AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Guerrière

avatar
I am
Messages : 101
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 16
Localisation : Là ou les esprits dansent dans le ciel ♪


Feuille de personnage
Grade: Guerrière.
Âge (Lunes): 20 lunes.
Famille:

MessageSujet: Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|   Ven 30 Jan - 18:41


Je ne pêche que pour mon Clan.



Comme à mon habitude depuis que le Clan de l'Ombre s'est installé chez nous, je suis la première à sortir de la tanière des guerriers. Je m'approche de la réserve de gibier; il reste quatre beaux poissons, et un autre, plus petit. J'en saisi deux, en dépose un dans la pouponnière et un dans la tanière des anciens. Puis je vais chercher les deux derniers, entre de nouveau dans la tanière des guerriers, et les dépose devant le museau des guerriers du Clan de la Rivière, dont les moustaches frémissent et les yeux s'ouvrent en sentant l'odeur du poisson. Ils me remercient silencieusement, puis commencent à manger en prenant garde à ne pas réveiller les guerriers de l'Ombre. Ces deux gros poissons seront suffisants pour nourrir quatre ou cinq guerriers, je pense.

Cette technique, je l'ai adoptée depuis que le Clan de l'Ombre s'est installé chez nous et pille nos réserves. Elle est très amusante, mais surtout, très utile. Chaque matin, je fais une distribution de gibier aux guerriers de la Rivière, de telle sorte que, lorsque les guerriers du Clan de l'Ombre se réveillent, la réserve est déjà vide, tandis que la plupart des guerriers de la Rivière ont le ventre plein.
Mais cette ruse à aussi un autre avantage. Malgré le grand nombre de bouches à nourrir, les guerriers de la Rivière ont toujours le ventre plein tandis que les Ombreux sont de plus en plus maigres. Non seulement, ça les découragent, mais en plus, en cas de combat, nous sommes les plus aptes à gagner, vu que nous sommes les mieux nourris.
Je ne crois pas que les Ombreux ont encore découvert notre arme secrète. Ils pensent surement que le gibier se fait tout simplement rare et que nous sommes aussi morts de faim qu'eux. Enfin, même s'ils le découvrent, j'ai mes raisons. Au lieu de se goinfrer en pillant dans nos réserves, ils n'ont qu'à chasser eux-même leur nourriture ! Même s'ils sont incapables d'attraper la queue d'un poisson, je suppose qu'ils peuvent toujours courir après les écureuils ou les souris.

Je ramasse le cinquième poisson, le petit, et le coupe en deux morceaux. J'en mange une partie et laisse le deuxième morceau près de la tanière de Menthe Poivrée, la guérisseuse. Je fais bien attention de le cacher entre deux rochers. Seul Menthe Poivrée connait cette cachette.

Bon, il ne faut pas pour autant se ramollir. La nourriture ne tombe pas du ciel, contrairement à ce que peuvent penser le Clan de l'Ombre, il faut bien l'attraper. Les quatre poissons ne suffiront pas à nourrir le Clan.

Je sors du camp et me dirige vers la rivière d'un pas léger, riant intérieurement. Ma technique est tout simplement géniale. Enfin, je ne suis pas la seule à y participer, à cette ruse: il y a aussi tous les guerriers de la Rivière qui m'aident à remplir la réserve pour que je puisse faire ma distribution chaque matin. Bien sur, moi aussi, j'aide à remplir les réserves. C'est justement ce que je m'apprête à faire ce matin.

Je saute au dessus des roseaux. Il est tôt, le soleil ne s'est pas encore levé, bien que l'aube pointe. Le ciel, dégagé, révèle les étoiles. Celles-ci font scintiller mon pelage d'un éclat argenté. La lune brille assez pour que je puisse me repérer.

Une heure plus tard, le soleil s'est tout à fait levé. Près de moi s'entassent trois beaux poissons. Je les réserverais aux apprentis.

Je m'accorde un moment de pause: assise, la queue enroulée autour des pattes, je regarde la rivière et j'écoute son mugissement. Regarder la rivière a le dont de m'apaiser.

Soudain, j'entends un craquement ténu. Je bondis sur mes pattes et je me retourne, les griffes sorties. L'odeur du Clan de l'Ombre m'envahi la truffe.




