AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 19
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Mar 9 Déc - 17:37

    Un quart de lune s'était écoulé depuis la dernière Assemblée. Le temps s'était rafraîchi et une brise glaciale soufflait sur la lande mais les chats du Clan du Vent étaient habitués à ces intempéries et notre pelage nous permettait de bien résister au froid, contrairement aux autres clans qui étaient moins habitués à le ressentir. Le vent semblait venir de la montagne, si bien que je n'aurais pas été surpris si la neige et les aigles viendraient durant les jours à venir. Nous entamions une ère difficile. Mais c'est une épreuve que le Clan du Vent surmontera, comme toujours.
    Comme l'avait souligné Pelage de Lièvre lors de la dernière assemblée de clan, il faudrait faire attention aux clans adverses. Suite à ce qui s'était passé à l'Assemblée, des tensions s'étaient créées entre les clans et l'avenir était incertain si bien qu'il était impossible de prédire qui serait alliés ou ennemis dans les lunes à venir, sachant que les alliances changeaient tout le temps entre les clans et ne duraient jamais. En plus de la saison des neiges, il faudrait se préparer à une éventuelle guerre. Le Clan du Tonnerre, le moins concerné dans cette histoire, pourrait en profiter pour essayer de prendre du territoire aux autres par surprise. Et le Clan de la Rivière ainsi que le Clan de l'Ombre n'allaient certainement pas rester assis bien sagement en attendant que le temps passe. Je ne savais pas qu'elle directive allait prendre Etoile des Larmes, mais connaissant la fourberie d'Etoile Sauvage, elle allait certainement profiter de la situation et la tirer à son avantage. Les patrouilles frontalières avaient été doublées et les espions avaient un rôle plus important que jamais, nous devions connaître les plans de nos ennemis afin d'avoir une marge d'avance sur eux.

    Je n'étais pas un chef spécialement pacifique, mais je ne me battrais pas non plus sans raison mais que si le besoin est car je devais penser avant tout au clan. La réputation d'Ecorce de Chêne était peut-être salie car il aurait, selon les dires de la guerrière du Clan de la Rivière (dont j'avais appris plus tard que le nom était Coquillage Nacré), il aurait certes eu des petits avec ma mère, Feuille de Saule, du Clan du Vent, mais également avec Etoile Sauvage du Clan de l'Ombre. Et ces petits seraient Etoile des Larmes et Menthe Poivrée, qui seraient mes demi-soeurs. Personne ne savait si elle disait vrai et je ne m'étais pas prononcé durant l'assemblée de clan. Néanmoins, cela ne changerait rien dans le clan. Moi, j'étais un chef au sang-pur qui n'enfreignait pas le code du guerrier. Et le Clan du Vent, après celui du Tonnerre, était sans doute le moins concerné dans cette affaire donc rien ne changerait et nous travaillerons durement pour faire face aux autres clans. Je me demandais comment le Clan de l'Ombre et le Clan de la Rivière allaient réagir. J'espérais que les espions réussiraient à dénicher des informations intéressantes. En attendant, il fallait rester sur ses gardes et être prêt à une éventuelle attaque.

    De ma tanière, j'observais les membres de mon clan effectuer la cérémonie du partage à l'heure la plus chaude de la journée - bien qu'il ne fasse pas très chaud. Les journées se raccourcissaient et le soleil se faisait de plus en plus timide. Si nous dormions généralement à la belle étoile lorsqu'il faisait bon, nous avions aussi creusé des tanières quand le temps ne nous permettait pas de dormir dehors. Et ces temps-ci, plus grand monde ne dormait à la belle étoile.
    Je mastiquais une pièce de viande en compagnie de deux vétérans du clan. Et de Pelage Fauve, ma lieutenante ainsi que ma compagne, qui se situait non loin. Si, quelques lunes plus tôt, j'avais eu des doutes quant au fait qu'elle fasse une bonne guerrière étant donné ses actes et son caractère, aujourd'hui, elle était une lieutenante dont le clan pouvait être fier et succédait efficacement à Souffle de la Salamandre. Il fallait croire qu'avec le temps, la guerrière rousse avait gagné en maturité et aujourd'hui, c'était la chatte la plus chère à mon coeur, bien que notre relation n'aie pas toujours été aussi bonne, il y avait eu des hauts et des bas mais maintenant, je savais qu'elle serait toujours là pour me soutenir.

    Après la cérémonie du partage, des mentors se dirigèrent à la sortie du camp pour entraîner leurs apprentis. Quelques uns, qui étaient débout depuis l'aube, se dirigèrent vers leur tanière pour aller dormir. Quand à moi, j'avais appelé Fourrure de Grêle et Nuage de Sapin. Les deux chats devaient m'accompagner pour la patrouille frontalière sur la frontière du Clan de l'Ombre. Fourrure de Grêle était mon ancien apprenti, un guerrier blanc au pelage en bataille qui avait reçu son nom de guerrier au cours de la dernière lune, c'était également mon neveu car il était le fils de ma soeur : Brise de Glace. Nuage de Sapin était mon nouvel apprenti, fils de deux traîtres qui avaient été bannis du clan. Mais ça, le chaton ne le savait pas. Je me méfiais de lui, me demandant s'il finirait comme ses parents ou s'il avait échappé à leur héritage. Je voulais ainsi m'assurer moi-même de sa formation car étant donné son caractère peu correct vis-à-vis de certains camarades, s'il voulait devenir un jour un guerrier digne de ce nom, il y avait des progrès à faire. Certains semblaient partager ma méfiance vis-à-vis de ce chaton, comme mon oncle, Pelage de Lièvre qui n'avait pas l'air de le regarder d'un oeil tendre. Pourtant, j'avais vu que Nuage de Sapin comptait des amis dans le clan, dont parmi deux guerriers qui semblaient bien l'apprécier : Museau de l'Ours et Rayure du Zèbre. Bien que je me demandais si ce dernier ne s'était pas rapproché de lui dans l'unique but de devenir son mentor. Le matou n'avait pas caché son ambition lorsque Pelage Fauve avait été nommée lieutenante et de toute manière, il n'aurait jamais été le mentor de Nuage de Sapin, Rayure du Zèbre n'aurait pas été un mentor qui l'aurait convenu et je voulais être sûr que Nuage de Sapin soit entraîné dans la droiture.

