AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez
 

 Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lieutenante

Pelage Fauve
I am
Messages : 149
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : Dans le Nooord ! (62)


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 38 lunes
Famille:

Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptyVen 2 Jan - 16:05

La neige tombait drue ce soir-là, le froid s'était installé déjà et la brise glaciale fouettait la fourrure les chats de la lande dès qu'ils quittaient le camp. La saison des neiges était bel et bien arrivée, ça ne faisait aucun doute, le gibier était devenu rare, les collines avaient revêtu leur manteau immaculé et même les bords de la rivière s'étaient transformés en glace. Dans la pouponnière du Camp du Vent, il faisait chaud, l'odeur du lait flottant dans l'air. Couchée dans sa litière, Pelage Fauve frissonnait en reniflant. Son nez coulait, ses pattes étaient endolories et sa tête comme martelée de coups. La rouquine avait toujours l'esprit aussi embrumé que quelques jours plus tôt lorsqu'elle revenait du Clan de la Rivière. C'est qu'il s'en était passé des choses durant cette dernière demi-lune. D'abord, elle s'était sentie faible et pataude et avait dû consulter Pelage de Lièvre, le guérisseur, qui lui annonça sa grossesse.
Elle avait essayé de retarder le plus possible son aménagement dans la Pouponnière car elle était lieutenante et ne pouvait pas laisser tomber le clan. De toute façon, beaucoup de reines agissaient comme cela. Mais son ventre s'arrondissait et Etoile du Griffon commençait à s'inquiéter alors c'était à contre-cœur qu'elle s'était installée parmi les reines. Mais elle s'efforçait à continuer ses tâches habituelles, et de plus, la Pouponnière était trop bruyante avec tous ces chatons turbulents alors il arrivait souvent qu'elle n'y dorme pas. Etoile du Griffon s'impatientait, il se demandait quand est-ce qu'elle allait rejoindre vraiment la Pouponnière. C'a été l'origine d'une dispute violente entre eux, en pleine cérémonie du partage. Pelage Fauve avait alors déclaré vouloir se dégourdir les pattes, sachant que ce n'était pas la peine de se donner en spectable devant tout le monde.

Cruelle erreur. Pourquoi était-elle si têtue ? Pourquoi vouloir à tout prix éviter la Pouponnière ? Parce qu'elle savait qu'elle deviendrait alors un boulet, comme lorsqu'elle avait été mordue par un renard quelques lunes plus tôt et avait dû rester dans l'antre de Pelage de Lièvre pendant ce qui lui avait paru une éternité. Là ce serait pire, car elle devrait rester dans la Pouponnière six lunes. Au moins trois en tout cas.
La femelle au pelage brun-roux s'était rapprochée près des Chutes sans vraiment s'en être rendue compte, toujours furieuse contre son compagnon. A cause du vent soufflant devant elle, elle n'avait pas senti le chien. Quand elle avait entendu les pattes lourds et les jappements du molosse, il était déjà très près. La lieutenante avait donc courru pour lui échapper. Mais son ventre la ralentissait. Le chien noir et brun faisaient diminué la distance entre eux, il était gros et haut-sur-pattes. Il n'y avait aucun arbre où se réfugier et Pelage Fauve savait qu'elle ne pourrait pas le semer. Elle n'était plus aussi rapide... Lorsqu'elle entendit la mâchoire de son prédateur claquer juste derrière sa nuque, elle sauta. Elle se rappela durant sa chute dans les eaux tulmutueuses la mort de ses frères alors qu'elle n'était qu'un chaton. Je vais les rejoindre, avait-elle pensé. Elle se fit happer les flots et souvint juste de l'immense tristesse qu'elle avait éprouvé en pensant qu'elle venait de tuer ses petits, avant de se noyer.