♪ Signatures:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Espionne

avatar
I am
Messages : 167
Date d'inscription : 25/11/2014
Age : 16
Localisation : Dans le Loiret 8D Non mais pas la rivière, le département, hein //pan//


MessageSujet: Re: Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|   Sam 31 Jan - 12:12

Matin, midi, ou soir ? Lorsqu'on est bloquée dans une litière de mousse étrange dans laquelle on n'est même pas habituée, il est dur d'avoir les idées en place. Oh, on ne pouvait pas vraiment dire que la nuit se soit bien passée pour l'espionne au pelage grisâtre. Le pire, c'est que ce n'étaient pas des mauvais rêves qui avaient troublé le doux sommeil de Nuée de Cendres. Ni même un rhume terriblement fort à rendre malade tout un camp. Ni même les ''camardes'' de tanières qui puent le poisson à pleine truffe. C'était tout simplement l'endroit où elle dormait.

C'était facile à deviner là où elle se trouvait. Il y avait déjà cette odeur répugnante de poissons dans l'air. Un peu, ça allait, mais quand c'était vraiment saturé, c'était bien trop horrible. Les chats de ce clan ne mangeaient-ils que du poissons ? Comment faisait-il lorsque la rivière gelait ? Cela pouvait devenir un point faible pour eux. Grand bien leur fasse. Nuée de Cendres se fichait amplement de l'avenir des chats de ce clan. Seul celui des siens pouvait lui importer. Les chats du clan de la Rivière était bien trop faible pour lutter, n'est-ce pas ?

Elle leva la tête vers la voûte de la tanière et regarda en haut. Les tanières avaient des roseaux entremêles dans leur branchage. C'était quoi cette idée digne d'une cervelle de souris ? Un roseau s'était penché sous le poids des branchages et lui était tombé dessus en pleine nuit. La mousse était trempée – là, elle soupçonnait, non, elle accusait les apprentis du clan de la Rivière d'une très mauvaise coopération – et la place manquait fortement. A une queue de rat d'elle, il y avait un guerrier du clan de la Rivière. Elle essaya d'oublier la litière mouillée et de se rendormir.

Mais son regard aussi bleu que la rivière en cette saison avait capté quelques rayons de lumière qui passaient à travers les mailles du plafond de la tanière. Il faisait jour. En d'autres termes, il faudrait bientôt se lever. Mais à quoi bon ? Le gibier venait tout seul devant elle maintenant. Lorsqu'il n'y en avait plus sur le tas de gibier, elle s'amusait à effrayer les jeunes apprentis et à leur voler leur gibier. Le clan de l'Ombre faisait la loi après tout. Il avait tous les droits dans ce clan aussi miteux que ses habitants.

Elle se demanda si elle resterait encore dans la tanière un peu plus longtemps ou si elle sortait directement. C'était le matin, car il y avait très peu de guerriers sortis – à moins qu'ils étaient tous paresseux – et il faisait assez froid. Mais elle savait que certains guerriers de la Rivière ''complotaient'' tôt le matin pendant que les chats du clan de l'Ombre n'était pas encore là ou debout. Allez voir les mystères que pouvaient lui réserver le matin pouvait être intéressant. Après tout, elle était comme une reine ici. L'espionne savait bien pourtant que ça ne durerait pas toujours.

Face à la nouvelle, tous les chats du clan de la Rivière étaient restés stupéfiés. Leur cheffe les avait sans aucun doutes conduit à la ruine par le chemin passant par le précipice. Quel clan pouvait survivre à ça ? Mais ensuite, les guerriers et apprentis semblaient se montrer moins soumis. Ils avaient sûrement moins peur des conséquences. Des indices semblaient être parsemés partout. Si le clan de la Rivière aurait voulu faire croire qu'il acceptait les derniers événements, c'était raté. Comme la piste d'un oiseau suivie grâce aux plumes abandonnées, Nuée de Cendres voyait beaucoup de choses, disons étranges.

En temps qu'espionne, elle voyait facilement le truc qui clochait. Déjà, la réserve de gibier ne semblait pas être le point de ralliement des proies chassées. Elle n'était pas bête, quand elle venait plusieurs fois dans la journée et voyait qu'il était vide … Mais on aurait pu y croire si on voyait les côtes sur un corps mal nourri, mais là, on voyait les apprentis et guerriers en pleine forme. Ils auraient pas pu faire plus louches. Certains guerriers du clan de l'Ombre étaient d'ailleurs repartis, n'allant que sur le territoire pour montrer juste qu'ils dominaient la partie face aux guerriers ennemis.