    Lorsque les deux chats furent prêts, nous partîmes en direction de la frontière avec le Clan de l'Ombre, non loin du chemin du tonnerre. Pendant notre course, je jetais un regard de temps à autre à Nuage de Sapin, qui avait commencé son entraînement il y a peu et qui n'avait pas autant d'endurance qu'un apprenti plus âgé. Je voyais le chemin du tonnerre au loin se découper mais je sentis sa puanteur avant de le voir. Arrivés à destinations, nous avions fait halte, silencieux car nous n'étions pas loin du territoire adverse. Je me penchai vers Nuage de Sapin pour lui murmurer,

    " Tu sens cette odeur ? Le vent souffle dans notre direction donc elle est bien perceptible : c'est l'odeur du Clan de l'Ombre, retiens-la. "

    Je plissai les yeux, voyant deux silhouettes atypiques se découper sur la frontière adverse. De là, on pouvait voir que les deux chats possédaient des drôles de taches sur le corps et la puanteur du Clan de l'Ombre se fit alors plus forte.




Spoiler:
 

Spoiler:
 


Fiche
Questions pour un Griffon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Guerrier

avatar
I am
Messages : 436
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 11 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Mer 24 Déc - 0:05

[ J'me lance du coup ? ]

Nuage d'Encre éternua. Il se tenait à l'entrée du camp, les pattes frémissantes et le nez qui coulait, tandis que ses dents claquaient. Avec sa fourrure courte, il supportait mal les premiers froids de la mauvaise saison, surtout au réveil. Oui, l’apprenti était réveillé à midi, car il avait effectué une mission de nuit : rapporter quelques proies nocturnes, telles que des chauve-souris... Mais il n'avait rapporté qu'une petite souris. Avec ses compétences à la chasse, il ne pouvait pas espérer devenir aussi talentueux que sa sœur.
D'ailleurs, cette dernière était avec lui. Nuage de Poussière était décidément une jeune chatte pleine de talents. Mais froide également. Ça avait son charme.
    J'ai pas envie d'bouger. » râla-t-il.
Tout deux avaient reçu l'ordre de chasser à la frontière, mais Nuage d'Encre n'en avait pas très envie. A vrai dire, il essayait de partir le plus tard possible. Cependant, avec le chef et le lieutenant dans leur dos, impossible de manquer aux obligations. Le novice coula un regard à sa jumelle avant d’obtempérer : il se leva et la suivit dans la forêt, en silence.
Bientôt, les deux apprentis purent atteindre la frontière sans accrocs. Nuage d'Encre regardait entre les arbres, cherchant les frontières des yeux. Le Chemin du Tonnerre était visible, bien qu'il l'avait deviné par l'odeur longtemps avant. Le jeune mâle laissa sa sœur à ses recherches et sortit des frondes de fougère, près de la route mortelle, à découvert. Pendant un moment, il fixa les landes droit devant lui, le regard indéchiffrable.
Il se prépara à faire demi-tour quand il remarqua une patrouille au loin... Se dirigeant vers eux.
    « Nuage de Poussière ! » héla-t-il, avant de rajouter à voix plus basse : « Pouss, vient voir ! »
Instinctivement, le mâle sortit les griffes et tendit ses muscles. Ils 'avança sur le bord du Chemin du Tonnerre, à une distance de sécurité. Il ne se cachait plus : il voulait que la patrouille le voit. Il se dressa fièrement, limite provoquant, ses yeux sombres braqués sur les guerriers adverses.




Ask Ink ♥️



Spoiler:
 


Poème dédié à Noir Désir, sans qui la vie à 22h30 n'aurait pas de sens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprentie Modeste

avatar
I am
Messages : 181
Date d'inscription : 17/08/2014


Feuille de personnage
Grade: Apprentie
Âge (Lunes): 15 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Ven 2 Jan - 19:33


Il était midi, pourtant, le soleil était si bas dans le ciel, qu’on aurait pu jurer qu’il venait juste de se lever. Toute la matinée, Nuage de Poussière était allée à l’entrainement. Sa mentor lui avait accordé de rentrer au camp juste assez de temps pour qu’elle puisse reprendre son souffle, manger un peu. En effet, juste après, elle irait avec son frangin chasser vers la frontière du Vent. Cadeau d’Etoile Sauvage. Quand elle l’avait appris, le matin même, je ne vous dis pas à quel point ça lui a fait plaisir. Par un temps de chien comme celui-ci, un froid de canard, et un vent à faire s’envoler les pierres, c’est un vrai plaisir de chasser.
Avant de partir exécuter sa mission, elle grignota un petit lézard, histoire de ne pas partir le ventre totalement vide. Elle partit ensuite retrouver son frère à l’entrée du camp, en train de grelotter sur ses pattes.
J'ai pas envie d'bouger.

