du tourment. »

C'est une façon pour moi de te dire que la cicatrice est encore là, que la plaie est béante, mon coeur est à toi, je te l'avais donné. Mais c'est fini n'est-ce pas ? Il ne sera jamais tient, pourtant je ne pensais qu'a toi, tu étais la seule chose qui me rendais vivante. Mon père voulait que je sois forte, et regarde moi. Je suis forte. Je suis tout ce que tu devrais rêver. Mais il y a ton clan, moi aussi il est là pour moi. Il y a cette frontière qui nous sépare et que même les rêves ont tracés. C'est triste, je te connais sans rien savoir de toi, ce que tu vis, aimes-tu quelqu'un ? Je ne sait de toi que ton nom et odeur de mélancolie, elle me berçait tant, à l'époque où les autres ne me fuyaient pas. Pourquoi le monde me tourne t-il le dos ? Est-ce ça que tu dis ? Ne suis-je pas finalement la proie ? Ils attendent de moi des choses qui sont impossibles. La vérité c'est que j'ai peur d'avoir tort, d'être dans l'erreur.

« C'est me battre toute ma vie pour que ceux qui suivrons mes pas aient une vie meilleure que nous. »

Nous, sais-tu que je parle de nous deux ? Pour que les enfants de demain n'ait pas à douter l'un de l'autre ? Je ne sait plus moi même. Et pourquoi me dit tu ça ? Une colère monte en moi, une chose que tu ne pourrais imaginer. Toute ma vie je me suis battue, toute ma jeunesse j'ai appris à être la meilleure ? Penserais-tu que mon père se trompe ? Que ce n'est pas ça être guerrier, que c'est autre chose ? Tu as raison.
Ce n'est pas ça la vie, mais c'est trop tard pour moi.

« Douterais-tu de moi Penses-tu que mes sentiments passent avant le clan ? »

Je te demande ça à toi aussi. Comme un clin d'oeil à ce que je pense de toi, de ce que tu es devenu. Serais-je égoïste de penser que tu devrais être mien ? Je pense que je suis perdue face à ce monde qui évolue et qu'il n'y a que toi qui reste égal à toi même, je n'en ai plus l'impression, car je change avec eux. Et pourtant j'aimerais m'accrocher et rester celle que je fus, un temps. Peut être que si ma mère avait été là j'aurais eu la douceur suffisante pour m'accrocher aux rêves.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   Dim 20 Juil - 17:07

Je soupirais, agacé, en comprenant que la conversation ne menait à pas grand chose. Evitait-elle exprès le sujet? Mon oeil se réduit en une fente, j'affichais un air méfiant. Me demandant si elle se moquait de moi. Si elle ne pouvait pas se battre pour elle-même afin de chercher le bonheur, tant pis pour elle, je n'allais pas le faire à sa place, comme si je n'avais pas assez de soucis, il fallait qu'elle en rajoute ! Mais le "nous" qu'elle avait employé m'avait glacé d'effroi. Qu'insinuait-elle par là? Etait-elle au courant que je m'étais entraîné dans la Forêt Sombre? Si oui, depuis quand savait-elle tout cela? Mes soupçons ne faisaient que se renforcer. Cher lecteur, aujourd'hui, de ton point de vue, ce doit être drôle à voir. Deux chats qui parlent et interprètent mal leurs propos. Je ne fis néanmoins rien laisser paraître de ma surprise.
Je sentis mes griffes recourbées s'enfoncer dans le sol et les poils de ma nuque se hérisser. Je commençais à perdre patience. Un grondement monta doucement dans ma gorge et je fis un effort pour me contrôler et ne pas me mettre à feuler ma réponse.

" Si je me bats, ce n'est pas pour les jeunes mais pour TOUT le Clan. "

Sa réplique m'avais vraiment énervé. Essayer de défendre son Clan juste parce qu'on voulait que les autres ne vivent pas la même chose que nous me semblait égoïste. Et d'ailleurs, qu'est-ce que cela signifiait? Qu'elle privilégiait sa loyauté à certains membres du Clan? Sur le coup, je commençais VRAIMENT à douter.
Avec mon ambition et ma force de caractère, je ne connaissais pas de tels tourments que ceux de la chatte. Je savais qu'elle avait eu une enfance pas facile avec le décès de sa mère et la brutalité de son père mais il ne fallait en aucun cas laisser le passé nous corrompre. Le destin et les pertes d'un seul chat sont bien maigres comparées à ceux du Clan. Qui lui, serait toujours là et ce bien longtemps après ma mort et après que mon nom soit oublié dans le monde des vivants.

" D'ailleurs, être Guerrier ne se résume pas qu'à se battre. "

Se battre, se battre et se battre. N'étais-ce pas ça que m'avais appris Faucon Nocturne? Pour être un Guerrier, il fallait posséder un sens de l'honneur, du courage, ainsi que de la loyauté. Sinon, autant jeter le code du guerrier aux orties et vivre comme un chat errant. Certains chats ne se rendaient pas compte de la chance qu'ils avaient d'être un Guerrier...