Nuée de Cendres, elle, dormait un peu partout. Elle tenait à montrer que son clan à elle maîtrisait le clan de l'Ombre et ne se gênait pas pour montrer sa présence. D'habitude, l'espionne était plutôt calme et discrète. Elle évitait de se mettre en avant. Mais elle était également très déterminée, mais par dessus tout, elle détestait qu'on se moque d'elle. Et cette réserve de gibier à moitié vide ne la faisait plus rire. Elle avait trouvé ça pathétique avant, maintenant, elle en était irritée. Elle avait bien l'impression qu'elle devait tout remettre en ordre avant que ça dégénère.

Après tout, elle avait deux grands avantages en elle : un, elle était espionne. C'était à dire une guerrière qui connaissait bien plus que les bases de traque, mais surtout, qui avait eu l'occasion de faire des excursions sur tous les territoires ''dans l'exercice de ses fonctions''. Elle était déjà venue ici, pour espionner, il y a des lunes. Elle savait que le clan de la Rivière n'était presque plus rien sans l'eau, ça se voyait même très facilement. Elle avait beau ne pas aimer cet endroit, elle le connaissait tout de fois assez bien. C'était ça, être une espionne.

Son deuxième avantage était que le clan de la Rivière avait eu une forte baisse de territoire, car ne l'oublions pas, le territoire de l'Ombre restait qu'à ses habitants. Donc les chats du clan de l'Ombre avait l'occasion de chasser autant qu'il le voulait, sans souffrir de faim. Chez eux, les entraînements se déroulaient normalement, avec quelques variantes en allant sur le territoire de roseaux. Alors que les chats du clan des Poissons devaient vivre dans la peur, d'être envahis pour de bons. D'ailleurs, Étoile Sauvage devrait accélérer le mouvement : montrer qui était les plus forts rapidement.

Cette autorité qu'ils avaient était trop souvent oubliée : on entendait plus d'une fois un guerrier disant qu'un autre lui avait dit ça et cela, et tout ça, dans les deux sens pour les deux clans. Oh, les guerriers du clan de la Rivière n'était absolument pas polis. Nuée de Cendres et les siens étaient pourtant les ''invités'', comme l'avait dit Étoile des Larmes. C'était de la faute à leur cheffe si ils se retrouvaient dans une pareille embûche, pas la leur. Et oui, il ne fallait pas oublier le début. Et si les guerriers n'admettait pas ce qui arrivait, ça voulait dire qu'ils ne respectaient plus leur cheffe.

A force de réfléchir, l'espionne sentait sa tête lui chauffer. Elle décida de sortir de la tanière. Si certains ne la supporter plus, cette vie avec les bouffeurs de poissons, elle, elle resterait. Elle se sentait prête à faire tout ce qu'elle voulait aujourd'hui. Animée d'une énergie soudaine, la chatte grise regarda le camp. Comme par hasard, la réserve de gibier était vide. Comme par hasard. Et certains guerriers du clan de la Rivière puaient le poisson frais à pleine truffe. Comme par hasard. Mais on ne décourageait pas ainsi la fière espionne du clan de l'Ombre.

Après tout, si elle ne bougeait pas, elle allait ressembler à ces anciens pleins de gras. Pff. Oui, si elle chassait sa nourriture elle-même tout irait pour le mieux car … elle allait chasser sur le territoire du clan de la Rivière évidemment. Pour qui la prenait-on ? Une chatonne ayant peur du noir ? Elle se dressa sur toute sa hauteur et marcha vers la sortie du camp, de l'air lui ferait du bien. Dès qu'elle fut sure d'être tranquille, elle leva la truffe vers les nuages et essaya de sentir un fumet appétissant d'une douce proie.

Ce ne fut pas vraiment long, après quelques minutes, elle sentit l'odeur d'un rat d'eau. Elle ne devait pas être très loin de la Rivière alors. L'espionne chercha du regard le rongeur reste mit en position de chasse. Il n'était pas très dodu et il pourrait nourrir quelques chatons ou apprentis. Oh, à bas les préjugés, comme tous les clans, elle faisait nourrir les autres avant elle. C'était le code du guerrier après tout et la chatte aux yeux bleus n'était pas assez folle pour l'oublier. Mais cela ne l'empêchait pas de s'amuser avec les chats des autres clans à loisirs.