Et il râlait. Quelle surprise. Sèche –comme toujours-, sa jumelle l’ignora, se retenant de répliquer quoi que ce soit, et l’entraina avec elle dans la forêt. Il faisait froid. Il faisait froid. Elle aussi avait une furieuse envie de se plaindre, mais quand elle se mit à courir entre les buissons ça la réchauffa et elle put se concentrer un peu plus.
Son regard vert clair erra autour d’elle, sa truffe levée haut. Ils n’étaient peut-être pas encore arrivés à destination, si ils croisaient des rongeurs maintenant, elle n’allait pas le laisser partir sous prétexte qu’ils n’étaient pas au bon endroit. Mais elle ne perçut rien jusqu’à ce que la frontière avec le clan du Vent soit en vue.
Là, les deux jumeaux se séparèrent, sans prononcer une parole. Il fallait se concentrer maintenant. Nuage de Poussière était douée à la chasse, elle le savait, et son frère aussi. Elle espérait donc qu’elle le laisserait faire son boulot tranquille, sans l’interpeler toutes les 30 secondes. La balafrée s’arrêta, une fois suffisamment éloignée de Nuage d’Encre, et entrebâilla sa gueule, pour localiser le fumet d’une proie. En réalisant que le vent soufflait énormément plus en provenance du clan du même nom, elle râla en s’éloignant un peu plus, pour que les proies potentielles ne soient pas alertées de sa présence par son odeur. Elle chercha les environs pendant un moment. Vide. Elle se décidait de retourner vers la frontière quand elle entendit la voix de son frère crier :
Nuage de Poussière !

Il n’avait pas l’air paniqué ou dans une situation critique, ce qui énerva la femelle. Non pas parce que son frère était sain et sauf, c’était surtout parce qu’il criait à gorge déployée alors qu’ils étaient sensés chasser ici. Piquée, au vif, elle trottina silencieusement vers lui quand il dit, à voix plus basse :
Pouss, vient voir !

La queue de Nuage de Poussière battait furieusement dans l’air. Mais qu’avait-elle donc fait au clan des Etoiles pour être affublée d’un frangin pareil qui ne comprenait rien à rien ? Alors qu’elle était à peine arrivée vers lui, elle murmura, essayant de contrôler sa voix pour qu’elle ne soit pas trop bruyante. Déjà qu'elle était de mauvaise humeur, devoir se contrôler l'irritait encore plus...
-Est-ce que tu connais le principe de la chasse, espèce de….

Elle n’eut pas le temps de finir que le matou sortit des buissons pour se diriger vers le Chemin du Tonnerre. L’apprentie regarda pour la première fois de l’autre côté, et constata qu’une patrouille du clan du Vent s’approchait. Instinctivement, elle banda ses muscles, et reconcentra soudainement son attention sur Nuage d’Encre qui était à découvert, voulant visiblement être remarqué. À voix qu’elle voulait garder basse, elle appela son frère, refusant de sortir des fourrés :
-Encre ! *pause* Reviens-là, cervelle de crapaud ! On devrait les observer en silence au lieu de les provoquer !

Sa queue s’agita en pensant quelle idée de punition aurait encore Etoile Sauvage pour les jumeaux quand elle apprendrait que Nuage d’Encre a décidé de jouer au malin devant une patrouille du Vent. Surtout avec les tensions existantes depuis la dernière Assemblée. Elle grogna avant de se décider à sortir et de rejoindre son frère. Elle rugit :
-Si Etoile Sauvage apprend que tu provoques les autres clans, comptes même pas sur moi pour te défendre !

Elle se détourna de Nuage d’Encre et regarda de l’autre côté du chemin des bipèdes. La patrouille s’approchait et était composée de trois chats. D’ici, elle pouvait voir une silhouette bien plus petite que les deux autres. Sûrement un apprenti, son mentor et un autre guerrier. Si ces trois-là décidaient de répondre aux provocations de Nuage d’Encre, ils seraient en mauvaise posture. Un grognement sourd gronda dans la gorge de la balafrée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
I am
Messages : 62
Date d'inscription : 06/08/2014


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 10 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Dim 4 Jan - 20:47



    La mauvaise saison venait de commencer et, comme chaque année, elle avait pris soin d'embarquer avec elle le froid et la neige. Il restait peu de temps avant que ne débarque des flocons. Le froid, lui, était déjà là. On le ressentait à l'avance, ainsi nous pouvions nous préparer. Mais la neige, elle, elle ne prévenait pas. Elle tombait sans offrir d'indice. Ça devait être la raison pour laquelle si peu de félins l'appréciaient. Imprévisible et froide. Détestée par tous, et pourtant, chaque année, elle se pointait là, à ce rendez-vous que les chats maudissaient.
    Lorsque j'étais chaton, j'imaginais la neige comme si c'était une immense chatte aux traits à la fois sévère et joueuse. Elle était froide, glacée, mais en cherchant un peu plus loin, elle était aussi douce que quelqu'un puisse l'être. Il y avait un chat qui me racontait comment il la voyait. Il me disait qu'elle était imprévisible. Je n'étais pas d'accord. Je la trouvais prévisible, en revenant chaque année, à la même époque. C'était un rendez-vous qu'elle ne manquait jamais. Qu'elle ai de l'avance ou du retard, elle était toujours là à cette même saison. Mais je lui ai pas parlé de mes pensées, me disant que c'était un secret entre elle et moi.

    Durant la matinée j'avais profité de mon temps libre pour allait ramasser des plantes. Entre le froid et les rivalités claniques, tout le monde savait qu'il valait mieux avoir un bon stock de plantes. Depuis la précédente Assemblée, la tension entre les clans étaient plus fortes. Etoile du Griffon avaient renforcés les patrouilles frontalières. Peut être redoutait-il une attaque ? Après tout, nous avions une frontière commune avec le clan de l'Ombre. C'était sûrement le clan le plus redoutable ; les guerriers en son sein étaient féroces et avaient une tendance à aimer la bagarre.

    Comme s'il lisait dans mes pensées, le meneur m'emmena en patrouille frontalière du côté du clan de l'Ombre. Nuage de Sapin nous accompagnait. C'était l'apprenti de mon oncle. J'avais entendu dire que ces parents étaient des traîtres mais qu'il ne le savait pas.

    Nous fîmes halte près du chemin de tonnerre. La puanteur était atroce. C'était un mélange de l'odeur de la route et de celle du clan de l'Ombre. Etoile du Griffon murmura quelques mots à son apprenti avant que de braquer son regard sur l'autre côté du chemin du tonnerre. Il y avait deux chats, portant d'étranges cicatrices sur le corps. Instantanément je reconnus les deux apprentis que j'avais aperçu lors de la précédente Assemblée.