" Et moi, je n'ai rien à me reprocher. Je ne regrette rien. Et même si je le pouvais, je ne changerais pas un jour de ma vie, ma un seul. "

La tête haute, je songea que c'était vrai. Même l'entraînement de mon mentor secret m'avait bien aidé. Aujourd'hui je sais me battre comme jamais. Je ne peux pas voir d'un oeil mais ça ne change rien car mon ouïe et mon odorat sont aiguisés. Et Faucon Nocturne m'avait aidé à devenir un valeureux Guerrier. Cette visite à la Forêt Sombre n'avait pas apporté que du mauvais. Je marchais la tête haute. Je n'avais pas honte de mon apparence, ni de celui que j'étais devenu.
Je plissa les yeux. Reine de Pique avait répondu à mon attaque en attaquant à son tour puis m'avait demandé si je doutais d'elle. Mais elle, avait-elle quelque chose à se reprocher? Avait-elle des secrets dont je n'étais pas informé? A ce moment je me promis d'ouvrir l'oeil et de guetter le moindre signe suspect.
Ma réaction devait être étonnante car d'habitude je ne m'emportais jamais contre les miens. Il faut dire que j'étais sur les nerfs à ce moment-là et que je pensais avoir bien raison de m'inquiéter... Mais je ne voulais pas décevoir mon Clan et le laisser près d'un danger éventuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Apprentie

avatar
I am
Messages : 130
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 16


Feuille de personnage
Grade: Espionne
Âge (Lunes): 23 lunes.
Famille:

MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   Dim 20 Juil - 19:44


TU NE COMPRENDS PAS QUE JE TIENT A TOI ? FT. ETOILE DU GRIFFON

Mon coeur se sert. Je connais bien ce regard, cet oeil dans lequel ne lui que la fierté et la force. Oh je voudrais tant te ressembler. Mais là je ne comprends pas, n'es-ce pas pour ceux de demain que nous nous battons pour un bel avenir ? Tu me reproche le passé mais tu ne comprends pas mon avenir. Que dois-je faire ? Qui dois-je croire ? Mon père avait raison, vous êtes tous les mêmes. Toi tu as ton clan, et moi qui as-je ? Sais-tu ce que ça fait de se battre dans le vide ? Penses-tu que je ne suis qu'un pantin capable de se trouver une raison de vivre comme il trouverait une proie dans la forêt ? Non vois-tu. Je n'ai pas cette force mais, j'ai celle de me projeter dans l'avenir et je veux offrir mon futur aux jeunes. Ceux de cette époque sont maudit, je suis maudite. Je ne devrais même pas exister, ma mère à donné sa vie pour moi, à mon tour je la donne pour tout ces jeunes qui n'auront qu'un avenir de guerre. T'es-tu une seule ois posé la question ? Cette guerre à t-elle un sens ? Sommes nous forcé de nous haïr ? Parfois j'aimerais être naïve et croire au bonheur, mais je ne suis pas dupe. Tut ceux que j'aime vont mourir un jour. J'ai peur, et c'est de ta faute. Tu me fais mal, ça me fait mal de te voir si loin, et si tout les autres partait ? Tu ne le comprends pas ?

« Tu ne comprends pas... tu ne comprends rien ! »

Mes yeux était larmoyants, je te fixais, je fixais cet unique oeil avec tristesse. Mon coeur va exploser, je le sens. Je ne sais plus qui je suis, tout ce que tu me dis me tue. Crois-tu que je ne vis que pour tuer ? T'imagines-tu que c'est ce combat que je mène ? Je te parle de ce combat que nous menons ensemble, c'est ça que je veux pas revoir. C'est déjà assez dur comme ça, tu ne les comprends pas ? Oui, c'est vrai tu ne comprends rien. Je viens de perdre ce en quoi je tient le plus. Tu ne regrette rien ? Dès que tu eux prononcés ces mots les larmes commencèrent à rouler. Tu me vois maintenant en vrai, celle que je suis. Cadavre, vide de son âme, je l'ai perdue au combat, j'ai oublié que j'en avait une. Je n'en souffrait pas jusqu'à aujourd'hui. Mais toi, tu mes dis que tu ne regrette rien ? Tu ne nous regrette pas ? Tout était vain ? Non... Non...Non !

« ET MOI TU ME REGRETTES ? »

C'est dit. Il fallait que ça sorte, je n'en pouvais plus, je n'en peut plus de ses mensonges. Je n'ai rien à me reprocher, je n'ai rien fait de mal...

« J'ai toujours essayé d'être la meilleure, mais tout ce que tu ais c'est me regarder comme-ci je n'étais qu'une erreur ? Je te connais bon sang... je sais que quelques cloche chez moi. Quoi ? »

Ce même regard que je te lance depuis de longue minutes, plein de désespoir... Tu viens de perdre quelqu'un Etoile du Griffon. J'ai cru en toi, et je crois que mon coeur veux encore s'accrocher à ton odeur, à toi. Mais je le sent maintenant, c'est fini hein ? Alors j'avais raison. Tout est perdu depuis le début, si seulement j'avais pu m'imposer plus, si j'avais pu ne pas suivre mon père. J'ai toujours été cette fille obéissante, le code du guerrier était mon pilier, et quand je doutais de moi je pensais à toi. Je me disais qu'un jour tu serais un chef et que t'épaulerais discrètement comme dans tous ces contes que raconte les anciens. Mais ce ne sont que des rêves, des rêves auxquels je m'accroche et que tu viens de briser en un instant. Tu es toujours égal à toi même.