Le rat d'eau n'était pas trop loin, mais Nuée de Cendres aurait préféré qu'il soit plus près. Enfin, un peu de sport ne lui ferait pas trop de mal, et si elle pouvait enlever du gibier aux yeux et à la bouche des pêcheurs. Elle commença à traquer la proie, sa proie. Son ventre frôlait l'herbe sans du moins la toucher et elle se sentait plus vivante que jamais. Chaque pas la rapprochait du rat d'eau qui semblait à la recherche de nourriture. Uhm, il serait bientôt sous sa coupe. Son fumet était tellement alléchante !

Maintenant ! Elle s'adressa cet ordre mentalement. Elle devait sauter. Sans plus attendre, elle tendit ses pattes arrières dans un saut magnifique. Elle réussit à bloquer le rat entre ses deux pattes de devant. Celui-ci cria, effrayant le gibier autour, puis Nuée de Cendres arrête ce cri en le mordant à la gorge. Sur son territoire, la proie n'aurait pas eu le temps de crier. Mais ici, c'était différent. Elle remercia ces ancêtres pour cette vie offerte et pour cette vie offerte au clan de l'Ombre au lieu du clan de la Rivière. Ils allaient voir ce qui en coûtait de se moquer d'eux !

L'espionne aurait pu la manger maintenant cette proie. En tant qu'espionne, elle n'avait pas les même règles que les guerriers. Mais des chatons ou des anciens en avaient plus besoin qu'elle. Elle le recouvrit de terre molle pour le cacher des prédateurs – ou pire-, des chats du clan de la Rivière. Allez, peut-être qu'elle trouverait une autre proie pour son clan ? Soudain, un fumet de poissons se fit sentir pour Nuée de Cendres. Celle-ci fut tout de suite intéressée : le poisson ne sentait rien car il vivait sous l'eau ! On ne pouvait que le voir ! Alors pourquoi cette odeur ?

Il n'y avait qu'une solution, le poisson était hors de l'eau, et depuis peu de temps. Avec le bruit qu'elle entendait, ce bruit de coulis et de vaguelettes, elle était sûrement pas très loin de la Rivière. Elle décida d'aller voir, car sa nature curieuse lui commandait cela, et de voir qui semblait pêcher. Un chat de la Rivière. Évidemment, c'était les seuls qui savaient pêcher, bien que cet action soit totalement ridicule. Sans aucune gêne, elle commença à s'approcher. Voici une journée intrigante en perspective …

L'espionne prenait souvent le temps de se cacher pour observer un chat en action, mais cette fois, sa nature d'Ombreuse prenait tout le dessus. Le clan de la Rivière ne pouvait pas se moquer continuellement de ses invités comme ça. La chatte qui pêchait allait avoir le rester de la matinée assez mouvementée, Nuée de Cendres s'en faisait la promesse. Elle ne fit pas attention aux brindilles qui craquaient sous elle. La chatte se retourna soudainement vers elle, les griffes sorties. Nuée de Cendres resta calme, s'en sortir ses armes à elle. Les chats étaient si paranos … Elle miaula sarcastiquement :

« Pas la peine de se friser les moustaches, je suis une invitée après tout. C'était Étoile des Larmes, ta cheffe, qui l'a décidé … Oh, j'aurais à faire à la guerrière qui s'est donnée en spectacle le jour de notre arrivée ? Ce n'était pas très gentil ... »

Nuée de Cendres regarda les poissons qu'elle avait flairés. Trois. Trois poissons au pied de Feuille de Menthe – pas dur de retenir son nom après ce qui s'était passé -, le clan de la Rivière se portait vraiment mieux qu'il ne le paraissait. Feuille de Menthe s'était à moitié battue contre Tombeau des Lucioles, c'était une des guerrières qui acceptait le moins l'occupation des Ombreux. Tant pis, elle devrait l'accepter. Nuée de Cendres était là pour ça, non ? Elle adorait les défis, elle pourrait simplement relever celui-là. Après tout, c'était l'honneur de son clan qui était en jeu.