Spoiler:
 

Merci beaucoup ♥️
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
I am
Messages : 20
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 19
Localisation : France


Feuille de personnage
Grade: Chaton
Âge (Lunes): 3 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Jeu 29 Jan - 16:35

Nuage de Sapin

Le Vent de l'Ombre
avec Groupe

Le soleil atteignait son zénith. Du haut du ciel blafard, accompagnés d'un vaste troupeau de nuages blancs, il envoyait de bien maigres rayons en cette heure où le soleil devait se faire le plus fort de la journée. C'était là le ciel typique des journées d'hiver ou de la saison des neiges comme il plaisait aux chats sauvages de l'appeler ainsi. Le ciel affichait toujours cet air malade comme s'il l'eut réellement été. Les couleurs en cette saison n'était jamais plus vive que cela. En plus de quoi, les journées devenaient de plus en plus courtes, les nuits de plus en plus longues et le tout de plus en plus froid. Le seul avantage que tous en tiraient, c'était un sommeil plus long et plus réparateur. En contrepartie, les proies profitaient elles aussi de ce temps et elles se faisaient de plus en plus rares, affamant les chats de leur disparition. Les lapins des landes se terraient dans leurs terriers et n'en ressortait que des imprudents. Devant la tanière des Apprentis, Nuage du Sapin dégustait une maigre proie, une maigre souris dont il se contentait bien. Depuis qu'il était passé Apprenti, il avait maigri. Il n'était plus le chaton tout rond, tout dodu, que l'on connaissait lorsqu'il était encore dans la pouponnière. À présent, l'on pouvait facilement voir ses côtés saillirent sous son pelage café. Sur un point, il n'était pas différent, il n'était toujours pas prompt à se débarrasser régulièrement des saletés encombrant son pelage, néanmoins, il évitait à présent les flaques de boues et toute autre activité de jeune chat. Malgré cette affinement de sa part, il avait pris en muscles et à présent, il n'était pas la bête seulement capable de courir follement quelques secondes après un papillon ou après toutes autres bestioles capables de ramper ou de voler.

À présent, il pouvait sentir ses muscles et leur flexion/extension à chacun de ses pas, à chacun de ses sauts. Ces derniers ayant subi un très léger changement au final, ce dont il ressort de cela c'est son attitude nouvelle face à l'effort, sa concentration sur les gestes dont il est l'auteur. Son physique changeait, il changeait et c'était là bien dans l'ordre des choses. Il devait grandir. Il devait changer afin de devenir un Guerrier. Il n'était plus un chaton. Cela n'explique néanmoins pas la maigreur qui touche le félin, cela n'explique en aucun cas le fait de sa perte de poids, bien au contraire. La raison est la suivante. Il avait appris à ses dépends et assez tôt que les chatons et les anciens ainsi que les reines passaient en premier. Venait ensuite les Guerriers et les Apprentis, qui se nourrissait bien évidemment en dernier et avec ce qu'il restait. Le changement entre la pouponnière, les proies de choix, les plus grosses et les plus fraîche et la vie des Apprentis, semblable à celle des Guerriers, avec les dernières proies, les moins goûteuses, les plus sèches, avait causé cette perte de poids chez le petit chat. Pas une seule fois il ne toucha à une proie avant que tout le monde fut servis ou avant d'avoir reçu la permission de la part de son mentor. Pas une seule fois, il ne privilégia sa personne, au contraire. Ainsi, il s'était retrouvé cette fois-ci avec une souris des plus décharnée, mais qui lui convenait parfaitement, l'appétit lui manquait en cette heure médiane.

Couché à demi sur sa litière, à demi sur le sol de la tanière qu'il habitait à présent, il grignotait les quelques lambeaux de chair que cette bestiole lui laissait. Il ne mit pas longtemps à rogner les quelques os de l'animal et lorsqu'il eut finit, il poussa du bout de la patte la carcasse dont il se débarrasserait plus tard, lorsqu'il devrait sortir. En attendant, il se roula en boule dans sa litière et se mit sur le dos. Une position plutôt étrange pour un chat, mais qui lui convenait parfaitement. En cette heure, la tanière était complètement vide, de toute façon, elle n'était guère plus remplie d'habitude. En effet, les Apprentis n'étaient pas très nombreux en cette période. Nuage du Sapin en était ravi, il avait ainsi tout l'espace, ou presque, pour lui et il était ainsi tranquille lorsqu'il voulait l'être. Il leva les yeux, les laissant suivre une trajectoire rectiligne. Il se mit alors à observer le toit de la tanière des Apprentis et songea à ses entraînements passés. Il songea à ce qu'il avait déjà appris, de bien maigres choses à ses yeux, mais voilà qui était mieux que lorsqu'il était chaton. Sa connaissance avait déjà grandit. Combien d'entraînement avait-il eut au final ? Trop peu. Il n'était d'ailleurs par aller souvent en sortie avec son mentor, ce dernier passait beaucoup de temps à s'occuper d'autres formalités, ce qui était normal. Pendant ce temps, Nuage du Sapin exécutait les corvées des Apprentis, mais seul. Ainsi, il retrouvait souvent Nuage de Myrtille, l'apprentie du Clan du Vent qui était avec lui, la seule, tranquillement couché dans sa litière en train d'attendre que le temps passe.