« Comment veux-tu que je sois heureuse...si la seule personne en qui je croit... ne croit plus en moi ? »

C'est étrange, c'est salé et chaud, ça coule le long de mes joues, et ça m'étouffe. Je ne veux plus rien, je ne ressent plus rien. C'est ça la tristesse ? Jusqu'à aujourd'hui je n'avais jamais ressentit ça...J'étais heureuse à ma manière...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   Lun 21 Juil - 10:40

Je m'attendais à tout sauf ça. C'est vrai que j'étais allé un peu fort sur ce coup-là. J'étais penaud et pris au dépourvu devant cette chatte qui pleurait devant moi. Je sentais à ce moment-là la honte m'envahir. Et si j'avais tort? Et si Reine de Pique n'était qu'une Espionne loyale? De plus, je n'étais pas très doué pour me défaire de ce genre de situations. J'avais peur de commettre quelque autre brusquerie. Je m'étais comporté en idiot.
Imagine, si tu le veux bien cher lecteur, la scène. Moi, perdu et penaud face à Reine de Pique en larmes. Dans toutes les situations improbables imaginées, je n'avais jamais pensé à cela.
Ce que je pouvais être stupide parfois comme mâle, quelle galant je fais !
Maintenant, je me dandinais sur place, mal à l'aise. Ne sachant que dire ou que faire. J'avais fait mal à quelqu'un. J'avais ouvert une plaie. C'est comme si j'essayais de la refermer d'un geste délicat mais que l'erreur pouvait aggraver.
Mon esprit était très logique et technique et je n'étais pas sentimental, comment me sortir de là? Finalement je dis doucement.

" Chaque Guerrier doit prouver sa valeur. Et être la meilleure ne suffit pas. Si nous sommes Guerriers c'est que nous possédons quelque chose que les autres n'ont pas : l'honneur. "

Mon amitié pour la chatte se disputait avec mon rôle de meneur. J'avais parlé d'un ton ferme, ne trahissant aucune émotion. Ah ces femelles ! Ce qu'elles pouvaient être compliquées parfois ! Ne pouvaient-elles donc rien faire dans la simplicité? Sur le coup, j'étais bien content d'être un mâle.
Par la violence de ses propos, un léger doute subsista tout de même. Qu'entendait-elle par "être la meilleure"? Tuer tout ses ennemis et regarder d'un oeil froid les autres chats tomber les uns après les autres?
Pourtant, ce que j'avais dis était vrai. Même pour moi, je devais prouver ma valeur. Etant apprenti puis Guerrier, j'avais prouvé que je valais ni plus ni moins qu'un Guerrier avec deux yeux en état de marche. C'était étrange en y repensant car personne n'y prenait plus attention, on s'était habitué à moi entre autres.
Je marqua une pause et retrouva mon calme. J'affichais un air pensif, puis je repris,

" Aie foi en toi, en ta propre force et en ta propre valeur. "

Aurait-elle assez de force pour cela? A travers sa force brute se cachait un coeur fragile selon moi. Mais il fallait qu'elle fasse l'effort, pour le bien du Clan.
Les vagues de sentiments que je sentais en elle étaient déstabilisants. Ils étaient telle une étendue d'eau qui menaçait de m'engloutir. Et je savais qu'ils étaient si complexes que je ne j'arriverais pas à les comprendre.
Je me demandais si j'avais pris les bons mots et si elle allait bien les interpréter. Comment savoir? C'était difficile de se connaître soi-même alors connaître quelqu'un d'autre était impossible. Je ne pouvais aucunement prévoir ses pensées et ses réactions. Son regard triste, puis ses larmes m'avaient frappé. Car jamais, à ma connaissance, elle n'avait fait cela.
Est-ce que je venais de sauver le Clan ou de détruire l'un de ses membres?

" Je peux savoir ce que tu entends par "tu me regrettes?" tu es juste en face de moi à ce que je sache. "

Et me revoilà avec ma délicatesse habituelle dont je faisais toujours preuve avec les femelles !
J'avais penché la tête sur le côté, affichant un air perplexe. J'ignorais visiblement tout de la puissance des sentiments de Reine de Pique.
Je restais toujours perturbé. Elle m'avais paru normale lors du début de la conversation puis son désespoir avait été croissant jusqu'à ce qu'elle éclate. Je ne m'étais pas rendu compte des erreurs de comportement que j'avais fait en l'évitant ni de la souffrance que je lui avais donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une étrange conversation [Reine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une étrange conversation [Reine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une étrange conversation [Reine]
» [+16/Fini] Un étrange lieu pour une étrange conversation [PV : Alizea]
» Un bien étrange rêve...
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: VENT :: Territoires du Vent :: La Lande-