Elle regarda Feuille de Menthe en souriant. L'espionne était parfois complètement insouciante et ne se préoccupait pas du potentiel danger. Elle savait que la guerrière était plus jeune qu'elle, mais elle savait aussi que la colère pouvait faire changer le cours des choses. La colère rend féroce. Elle l'avait déjà vu ce ''spectacle''. Elle jeta son regard bleu dans celui de la guerrière. Il faudrait accepter la dominateur du clan de l'Ombre. C'était les plus forts car le clan de la Rivière n'avait même pas osé faire ça au clan de l'Ombre. Premier arrivé, premier servi, non ? Elle ajouta :

« Quand je me suis levée, j'ai vu que la réserve de gibier était vide, ce qui est déplorable. Mais je vois avec surprise que vous avez toujours de grands talents de pêche. C'est gentil d'avoir pêché un poisson pour moi, je n'avais pas envie de me mouiller les pattes. »

Elle lui adressa un sourire provocateur, souriant de tous ces crocs. Bon, elle n'allait pas attendre trois heures. Elle tendit sa patte vers un poisson, le plus gros du tas évidemment, et l’amena vers elle. L'invitée était servie. Elle savait qu'elle jouait gros avec sa provocation, très gros même. Mais la vie était toujours trop courte, alors autant en profiter maintenant avec les plaisirs qu'on peut se procurer.

[Un pavé ? Mais non mais pas du tout Sisi]






Je suis toujours là 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière

avatar
I am
Messages : 101
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 16
Localisation : Là ou les esprits dansent dans le ciel ♪


Feuille de personnage
Grade: Guerrière.
Âge (Lunes): 20 lunes.
Famille:

MessageSujet: Re: Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|   Sam 31 Jan - 15:11


Je ne pêche que pour mon Clan.



Je connais la femelle au pelage gris foncé et aux yeux bleus qui se dresse devant moi. Je l'ai déjà vue quelque part, mais ou ? Je ne sais plus. Ma mémoire ne garde que les informations utiles. Par exemple son nom, Nuée de Cendres. A mon avis, j'ai du la croiser aux assemblées ou à la frontière.

Nuée de Cendres avance calmement vers moi. Puis elle pose son regard sur le petit tas de poissons à mes pattes. Zut ! Ces poissons, j'étais censé les cacher après ma pêche, puis les distribuer aux chats de la Rivière qui n'en ont pas encore eu. Mais je parie que cette stupide chatte va vouloir les ramener au camp. Oh, et puis, pourquoi pas ? Les Riverains seront sans doute assez rapide pour se servir avant les Ombreux.

- Pas la peine de se friser les moustaches, je suis une invitée après tout. C'était Étoile des Larmes, ta cheffe, qui l'a décidé … Oh, j'aurais à faire à la guerrière qui s'est donnée en spectacle le jour de notre arrivée ? Ce n'était pas très gentil...

Pas très gentil ? Oh, mais je me fiche bien de la gentillesse, surtout envers les Ombreux.
Je plise le museau et remarque certains détails intéressants. Cette chatte a du sang sur ses griffes, ce qui signifie que soit elle s'est battue, soit elle a attrapée une proie. J'opte plus pour la dernière solution car, si un combat avait éclaté, elle serait blessée. Je suppose que sa proie sera réservé aux Ombreux. Tant mieux, s'ils se mettent à chasser, c'est qu'ils ont compris la leçon.
Ensuite, elle sent le poisson à plein nez, ce qui veut dire que par je ne sais quel moyen, elle a réussi à manger un poisson. Mais je doute qu'elle l'est attrapé elle même, ce poisson. Aurait-elle réussi à en voler un ?
D'ailleurs, ce ne serai pas très étonnant car, contrairement aux autres Ombreux à qui on voit les côtes, elle n'est pas très maigre.

Nuée de Cendres détourne son regard de mes poissons et plante son regard bleu dans le mien, de la même couleur. Un sourire se dessine sur sa sale face d'Ombreuse. Moi, le poil hérissé et les griffes sorties, je n'ai toujours pas bougé.

- Quand je me suis levée, j'ai vu que la réserve de gibier était vide, ce qui est déplorable. Mais je vois avec surprise que vous avez toujours de grands talents de pêche. C'est gentil d'avoir pêché un poisson pour moi, je n'avais pas envie de me mouiller les pattes. 