Durant son temps libres, Nuage du Sapin rendait visite à sa mère, Fleur de Vipérine et à ses frères, ... et .... Il se plaisait à leur raconter ce qu'il savait déjà et fanfaronnait devant ses frères, les rendant jaloux. Il ne perdait pas un instant pour leur rappeler qu'il suffisait d'attendre et encore d'attendre, ce qu'il avait dû faire pour devenir Apprenti. Il n'avait débuté l'entraînement que depuis quelques jours, mais à l'entendre, il en était déjà à plusieurs lunes d'entraînement. La moindre information qu'il captait était répété un bon nombre de fois afin de tenter de montrer l'étendue de sa faible connaissance. En réalité, il ne savait que deux trois petites choses minimes de plus que lorsqu'il était chaton, il avait appris l'ordre dans lequel les félins devaient manger, mais aussi plusieurs autres articles du code du guerrier. Il ne connaissait même pas l'odeur caractéristique de chaque clan, autant dire que ces connaissances n'étaient riens comparer à celles qu'il devrait avoir pour devenir Guerrier. Aujourd'hui, il le savait, il avait été prévenu plus tôt ce matin, il devrait partir en patrouille. Il serait accompagné de son mentor et Chef, Étoile du Griffon et sûrement d'autres chats, dont il ne connaissait alors pas l'identité en ce moment. Son mentor lui avait juste dit de le retrouver prêt à partir en patrouille, lorsque le soleil atteindrait son zénith, au centre du Camp. Ne sachant que trop peu où se situait le soleil, étant à l'intérieur, il ne jugea pas encore le moment opportun. Il ne connaissait même pas la destination de la patrouille, c'est tout dire, il savait seulement que bientôt, il devrait sortir de sa torpeur, de sa léthargie dans laquelle il était bien ancré pour rejoindre son mentor et une tripotée d'autres félins. Cette idée lui plaisait de moitié. Les patrouilles en elle-même l'intriguait et l'intéressait fortement, il n'en avait alors pratiqué aucune auparavant et l'idée de vivre une nouvelle aventure l'excitait énormément. Néanmoins, il se trouvait confortablement installer en ce moment même et une sensation de rester là s'instaurait progressivement en son sein. Dans un dernier clignement d'yeux, il prit la décision de bouger dans quelques secondes. Il ne deviendrait pas Guerrier en restant ainsi vautrer dans une litière.

Lorsque ses paupières se soulevèrent, quelques fines secondes après les avoir fermées, il sut que c'était le bon moment. À en croire l'agitation qui gagnait progressivement le camp, le bruit des chats qui finissaient leur repas et qui se mettaient à discutailler tout en se bourrant de léchouilles, le zénith passait doucement. Sans plus de difficultés, il se laissa choir sur le côté et glissa sous l'effet de l'apesanteur. Il se retrouva bientôt les quatre pattes sous son corps. Il se hissa sur ces dernières et se tint debout dans sa litière de mousse. La tanière dans laquelle il se trouvait avait été creusée par je ne sais quel animal et il l'occupait depuis peu, il avait passé les premiers jours en tant qu'Apprenti à dormir à la belle étoile comme ces semblables. Or, le temps les avait forcés à se cloîtrer entre quatre murs et à ainsi s'enfermer comme les autres chats claniques dans des tanières de fortune. Nuage de Sapin s'était alors construit un nid avec le peu de mousse qu'il avait trouvé sur le territoire et que les anciens avaient daignés lui laisser. Il avait également consolidé le tout avec deux trois longues herbes sèches qui ficelaient le tout en place. Ainsi, lorsqu'il s'était relevé, il avait reçu quelques résidus de plantes vertes sur son pelage. Afin de les enlever, il avait d'abord essayer au plus simple, au plus rustique et s'était secoué comme un diable, en vain. Il avait ensuite essayé de passer sa langue par-ci et par là pour les retirer et enfin devenir propre. Il parvint à en retirer une bonne partie, mais pas la totalité. Ne souhaitant pas s'attarder sur cette chose sans importance, il avait vite abandonné et avait prit rapidement la direction de la sortie de la tanière, retrouvant ainsi à l'extérieur l'air pur et frais de la saison des neiges.

Seul changement fut le froid qui le frappa de plein fouet. Nuage de Sapin resserra les crocs et hérissa son pelage afin d'en faire une matière chaude, imperméable et empêchant au maximum le froid de venir lui glisser sur les hanches. Il s'arrêta net devant la tanière de laquelle il sortait pour observer le Camp. De toute part, des Guerriers étaient assemblés en petit comité et on pouvait les entendre discutailler de tout et n'importe quoi. En ce moment, le Clan sembla uni aux yeux du jeune, c'était un idéal. Un clan ne pouvait pas mieux se porter que celui du Vent. Il chercha de droite à gauche dans le camp son mentor, le fouillant du regard de fond en comble. Il finit par reconnaître la fourrure grise de ce dernier parmi la masse de chat. Ainsi, il se faufila à coup d'épaule rustres, violents, attirant parfois les grognements de certains, tandis que d'autre s'en désintéressaient, il se fit un chemin jusqu'à son Chef et arrive tête et queue haute près de lui. Étoile du Griffon était accompagné de quelques Guerriers et de Pelage Fauve, sa compagne et lieutenante. Dès lors que Nuage de Sapin eut rejoins son mentor, il vit débouler Pelage de Grêle, l'ex-apprenti de son mentor. Il ne put s'empêcher de jeter un regard en biais au nouvel arrivant, bien qu'il n'eusse rien de spécial contre lui. Nuage de Sapin comptait devenir le meilleur Guerrier et le meilleur Apprenti d'Étoile du Griffon. Sans rien ajouter, le Chef du Clan du Vent se leva, salua ses camarades, salua les nouveaux arrivants et sans un mot, il partit en direction de l'entrée du Camp. Il était donc à présent temps de partir. Le cœur de Nuage de Sapin se mit à crépiter. Ma première patrouille ! Enfin !