La rouquine s'était réveillée dans un lieu inconnu, avec une odeur nauséabonde de poissons. Il y avait un fumet de plantes aussi. Elle était allongée sur une litière de mousse de plumes. C'est lorsqu'une chatte brun tigrée et blanche se pencha sur elle qu'elle comprit où elle se trouvait. Pelage Fauve avait craché sur Menthe Poivrée, la guérisseuse du Clan de la Rivière, lui demandant pourquoi elle était dans le Camp de la Rivière et si ses petits étaient encore en vie. Heureusement, Menthe Poivrée lui assura qu'elle avait sauté à un endroit où la falaise n'était pas si haute et que les chatons allaient bien. Mais cela n'était pas assez pour faire retomber la colère de la chatte de la lande. Etoiles des Larmes, entendant des éclats de voix à l'intérieur de l'antre, était apparue pour lui expliquer que sa patrouille avait entendu un chien puis l'avait vue en train de se débattre dans la rivière. Ils l'avaient repêchée, sauvée. La lieutenante du Clan du Vent était sous le choc. La meneuse à la fourrure blanche et elle ne s'entendaient pas, elles étaient même rivales. Pelage Fauve pensait qu'Etoile des Larmes éprouvait des sentiments amoureux pour Etoile du Griffon - plus tard, elle apprit qu'elle était en réalité sa demi-sœur.
Les deux chattes avaient plusieurs questions, d'abord elles avaient remarqué qu'elle était pleine, alors pourquoi une reine si loin de la Pouponnière ? Seule en plus alors qu'elle était vulnérable ? Qu'est-ce qu'elle avait dans la tête ? Tout ce qu'avait voulu Pelage Fauve à ce moment-là, c'était rentrer chez elle, retrouver son compagnon qui devait être mort d'inquiétude. Le soir-même, Pelage Fauve avait le nez qui coulait et toussait. Menthe Poivrée lui diagnostica le mal blanc et lui ordonna alors de ne pas quitter son antre, elle demanda également à des apprentis de lui rapporter plus de mousse et de plumes pour se tenir au chaud.
Mais la rouquine sentait que la mise en bas approchait et exigeait de rentrer chez elle pour donner naissance. Etoile des Larmes et sa sœur n'étaient pas d'accord, pas en pleine saison des neiges, ou elle risquerait alors de contracter le mal vert. Cela n'avait plus aucune pour la lieutenante car elle préférait mourir aux côtés d'Etoile du Griffon et de leurs petits plutôt qu'ici. Peu après, une patrouille dirigée par le chef du Clan du Vent parvint à remonter ses traces et attendit sur le territoire du Clan de la Rivière de trouver une autre patrouille. Etoile du Griffon avait demandé aux chats du Clan de la Rivière sans ménagement à retrouver Pelage Fauve et de le conduire jusqu'à leur camp où il se doutait qu'elle s'y trouvait.
Lorsque la femelle au pelage brun-roux avait vu la large tête tigrée de son compagnon, elle se sentit exploser de joie. Leurs retrouvailles avaient été intenses. Pelage Fauve avait déclaré à Etoile des Larmes qu'elle pouvait rentrer chez elle à présent. Menthe Poivrée devait être frustrée car étant guérisseuse, elle connaissait les risques d'attraper le mal vert, de plus, il y avait un blizzard dehors.

La femelle à la fourrure brun-roux était rentrée dans la Pouponnière il y a tout juste quelques jours mais comme l'avait prédit Menthe Poivrée, elle était tombée encore plus malade. A son retour, Pelage de Lièvre lui avait dit que son mal blanc avait muté en mal vert à cause du voyage dans la tempête. Pelage Fauve était faible, tantôt elle était frigorifiée, tantôt elle se sentait brûlée tellement elle avait chaud à l'intérieur. Les reines et leurs chatons étaient éloignés d'elle à cause de sa maladie. La rouquine était isolée, au fond de la Pouponnière, enroulée dans sa litière. Elle ne pouvait que dormir et se laisser gaver de plantes médicales par Pelage de Lièvre. La lieutenante ouvrit un œil et remarqua une ombre à l'extérieur de la Pouponnière.

    « Etoile du Griffon... C'est toi ? parvint-elle à articuler entre une quinte de toux, d'une voix à peine audible. »

Mais rien n'entra. Elle hallucinait. Elle voulait voir son compagnon alors parfois, elle pensait le voir.