Je m'apprête à lancer une remarque vexante - comme à mon habitude -, quand la guerrière tend soudain la patte et amène un poisson vers elle. Puis elle lève la tête et m'adresse un sourire provoquateur. Oh, mais madame veut la bagarre ? Pas de problème, elle l'aura.

En un bond, je suis prêt d'elle. Je la repousse violemment vers les roseaux. Avant qu'elle n'est eu le temps de se relever, j'attrape le poisson, mon poisson, et je le dépose soigneusement près des deux autres.
Je me place devant dans un geste protecteur, la queue dans le prolongement du corps, les oreilles dressées vers l'avant. C'est une posture que j'apprécie beaucoup: elle signifie tout, sauf la soumission. J'ai découvert cette posture en observant des chiens près de la ville. Généralement, ça suffit à faire fuir mes ennemis, qui sont troublés par cette attitude inconnue. Mais je ne pense pas que cette Ombreuse se laisse intimider si facilement.

Je m'assoie devant mon petit tas de gibier et enroule ma queue autour de mes pattes avant, les oreilles toujours dressées. Puis je lance:

- Ma chère amie, je me permet de te rafraîchir un peu la mémoire. Le code du guerrier, il me semble, dit que le chat qui voudra se servir doit également fournir sa part. Or, toi et les autres guerriers du Clan de l'Ombre ne font rien à part attendre que la nourriture leur tombe du ciel - elle ne tombe d'ailleurs plus du ciel, tu remarquera. Alors, si tu veux mon poisson, tu devra apporter ta part. Un échange, en quelques sortes.

D'habitude, la colère prend le dessus mais là, je suis tout à fait calme. Sans doute de la rivière qui me fait cet effet.


[C'est tout petit comparé au tiens D8]




♪ Signatures:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Espionne

avatar
I am
Messages : 167
Date d'inscription : 25/11/2014
Age : 16
Localisation : Dans le Loiret 8D Non mais pas la rivière, le département, hein //pan//


MessageSujet: Re: Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|   Sam 31 Jan - 16:43

Nuée de Cendres regarda au loin. Qu'est-ce qu'elle voyait ? Qu'est-ce qu'elle voulait regarder ? L'espionne cherchait le soleil des yeux. Après tout, nous étions juste qu'au matin, le reste de la journée – aussi prometteur soit-il – était encore devant elle. Le ciel était tout clair, parsemé de décorations qui sont les nuages. Le soleil éclatant était loin vers un horizon montagneux, à peine levé. Les couleurs dominantes du paysage était les couleurs claires et douces. Du bleu clair, un vert clair. La Saison des Neiges rendait clair tout le paysage, même la rivière et la forêt de pins et de chênes.

Comme la nuit venait juste de se finir, la plupart des êtres vivants animaux dormaient. Dans quelques heures, les oiseaux comme les merles, les moineaux, les pic-verts ou les rouge-gorges piailleraient dans les oreilles des pauvres chats endormis. Les prédateurs et proies nocturnes s'en étaient allés se coucher dans leurs tanières, souvent sous terre, et dormaient à cet instant même. Et les petites proies, comme les grenouilles ou les souris, se réveillaient doucement ou cherchaient déjà à manger, déjà réveillés. Elle avait eu de la chance d'apercevoir un rat d'eau si tôt le matin, mais elle était aussi excellente chasseuse.

Elle ne savait pas si ça se passait exactement pareil avec les poissons. Elle en connaissait certains comme le brochet ou la carpe, mais elle ne connaissait pas leurs ''horaires'' de journée. Peut-être un peu tout le temps, car Feuille de Menthe avait réussi a en attraper trois. L'espionne, ne pêchant jamais de poissons, ne savait pas si trois poissons étaient un bon ou mauvais score. De toute façon, il était hors de question qu'elle trempe ses pattes dans de … l'eau. Oh, très peu pour elle. La pêche, non merci. Elle préférait la chasse d'animaux terrestres.