Une fois à l'extérieur du Camp, Nuage de Sapin put une fois de plus observer la grandeur du territoire du Clan du Vent. Les landes semblaient s'étendre à l'infini, la vue de l'Apprenti n'était emplie que de ces grandes étendues vertes où il faisait bon d'y courir. Ainsi, Étoile du Griffon et Pelage de Grêle commencèrent à trottiner, Nuage de Sapin n'eut d'autre choix que de courir derrière. Il prit un plaisir certain à galoper ainsi, bien qu'il notasse qu'il était légèrement à la traîne par rapport à ses compagnons. Leur condition physique étant bien meilleure que la sienne pour le moment et leur constitution étant bien plus développée que la sienne également, leur conférait un avantage de taille dans cette situation. Néanmoins, le jeune ne se laissa pas dispensé et il tint bon, faisant de son mieux pour se montrer à la hauteur et ne point montrer de signe de fatigue. Après avoir traversé une plutôt vaste étendue, Nuage de Sapin se mit à entendre des bruits étranges, des bruits effrayants, puis vint alors une odeur répugnante qui vint lui titiller le museau. Cette odeur fit remonter son repas de ce midi dans son estomac et il dut retenir un hoquet qui aura fini de le faire vomir. Il tenta de garder en réserve ce qu'il avait dans le ventre, c'était bien mieux ainsi. Il hésita un instant, fallait-il qu'il demande ce qu'était que cette odeur ? C'est lorsqu'il prit la décision de parler que la troupe pilla nette pour finalement s'arrêter juste devant l'objet qui dégageait l'odeur nauséabonde. Là, l'odeur était encore plus puissante et Nuage de Sapin dut vraiment se concentrer sur son corps pour ne pas vomir son déjeuner.

« Tu sens cette odeur ? Le vent souffle dans notre direction donc elle est bien perceptible : c'est l'odeur du Clan de l'Ombre, retiens-la. »

Nuage de Sapin, en tournant la tête, se rendit compte qu'Étoile du Griffon s'était mis à sa hauteur pour lui parler. Nuage de Sapin vit là une marque de complicité. Ce mentor qui lui murmurait des informations à l'oreille. Il se voyait déjà proche, presque ami avec son chef et mentor. Il était heureux d'avoir été fait son novice et pas celui d'un autre. Ayant écouté attentivement les paroles de son maître, Nuage de Sapin tenta de passer outre l'odeur de la chose sinueuse qui se trouvait devant lui. Lorsqu'il y parvint, une odeur presque aussi répugnante vient lui chatouiller le museau. Clan de l'Ombre. C'est noté. Le novice enregistra l'odeur, plaçant cette dernière dans un coin de sa tête. Le Clan de l'Ombre donc. Imitant son Chef, Nuage de Sapin se mit à dévisager les environs. Il finit par trouver le sujet aux regards de son mentor. Deux formes se mouvaient, approchant de la chose qui séparait le territoire du Clan du Vent à ce qui semblait être le territoire du Clan de l'Ombre. Inconsciemment, les poils du novice se hérissèrent légèrement.
© Codage par Waize pour sa Patoune ♥




Image © La vita a bella
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 19
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Ven 30 Jan - 9:35


    Plus le temps passait, plus la puanteur du Clan de l'Ombre s'accentuait. Une patrouille passerait sans doute non loin. En espérant pour eux qu'ils aient la sagesse de ne point nous provoquer. Par la suite, je pus avoir plus de précisions malgré la puanteur du chemin du tonnerre qui masquait une partie des odeurs perceptibles. Je ne sentais que deux félins. C'était trop peu pour faire une patrouille. Peut-être des espions ou des guerriers envoyés en mission ? Peu importe leur identité, s'ils franchissaient la frontière sans bonne raison, ils en subiraient les conséquences comme n'importe quel intrus.
    Finalement, je pus distinguer les deux félins. Deux chats crème. Un mâle et une femelle. L'un était plutôt gros, tandis que l'autre était beaucoup plus mince. Tous deux avaient un étrange point commun : leurs cicatrices qui étaient des marques de brûlures probablement dues à quelque accident que le Clan de l'Ombre avait trop honte d'avouer. Si je ne connaissais pas la femelle, qui semblait garder ses distances avec la frontière, je pus mettre un nom sur le mâle : il s'agissait de Nuage d'Encre. C'était un curieux apprenti qui avait attiré ma curiosité car il semblait bien atypique. Aussi bien physiquement que mentalement.
    Toujours était-il que le mâle s'était dangereusement approché de la frontière, malgré les avertissements de la femelle qu'il ne semblait pas prendre en compte. Il se dressait bien fièrement devant la patrouille afin que tout le monde puisse le voir.
    J'avais plissé les yeux, puis j'avais miaulé,

    " Nuage d'Encre n'est-ce pas ? A moins que tu ne sois devenu guerrier depuis la dernière Assemblée ? "

    Mon regard passa de l'inconnue à Nuage d'Encre. J'avais jeté un coup d'oeil à Nuage du Sapin. L'apprenti n'avait reçu son baptême que depuis peu et n'avait pas encore participé à une seule Assemblée. Il n'avait donc pas encore rencontré les apprentis des clans adverses. Je voulais qu'il se montre attentif car ce serait pour lui une bonne expérience. Il fallait également qu'il se souvienne de nos techniques de combat car si ces chats franchissaient la frontière, il serait de notre devoir de les chasser. A trois contre deux apprentis, je savais que nous remporterions le combat. C'était d'autant plus idiot de la part des deux chats crèmes de vouloir nous provoquer, le Clan de l'Ombre envoyait-il ses apprentis à l'abattoir ? Etoile Sauvage n'appréciait peut-être guère les balafrés. D'un autre côté, cet orgueil était bien reconnaissable des membres du Clan de l'Ombre. Ces chats avaient tendance à se croire plus forts qu'ils ne l'étaient vraiment. Ils se surestimaient et ça, c'était une grande faiblesse. Peut-être Nuage d'Encre s'y croyait-il vraiment et pensait-il qu'il pourrait vraiment provoquer une patrouille et s'en tirer facilement. Eh bien il avait tort. 
    Visiblement, Nuage d'Encre n'avait pas l'air d'un chat très prudent. Au contraire, il semblait aimer s'exposer au danger. Peut-être que s'il n'avait pas eu ce trait de caractère, il n'aurait pas eu de si terribles cicatrices. Croyez-moi, jouer avec le feu n'était pas un très bonne idée.
    J'avais ajouté d'un ton plus sec,