    « Pourquoi ne peut-il pas me voir ? Est-ce qu'il ne m'aime plus parce que j'ai tué nos petits ? dit-elle à une reine. »

Sa voix était éraillée, la reine la regarda peinée, et lui répondit que non, qu'il avait beaucoup de travail à faire et que Pelage de Lièvre préférait que les mâles laissent tranquilles leurs compagnes. Pelage Fauve avait beaucoup de fièvre et débita plusieurs mots n'ayant aucun sens. Même si tout était confus dans son esprit, elle se sentait appelée par le Clan des Etoiles, par Patte d'Ecureuil, sa mère qui était morte elle aussi du mal vert après avoir donné naissance, par ses frères qu'elle avait accidentellement tué dans les Chutes. Est-ce que ma famille est maudite ? Est-ce que le Clan des Etoiles m'en veut de m'être entrainée dans la Forêt Sombre et qu'il me punit ? pensa-t-elle, embrouillée. Pelage Fauve réalisa que tout ceux qu'elle aimait était morts par sa faute. Sa mère, ses frères, son père que Croc de Renard, son mentor, avait tué parce qu'elle s'était rebellée contre lui et la Forêt Sombre, maintenant ses petits qu'elle pensait avoir noyés, et bientôt elle-même. Etoile du Griffon serait lui aussi détruit. Combien de vies gâchées par sa vie ? La femelle se torturait l'esprit, elle sentait des contractions mais cela lui arrivait souvent.
Pourtant, cette fois-ci, les contractions étaient plus fortes, plus rapprochées. Prise d'une douleur fulgurante, Pelage Fauve miaula. Elle sentit également un liquide lui coller les pattes arrières. Rapidemment, elle cria à l'agonie.

    « PELAGE DE LIEVRE !!! ETOILE DU GRIFFON !!! répétait Pelage Fauve, terrifiée. »


(N'importe qui peut participer, j'ai été inspirée donc j'invite tout le monde :D
Enfin, pas tous non plus parce que normalement, les guerriers n'ont pas le droit d'assiter à une mise en bas sauf le compagnon parfois donc si vous répondez, attendez-vous à ce que Lièvre vous fiche dehors Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] 1349884357 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriors-heart.bbactif.com

Apprentie

Myrtille des Bois
I am
Messages : 183
Date d'inscription : 18/09/2014


Feuille de personnage
Grade: Guerrière
Âge (Lunes): 12 lunes
Famille:

Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptyVen 2 Jan - 16:44

La neige avait rendu chaque brins d'herbe blancs. Que s'est beau ! Je frissona. Les lanière du vent de la mauvaise saison déchiraient la chaire. Ma fourrure était ébouriffée. Ce matin, je m'étais rendu à une patrouille frontalière. J'étais rentrée au camp, avec dans la gueule un maigre moineau qui avait malheureusement pour lui, croisé mon chemin. D'un coup de griffe, je lui avait retiré la vie. Je le déposa sur la pile de gibier, quand un guerrier me fît remarquer que je devrais l'apporter à une reine. Je le repris alors et me dirigea vers la pouponnière. Cela me ferait une bonne occasion de revoir ma tante : Pelage Fauve. Cette dernière, la lieutenante même du Clan du Vent attendait des petits d' Étoile du Griffon, le chef. Ces derniers temps, de nombreux obstacles s'étaient dressés devant elle. Tout d'abord, elle s'était disputée avec son compagnon lors d'un rituel du partage. Pelage Fauve refusait de rester coincée dans la pouponnière, elle se sentait sisthèmatiquement obligée de faire quelque chose pour son clan. Mais Étoile du Griffon en avait assez : il avait peur pour elle et ses futurs chatons. Ce que Pelage Fauve ne semblait pas comprendre. Elle s'était alors enfuit du cmap, mais n'était pas revenue. Durant toute la nuit, j'avais veillé. Mais elle n'était pas de retour. Au petit matin, j'étais tombée de sommeil. Un apprenti m'avait bousculé du bout de la patte pour me réveiller.On venait me prévenir que Pelage était rentrée, affaiblie, mais en vie ! Je sauta de joie ! La guerrière avait été recueillit par le Clan de la Rivière qui l'avait secouru de la noyade. Malheureusement, les choses dérapèrent quelques jours suivant : Pelage Fauve devient alors très malade. Cela faisait à présent plusieurs jours qu'elle était restait prostrée dans'la pouponnière, dans un coin, séparée des autres reines pour éviter que celles ci soient à leur tour contaminé par le virus. J'avais peure pour la chatte que je n' appelait pas "lieutenante" ou " Pelage Fauve", mais "tata".
Alors que je m'approcha de la pouponnière, prête à pénétrer à l'intérieur, j'entendis un cri de détresse. Pelage Fauve ! Mon sang se glaça dans mes veines. Prise de panique, je lâcha mon oiseau et me précipita dans la pouponnière. Je couru à la rescousse de ma lieutenante.