Nuée de Cendres n'arrivait pas à croire que l'on puisse nager dans ce truc bleuâtre. La rivière. C'était un vrai piège, l'espionne le voyait bien. Déjà, c'était vraiment grand. Trop grand pour qu'elle s'y risque dedans. Ensuite, si elle s'y aventurait pour une raison quelconque, elle s'y noierait sûrement. En plus d'être grand, c'était profond. Combien de chatons et d'apprentis – même du clan de la Rivière – s'y étaient noyer en voulant passer pour un héros ? Lorsqu'on pêchait, on risquait de basculer dans l'eau. En plus, elle était sure que ça lui coûterait une lune de toilette, tellement que sa douce fourrure serait abîmée.

Le clan de la Rivière était vraiment étrange. Il utilisait des roseaux, des ajoncs, du matériel dit aquatique. C'était peut-être solide. Ensuite, parce qu'il y avait forcement un ensuite, leurs proies étaient aussi pour la plupart aquatique. Poissons, rat d'eau, … Après, en activité plaisante, certains allaient même jusqu'à nager ! Et le pire, ce qui rendait Nuée de Cendres sans voix, c'était que le clan des Poissons avaient même appris à utiliser des attaques aquatiques ! Idées qui montraient qu'ils n'avaient aucune cervelle. Ils pensaient peut-être qu'il y aurait des rivières partout où ils se battront ?

Voici ce que Nuée de Cendres pensait du clan de la Rivière. Ce n'était guère charmant, ni même valorisant pour ces guerriers. Mais Nuée de Cendres ne respectait pas les chats des autres clans, c'était un fait pour elle. Jamais elle ne ferait amie-amie avec un chat du clan de la Rivière, pareil pour un du clan du Tonnerre ou du Vent. Seuls ceux de son clan pouvaient mériter sa confiance. Les chats des autres clans faisaient passer la guerre avant l'amitié. Elle, elle ferait pareil, à une exception près : elle rayerait le mot amitié inter-clan tout court.

Alors, la jeune Ombreuse se sentait à détester tous les autres chats. Elle ne passait même pas par les relations neutres. Ceux qui n'étaient pas dans son clan étaient ses ennemis. Après, il y avait des fois où elle le faisait savoir et des autres non. Lorsqu'elle rencontrait des apprentis des autres clans, c'était complètement une partie de rigolade où elle pouvait ''s'amuser'' avec eux en essayant dans la foulée de soutirer des informations sur leur clan. L'espionne marchait comme ça. Sa vision des choses était extrêmement simple lorsqu'il s'agissait des autres clans : tous ennemis. Dans son clan, c'était plus dur.

Dans son clan, Nuée de Cendres avait plusieurs problèmes à gérer. Problèmes personnels qui la concernaient, elle, et qui lui donnait la migraine. Elle préférait se retrouver face à une armée de poissons munis de roseaux comme arme que à tous ces problèmes qui naissaient en elle. C'était pour ça qu'elle passait beaucoup de temps sur son nouveau territoire, pour se divertir un peu. Les jours étaient durs pour tout le monde ces temps-ci, mais pas forcement de la même manière pour chacun. Mais certains problèmes n'avaient pas d'autres solutions que le temps, et seul lui pouvait tout changer.

Nuée de Cendres regarda autour d'elle, attirée par un petit papillon aux couleurs vives. Elle se fichait complètement de la réponse de Feuille de Menthe car seules ses répliques à elle comptaient. Enfin, si la guerrière ennemie répondait, elle saurait dans sa phrase si elle était en colère ou pas. Car vous l'aurez certainement compris, c'était le but de Nuée de Cendres. Elle avait bien vu que c'était une des seules qui avait osé se ''rebeller'' lors de l'assemblée. Elle avait même mené un combat. Feuille de Menthe serait la plus grande épreuve qu'elle aurait pour gagner la grande bataille.

La grande bataille ? On vous parle évidemment du fait que le clan de la Rivière accepte la présence des Ombreux. Ce qui n'était pas encore le cas, avec le célèbre tas de gibier vide et les proies à foison. Feuille de Menthe devait sûrement raviver la flamme de la guerre chez les autres guerriers. Mais au moins, les apprentis ne pourraient rien faire. Ils étaient pas assez fort évidemment. Ils connaissaient à peine quelques techniques. Mais face à Nuée de Cendres, elle les faisait tous rouler dans la poussières. Non, c'était plutôt les guerriers qui risquaient de tous gêner.