    " Tu es bien loin de chez toi. "

    C'était une mise en garde. Si, aux quatre chênes je m'étais montré plutôt pacifique, ici c'était une toute autre histoire, mon regard était hostile. Je n'étais plus en terrain neutre mais sur mon territoire que je défendais de mes griffes et de mes crocs contre n'importe quel envahisseur, peu importe son identité. Qu'il soit une connaissance, un ancien ami, ou un ennemi. Le code du guerrier et la loyauté envers le clan étaient ancrées en moi si bien que le reste n'avait plus beaucoup d'importance.
    Je ne m'étais pas emporté, je n'avais mis qu'un simple avertissement pour le moment. Il me semblait ridicule de se sentir menacé par deux simples apprentis adverses. Après les ennemis penseraient que nous sommes nerveux ou que nous les craignions. Je savais cela d'expérience.
    Voyait le caractère impulsif de Nuage d'Encre, je ne serais pas surpris que se pavaner comme ça devant une patrouille devait être un simple pari entre apprentis. Un pari stupide car il pourrait très bien en subir lourdement les conséquences. Le Clan du Vent était intolérables sur les questions de frontières et je mettais un point d'honneur sur leur défense. Mais avant, autant laisser une chance aux deux novices de réfléchir à leurs actes. A supposer qu'ils sachent réfléchir.






Spoiler:
 

Spoiler:
 


Fiche
Questions pour un Griffon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Guerrier

avatar
I am
Messages : 436
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 11 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Lun 2 Fév - 17:50

Nuage d'Encre ne répondit que par un mouvement d’oreille à la menace de sa jumelle, les yeux braqués sur la patrouille adverse. Au fur et à mesure de leur approche, l'apprenti reconnut Étoile du Griffon, qu'il avait rencontré à l'Assemblée et encore auparavant -un étrange chat borgne qui l'avait longuement questionné. Le suivait Fourrure de Grêle, un chat qu'il ne connaissait que de vue, dont on lui avait murmuré le nom. Et enfin, un chat plus petit, un novice sûrement, qui lui était inconnu.
Si Nuage d'Encre était calme, il fut tout de même surpris d’entendre un grondement monter du côté de sa sœur. Était-elle inquiète ou juste furieuse de voir une patrouille du Clan du Vent débarouler dans leur direction ? Ils avaient beau être les plus âgés des apprentis -bientôt 15 lunes les veinards- ils n'étaient pas de taille pour affronter une patrouille entière, surtout quand leur chef se baladait avec eux.

Pas le temps de réfléchir, le rouquin avait déjà fait cap sur eux. Nuage d'Encre jeta un coup d’œil nerveux vers sa sœur et se rapprocha d'elle, lançant un regard plein de défi vers la patrouille adverse. Pour une photo de famille entre balafrés, c'était le moment opportun, en revanche, le mâle crème n'était pas d'humeur à plaisanter. Il était plein méfiant envers le Clan du Vent suite à l'Assemblée, et il y avait de quoi : de drôles de traitres se cachaient dans leurs rangs. Enfin, c'est ce qu'il avait compris.
Politesse oblige, Etoile du Griffon commença les présentations... Ou les menaces ? Nuage d'Encre poussa un reniflement méprisant aux paroles du chef et se pencha à l'oreille de Nuage de Poussière pour lui susurrer :
    « Non mais pour qui il se prend, ce lapin sans queue ? Il n'est même pas notre mentor. »
Il avait parlé assez bas pour que personne ne l'entende, mais son regard trahissait consciencieusement la moquerie qui était passée dans ses murmures. Il visait notamment le petit mâle bru tigré de ses yeux brûlants, le mettant presque au défi de venir arguer avec lui.
Mais qui dit politesse dit également retour de balle. Nuage d'Encre adressa un léger coup de queue sur les talons de sa sœurs pour lui faire comprendre qu'il savait ce qu'il faisait. Puis il lança à Étoile du Griffon, le ton glacial :
    « Je suis chez moi. » il toisa un instant le guerrier qui l'accompagnait et reprit : « Et j'ai pas l'intention de tourner les talons avec des chasseurs ennemis rodant près de notre frontière. »
Les anciens lui avaient raconté que le Clan du Vent était le plus faible et le premier affamé pendant la mauvaise saison, c'était donc un danger potentiel pour son territoire. Et si le chef se déplaçait en personne pour la traque, les temps devaient être rudes... Ah tiens d'ailleurs.
    « Un chef qui chasse près de la frontière... C'est louche. » dit-il à sa sœur, mais les paroles étaient en réalité adressées à la patrouille adverse.




Ask Ink ♥️



Spoiler:
 


Poème dédié à Noir Désir, sans qui la vie à 22h30 n'aurait pas de sens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprentie Modeste

avatar
I am
Messages : 181
Date d'inscription : 17/08/2014


Feuille de personnage
Grade: Apprentie
Âge (Lunes): 15 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Ven 13 Fév - 19:30


La patrouille s’approchait, et Nuage d’Encre trépignait sur place. Nuage de Poussière, elle, était toujours furieuse. Son jumeau et sa fâcheuse tendance de chercher la merde. La patrouille s’approchait, et la balafrée put voir plus en détails ceux qui venaient visiblement à leur rencontre. L’apprenti, elle ne le reconnaissait pas, il devait être sorti de la pouponnière que très récemment. L’un des guerriers, elle le connaissait de vue, mais son nom lui échappait complètement. Le dernier, en revanche, il était bien plus que guerrière, c’était Etoile du Griffon.
Nuage de Poussière fouetta l’air de sa queue, agacée. C’était le chef qui était juste là, et son frère continuait à les chercher, dressé plus haut que jamais sur ses pattes. Soudain, le matou du Vent lâcha, lorsqu’il fut suffisamment proche pour être entendu :
Nuage d'Encre n'est-ce pas ? A moins que tu ne sois devenu guerrier depuis la dernière Assemblée ? *pause* Tu es bien loin de chez toi.