" Que se passe t-il tata !? "

" PELAGE DE LIEVRE !!! ETOILE DU GRIFFON !!! "Répéta t-elle sans cesse.

J'aperçois un liquide couler. Je dois faire quelque chose, vite ! Je restais pétrifiée durant jne fraction de seconde. Mais je fis demi-tpur et hurla dans tout le camp :

" Pelage de Lièvre, Étoile du Griffon, vite, Pelage Fauve souffre !!! "


Myrtille des Bois ☘
Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] 14229110

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdclesclansdupasse.forumactif.org/

Fonda & Chef Connu

Etoile du Griffon
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptyVen 2 Jan - 17:30

    J'observais le camp qui était recouvert de neige. La mauvaise saison était arrivée, le gibier manquait et les tensions se creusaient entre les clans. Etrangement, c'est en cette saison que la pouponnière était pleine. Ma compagne et lieutenante, Pelage Fauve, attendait nos chatons. Cette nouvelle aurait du me réjouir si seulement il n'y avait pas eu d'imprévus...
    Quelques temps auparavant, après une dispute sur un choix de ne pas aller dans la pouponnière, Pelage Fauve s'était aventurée aux limites du territoires où elle s'était faite poursuivre par un chien. En essayant de le semer, la chatte était tombée dans la rivière glacée. Heureusement qu'elle avait été repêchée par une patrouille du Clan de la Rivière. Elle était restée quelques temps au sein du camp ennemi pour se faire soigner car elle avait attrapé le mal vert.
    Inutile de préciser le raffut que ça avait fait au sein du Clan du Vent. Notre lieutenante avait disparu dans la nature ! Quant à moi, j'avais été mort d'inquiétude. Pelage Fauve venait de mettre nos petits en danger. J'avais pris la tête d'une patrouille et nous avions remonté la piste, découvrant que cela menait en territoire ennemi. Les poils du cou hérissés, j'étais rentré dans le Camp de la Rivière, accompagné de ma patrouille. Je n'avais pas aimé m'aventurer en territoire ennemi avec les tensions qui avaient été déclarées suite à la dernière Assemblée. Mais Pelage Fauve avait été avec la guérisseuse du Clan de la Rivière et avait été bien traitée. Nous étions donc venus la chercher et la chatte avait été ramenée au camp.

    J'étais furieux du comportement insensé de Pelage Fauve. Heureusement que le Clan de la Rivière n'avait pas eu d'intentions hostiles envers elle ! Je doutais que les félins du Clan de l'Ombre auraient réagi de la même manière. De plus, Pelage Fauve aurait très bien pu mourir.
    Connaissant le caractère borné de ma compagne, je n'avais pas fait de remarques. En vérité, j'étais plutôt inquiet quant à son état. Elle avait finalement aménagé dans la pouponnière où Pelage de Lièvre s'occupait d'elle. Néanmoins, elle avait été séparée des autres reines et personne n'avait le droit d'aller la voir : elle avait le mal vert et cette maladie ne devait pas se répandre dans le clan.
    Dans ma tanière, je labourais la terre de mes griffes, frustré de la situation. Je ne pouvais pas voir ma compagne, mais je prenais parfois de ses nouvelles. Mais je devais continuer à diriger mon clan, comme toujours et sans jamais faiblir. J'aurais préféré que Pelage Fauve ne rajoute pas un poids sur mes épaules. Mais surtout, j'espérais qu'elle allait s'en remettre. La mis bas approchait à grand pas et elle était toujours malade, j'avais peur qu'elle n'aie pas la force de mettre les chatons au monde vu dans quel état elle se trouvait. Rejoindrait-elle le Clan des Etoiles ? De tout coeur, j'espérais que non. Elle était bien trop jeune et avait encore beaucoup à donner au clan.

    Je m'étais levé et je m'étais dirigé vers la place centrale, en jetant un regard sombre à la pouponnière. Je dressai les oreilles. Avais-je bien entendu un cri ? Peu de temps après, Nuage de Myrtille donna l'alerte. Je m'étais rué vers la pouponnière où j'avais pour le moment la défense de rentrer. Ce à quoi je répondis par un feulement frustré.
    Les heures passèrent et j'effectuais des allez-retour devant l'entrée de la pouponnière, comme un fou. L'angoisse me rongeais. Je me demandais ce qui se passait là-dedans. Comment allait Pelage Fauve ? Avait-elle la force de mettre au monde nos chatons ?
    Le temps paraissait long, incroyablement long. Je ne faisais pas attention aux autres chats autour de moi qui murmuraient.
    Cette fois, le cri de Pelage Fauve fut plus violent que les autres. Je compris que les chatons arrivaient. Et je ne tins plus. Ignorant les protestations, je m'étais frayé un chemin dans la pouponnière à coups d'épaules. Je dus retenir un gémissement en voyant l'état de ma compagne. Un drôle de liquide coulait sur le sol. Je murmurai, angoissé,

    " Tout va bien, je suis là. "

    Les contractions se firent plus violentes et je vis un petit corps sortir du ventre de la reine. Un chaton ! Le travail n'était pas terminé. Je regardais Pelage de Lièvre et Nuage de la Louve à l'oeuvre tendis que je soutenais ma compagne. Je ne savais pas depuis combien de temps j'étais à l'intérieur. Un chaton sortit. Puis encore un autre. Et ce fut tout.
    J'observais les trois petites boules de poils émerveillé. Deux mâles et une femelle. La femelle était rousse comme Pelage Fauve. Un mâle était brun tigré avec le menton blanc, comme moi-même. Et l'autre était gris tigré de noir. Trois chatons qui semblaient robustes et en parfaite santé. J'étais heureux, au-delà des mots. Une idée me frappa et je soulevai délicatement leurs paupières avec ma queue. Ils avaient deux yeux. Je retins un soupir de soulagement et je caressai l'épaule de ma compagne, ému. Néanmoins, je savais que la reine serait tout de suite déplacée pour ne pas transmettre la maladie aux chatons. Elle n'allait même pas pouvoir rester auprès de ses propres chatons ! Je regardais ma compagne s'éloigner d'un air triste. Et je lui lançai,

    " Je t'aime Pelage Fauve ! Repose-toi bien, je prendrais soin de nos petits. "

    Sur ces mots, j'avais entouré les trois petits corps de ma queue d'un geste protecteur, une lueur farouche dans l'oeil. Personne ne les prendrait. C'étaient mes enfants et ils feraient un jour de solides guerriers pour le Clan du Vent.
    D'habitude, les mères nommaient les petits, mais Pelage Fauve ne pourrait pas les voir. Ce serait donc à moi de le faire. J'avais réfléchi longtemps à l'avance à des noms. Je commençai avec la petite femelle rousse qui ressemblait à Pelage Fauve. Un nom s'imposa dans mon esprit,

    " Petite Châtaigne. "

    Le matou gris rayé de noir me rappelait un peu ma mère, Feuille de Saule. Sauf qu'il avait de grosses rayures noires comme s'il s'agissait d'éclairs. Et ses fines dents semblaient déjà aiguisées. Son nom fut pour moi une évidence,

    " Petit Orage. "

    Enfin, je regardais le chat brun tigré qui me ressemblait tant. A l'exception près que le chaton aurait deux yeux en bon état. J'espérais qu'il soit déjà un battant. Qu'il puisse avoir la puissance de l'aigle. Comme mon défunt frère, Serres d'Aigle. Ce serait comme un dernier honneur pour ce matou qui avait jadis était mon rival et mon meilleur camarade d'entraînement.

    " Et Petit Aigle... "




Spoiler:
 

Spoiler:
 


Fiche
Questions pour un Griffon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Chaton

Petit Typhon
I am
Messages : 61
Date d'inscription : 28/09/2014


Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptySam 3 Jan - 19:31


Petit Typhon était comme hypnotisé par toutes ces petites choses blanches qui tombaient des cieux. Elles étaient si grandes, si blanches, et si légères. Il mourrait d’envie depuis le petit matin de sortir de la pouponnière pour aller jouer avec elle. Mais il faisait bien trop froid et Fleur de Vipérine lui arracherait les moustaches si jamais elle apprenait qu’il avait désobéi à ses ordres.
Alors il se contentait de regarder, fasciné. C’était la première fois qu’il voyait de telles choses. Il n’avait peut-être pas encore ses deux lunes, mais c’était la plus belle chose qu’il n’ait jamais vue. Du moins, c’était une chose incroyable qui arrivait dans sa vie de chaton pas bien mouvementée. Mais les choses allaient vite changer, au grand bonheur du petit chat roux.
 