Les griffes de sa sœur se plantèrent dans le sol et elle se tourna vers Nuage d’Encre. Alors comme ça il faisait copain-copain avec le chef ennemi ? C’était la meilleure. Nuage de Poussière savait que son jumeau aimait se mettre dans des situations compliquées –les deux en portant les marques sur le visage-, mais de là à aller bavarder avec Etoile du Griffon.
En plus, la mention de leur possible baptême de guerrier ne fit qu’irriter la femelle crème encore plus. Ils avaient tous les deux près de 15 lunes, ils avaient amplement l’âge d’être guerriers. Mais visiblement, Etoile Sauvage se plaisait à les faire attendre indéfiniment dans la tanière des apprentis : Nuage de Poussière y voyait là une punition. « Je devrais être guerrière depuis longtemps à l’heure qu’il est… » râla t’elle intérieurement.
Non mais pour qui il se prend, ce lapin sans queue ? Il n'est même pas notre mentor.

Il avait chuchoté ces paroles, mais si les Venteux avaient vu son visage, ils auraient sans doute compris que Nuage d’Encre ne cherchait qu’une chose, déclarer les hostilités. En ce moment-là, Nuage de Poussière priait chaque ancêtre du clan des Etoiles pour qu’ils fassent que son frère arrête de se comporter comme un idiot. Mais tant qu’aucun chat ne dépassait la frontière les hostilités n’étaient pas entièrement déclarées. Froidement, Nuage d’Encre continua à l’intention des lapins, le ton glacial :
Je suis chez moi. Et j'ai pas l'intention de tourner les talons avec des chasseurs ennemis rodant près de notre frontière.

Nuage de Poussière se dressa un peu plus à côté du matou. Elle avait promis qu’elle ne le soutiendrait pas là dedans, mais si elle ne le faisait pas, ce serait honteux. Il était son frère après tout. Elle détestait être dans ce genre de situation : « ouais j’ai dit quelque chose, mais je ne le ferai pas, parce que je sais pas ce que je dis. »
Un chef qui chasse près de la frontière... C'est louche.

Il s’était tourné vers Nuage de Poussière pour dire ça, mais il avait parlé tellement fort que c’était évident qu’il le faisait exprès pour que les autres l’entendent. Même si la femelle crème n’aimait toujours pas la tournure que prenaient les évènements elle hocha de la tête. C’était vrai qu’une patrouille aussi proche de la frontière menée par le chef adverse, on n’en voyait pas tous les jours. Comptaient-ils passer de ce côté-ci de la frontière ?
Pour la première fois depuis cette rencontre, Nuage de Poussière joua au jeu de son jumeau. Elle dit en direction de Nuage d’Encre, mais dans le but que les chats du Vent l’entendent :
-C’est sûr. Il faudra prévenir Etoile Sauvage que le clan du Vent compte franchir les frontières…

Elle marqua une longue pause et continua, parlant ouvertement à Etoile du Griffon et sa troupe :
-Qu’est-ce que vous faites ici ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
I am
Messages : 62
Date d'inscription : 06/08/2014


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 10 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   Sam 21 Fév - 1:06

    Les novices étaient facilement reconnaissables. De toute la forêt, il n'y avait qu'eux qui portaient de telles cicatrices. C'était la première chose que l'on remarquait. C'était même la seule chose à laquelle on faisait attention. Le reste de leur physique n'était guère intéressant. Non, c'était leurs balafres, et uniquement elles, qui semblaient mériter les regards.

    Étoile du Griffon pris la parole le premier. Il mit un nom sur le mâle. Ainsi, ils s'étaient rencontrés auparavant. Le novice susurra quelques mots à la femelle qui l'accompagnait. De là ou nous étions, nous ne pouvions rien entendre. Mais ce n'était pas la peine ; son regard en disait bien assez.

      « Je suis chez moi. Et j'ai pas l'intention de tourner les talons avec des chasseurs ennemis rodant près de notre frontière. »

    Je retins un rire. La paranoïa de certains était si ridicule qu'elle pouvait en devenir amusante.

    « Un chef qui chasse près de la frontière... C'est louche. »

    Je remua la queue, agacé. Le novice était bien arrogant pour oser accuser un autre félin de vol de gibier, qui plus est le chef. Tant que nous restions de notre côté de la frontière, il n'avait à formuler aucune accusation. De toute façon, nous ne chassions pas. Peut être qu’Étoile Sauvage devait apprendre à ses apprentis qu'il existait des patrouilles frontalières.

    «  C’est sûr. Il faudra prévenir Etoile Sauvage que le clan du Vent compte franchir les frontières… »

    Décidément, pas l'un pour l'attraper pour l'autre. Même si la situation entre les clans était plus tendue qu'auparavant, ce n'était pas une raison pour devenir paranoïaque.
    Après une longue pause, la femelle reprit :


    « Qu’est-ce que vous faites ici ? »


    Ça te regarde ? Sûrement pas. Tant que nous restons sur notre territoire, tout ce que nous faisons ne te regarde pas. La tension causée par les deux novices me rendait nerveux. Je n'avais qu'une envie, partir loin de cet endroit pour retrouver le calme de notre territoire. Partir loin de l'odeur, aussi. Décidé à devenir un peu plus actif que passif, je répondis après un court instant :

    « Rien ne vous dit que nous chassons, et de toute façon, nous respectons parfaitement les frontières. Aucune inquiétude à avoir de ce côté-ci. »
    Je fis une courte pause, regardant Nuage d'Encre, puis de nouveau l'apprentie avant de reprendre : « Et vous, qu'est-ce que vous faites ici ? »





Spoiler:
 

Merci beaucoup ♥️
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Vent de l'Ombre [ Grêle, Fir, Ink & Dust ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» Bataille Ombre - Vent [Event 2013 - Ouvert à tous]
» [Évent été 2016] Qui sème le vent récolte la tempête | Ombre
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: VENT :: Territoires du Vent :: La Lande-