Depuis peu, une guerrière du nom de Pelage Fauve –qui était la lieutenante du clan, si il avait bien tout compris- avait fait son apparition. Elle était pleine de Etoile du Griffon. Être le fils du chef et de sa seconde, quelle classe ça devrait être ! Pendant de longues minutes, Petit Typhon était resté là, à penser quelle fierté ce devait être pour les chatons à naitre, et à quel point il aurait été chanceux d’être à leur place.
Puis un jour, elle disparut. L’inquiétude se faisait sentir dans le camp, mais le rouquin n’y prêta que peu d’attention. C’était peut-être la lieutenant qui avait disparu, mais bon, elle allait revenir. Et oui, quelques jours plus tard, elle était de retour dans la pouponnière. Mais Pelage de Lièvre avait ordonné aux chatons de ne pas aller l’embêter, et de ne pas l’approcher, qu’elle était malade. Étrangement, cette annonce aviva l’intérêt de la reine aux yeux de Petit Typhon. Les derniers jours, il avait passé le plus clair de ses journées, blotti contre une boule de mousse, à observer la lieutenante. Des fois, il l’entendait parler toute seule : il n’entendait peut-être pas ce qu’elle disait, mais ça n’en restait pas moins intéressant. Elle était de loin la chose la plus fascinante à sa portée. Du moins, avant que de gros flocons de neige ne fassent leur apparition.
PELAGE DE LIEVRE !!! ETOILE DU GRIFFON !!!
 
Ce cri paniqué interrompit Petit Typhon dans sa contemplation des flocons de neige. Il sursauta avant de se dresser sur ses pattes. C’était Pelage Fauve qui venait d’hurler le nom du guérisseur et de son compagnon. Soudain, une apprentie se pointa et partit chercher les appelés en criant dans tout le camp. Enfin quelque chose de palpitant !
Aussi rapide que l’éclair, le guérisseur et son apprentie se pointèrent et aidèrent la reine à mettre bas. Petit Typhon s’approcha aussi près qu’il le put sans risquer de se faire réprimander par sa mère ou par Pelage de Lièvre et observa la scène, les yeux ronds comme des billes.
La lieutenante hurlait et se tordait de douleur, quand soudain, une minuscule boule de poils apparut. Puis une deuxième. Et une dernière. Trois chatons, absolument tout petits. Etoile du Griffon, qui était arrivé dans l’intervalle, les nomma. Petite Châtaigne, Petit Orage et Petit Aigle. Petit Typhon voulut s’approcher pour les voir. Ils tétaient. La bonne odeur du lait lui vint aux naseaux, et il saliva. Il ne put s’empêcher de s’écrier, en voyant comment ils étaient trois toutes petites silhouettes, agglutinées sur leur mère :

-Mais ils sont VRAIMENT petits !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chaton

Petit Orage
I am
Messages : 64
Date d'inscription : 21/12/2014


Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptyDim 4 Jan - 19:44

Petit Orage était bien lové au chaud dans cette endroit sombre qui lui semblait familier et rassurant. Soudain, il sentit un courant d'air froid alors qu'il n'avait pas demander à sortir, et il fut exposer aux agressions extérieurs. Le nouveau né entendit diverses bruits qu'il ne parvenait pas à identifié. Certains étaient graves, et d'autres sons plus aigu. Il brailla lorsqu'il s’extirpa à son tour comme pour leur ordonner à tous de se taire. Soudain il senti un coup de langue le réchauffer et faire battre son petit cœur qui avait du mal à démarrer. La première effluve qu'il pu sentir était le lait abandonnant. Il ne savait pas d'où il venait, mais comme il ressentait une sensation : la faim. Il s'y approcha d'instinct et attrapa une des mamelles pour le boire. Serrer contre deux autres félins de sa taille, le chaton gris sentit qu'un autre matou lui posa délicatement sa queue sur le dos et miaula un nom : Petit Orage.

Désormais, dans la tête du minuscule félin, il savait qu'il se baptisait Petit Orage. Les deux autres à côtés de lui portèrent eux aussi leurs propres nom. Il s'agissait de Petit Aigle et Petite Châtaigne. Après son repas consistant, Petit Orage se lova dans la fourrure ronde qui lui avait servit son dîner et ronronna comblé. Il s'endormit vite. A partir de maintenant sa vie commença, il était né, et devrait accomplir son propre parcours. Le jeune félin aurait bien des choses à apprendre, des leçons à retenir, des erreurs à ne plus faire. Son destin était entre les pattes du Clan des Etoiles, son existence entière était déjà tracé, et ce sera à lui de choisir entre ce destin déjà tracé ou bien sa propre route. Ses parents seraient-ils là pour l'aider ? Pourraient-ils compter sur les chats qu'ils aiment ? Ou devrait-il marcher seul ?



Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] 146794Sanstitre2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chaton

Petite Châtaigne
I am
Messages : 108
Date d'inscription : 14/12/2014


Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptySam 24 Jan - 15:42


Bercée par le temps, j'étais contre des deux chauds à mes côtés. Ils avaient l'air de la même taille que moi, mais je ne pouvais pas le savoir. Je sentais juste des sensations sur mon corps. Je ne sentais pas les odeurs qu'il pouvait y avoir autour de moi. Mes sens n'étaient pas encore développer. C'était pareil pour ma vue. Je ne pouvais pas ouvrir mes yeux. Mes paupières me bloquaient. On aurait ou dire qu'elles etaient collées. J'entendais des voix. L'une d'elle prononça trois noms. L'un d'eux devait peut-être être le mien. Il y avait des sons inaudibles que je peinais à comprendre. L'un était Châtaign, le deuxième était Orage. Et le dernier était Aigle. Bizarre comme nom. Mas il était difficile pour moi de comprendre malgré le fait que ce soit un miracle d'avoir compris ça. Je savais qu'il y avait un mot avant mais rien à faire, je comprenais pas. Oui, j'avais déjà une conscience développée mais ce n'était pas grand chose. Fatiguée, je me tortilla entre les deux corps et m'endormi en douceur, bercée par le chant d'un animal près de là où j'étais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chaton

Petit Aigle
I am
Messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2014


Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] EmptyMar 27 Jan - 13:39

La naissance. Le commencement de la vie. Ce moment où les nouveaux-nés sortent du ventre de leur maman pour prendre leur première bouffée d'oxygène et ainsi commencer à vivre véritablement leur vie. Aujourd'hui avait lieu la naissance des chatons de Etoile du Griffon et Pelage Fauve, chef et lieutenante du Clan du Vent.

Autrement dit les trois chatons qui voyaient le jour n'étaient pas ordinaires. Leur destin promettait d'être extraordinaire. Et la boule de poils brune qui ressemblait tant à son père ne faisait pas exception à la règle. Petit Aigle. Un nom fort et prometteur. Un hommage. Mais bien sûr le concerné l'ignorait pour l'instant. Blotti contre sa soeur il essayait de se situer, de comprendre.

Les yeux fermés, les sens engourdis il tentait de saisir les paroles de cette voix grave et rassurante. Celle de son père bien qu'il ne sache pas encore à qui elle appartenait. Mais déjà il avait envie de comprendre, de savoir, de voir le monde.

Rampant légèrement il prit sa première gorgée de lait avec contentement. Il serait le digne fils de son père et de sa mère. Le digne descendant de ses ancêtres. Mais pour l'instant sa vie de chaton commençait. Une vie bien insouciante qui durerait six lunes.

Après viendrait l'apprentissage, les responsabilités de guerriers et peut-être celles de lieutenant et de chef. Qui sait. Mais six lunes c'est long et nous n'allons pas le presser n'est-ce pas ? Petit à petit le rapace prend son envol... Cela vaut aussi pour un chaton portant un nom du majestueux oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty
MessageSujet: Re: Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]   Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les futurs guerriers du clan [Griffon/Open]
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» FILOU X CANICHE/GRIFFON 1 AN EUTHA DEMAIN FOURRIERE 62
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: VENT :: Camp du Vent :: Pouponnière-