Certains guerriers, comme Feuille de Menthe, serait peut-être assez convaincants pour persuader tous les chats du clan de la Rivière de se battre. Peut-être que le clan de la Rivière entier décideraient de ne plus suivre l'ordre de leur cheffe, et donc, chasser les chats du clans du l'Ombre. Et il n'y avait pas assez de guerriers du clan de l'Ombre à plein temps pour enrayer cette menace. Chaque jour, il se pouvait qu'il y ait un retournement de situation, que le clan de l'Ombre rentre chez lui. Est-ce que ça allait se passer comme ça ?

Le papillon aux couleurs vives battit des ailes et atterrit sur un petit pissenlit tout jaune que l'espionne aurait pu écraser d'une seule patte. Il se renvola quelques secondes plus tard, sans doute pour aller sur une autre fleur. Nuée de Cendres se retourna vers Feuille de Menthe, non … Plutôt pour un truc beaucoup plus intéressant. Le poisson qu'elle venait de prendre ? Voler ? Piquer ? En tout cas, maintenant, ce poisson était le sien. Elle en goûtait très rarement mais sa chair pouvait être délicieuse. Surtout celle du brochet … Voici son trésor de la victoire : un poisson.

Il serait sûrement très bon. Il était assez gros en plus, de quoi la nourrir pendant presque une lune ou une journée. Ça dépendait du point de vue. Elle comprenait juste pas vraiment le système d'écailles, une fois, elle s'était même un peu coupé la langue avec les écailles d'un cabillot. Il fallait juste qu'on lui prépare correctement et ça serait parfait. Le doux fumet de tous les poissons ici présent l'attirait. Il lui en fallait pas beaucoup pour être heureuse apparemment. Elle avait bien envie de se mettre ce poisson sous le croc, nan, sous tous ses crocs.

La belle espionne était en train de rêvasser, regardant son poisson et les deux autres. Pouvait-elle en chaparder deux autres ? Quand on avait faim, on ne comptait plus. En fait, elle regardait tout sauf Feuille de Menthe pour lui montrer son dédain. Insouciante, va ! Quand on provoque quelqu'un, on fait attention à ses arrières quand même ! Tout se passa si vite que Nuée de Cendres n'eut pas le temps de se défendre. Feuille de Menthe l'envoya valser dans les roseaux un peu plus loin, heureusement, ceux-ci amortissèrent sa chute. Ce stupide territoire avec sa végétation pouvait servir en fait.

Elle se releva, moitié agacée, moitié amusée. En fait, elle n'en voulait as vraiment à Feuille de Menthe vu que c'était elle qui l'avait provoquée. Elle aurait juste voulu éviter l'épisode ''je tombe dans les roseaux''. Au moins, elle n'était pas tombée dans l'eau. C'était déjà ça de pris. Si elle était tombée dans l'eau, elle n'aurait pas pu le supporter et aurait passé sa colère sur la guerrière. Mais là, tout l'amusait. Lorsqu'elle chercha des yeux son poisson, elle vit que la guerrière de la Rivière l'avait repris. Zut. Adieu son beau et magnifique repas de la journée.

Elle faillit éclater de ire lorsqu'elle vit que Feuille de Menthe semblait protéger les poissons comme une reine ferait avec ses petits. Mais elle reprit bientôt son sérieux. Il ne fallait pas que la guerrière puisse se moquer d'elle. Celle-ci avait pris une pause bizarre, ce qui signifiait qu'elle était pas du tout impressionnée par l'espionne. Pas grave, celle-ci allait sortir le gros jeu. Déterminée comme elle l'était, elle n'abandonnerait jamais. Elle avait encore pleins de surprises en réserve. Finalement, Feuille de Menthe lui répliqua calmement, sans trace de colère dans sa voix :

- Ma chère amie, je me permet de te rafraîchir un peu la mémoire. Le code du guerrier, il me semble, dit que le chat qui voudra se servir doit également fournir sa part. Or, toi et les autres guerriers du Clan de l'Ombre ne font rien à part attendre que la nourriture leur tombe du ciel - elle ne tombe d'ailleurs plus du ciel, tu remarquera. Alors, si tu veux mon poisson, tu devra apporter ta part. Un échange, en quelques sortes.

La guerrière ennemie lui parlait un peu comme elle avait fait plutôt tôt. Cette fausse politesse : ''ma chère amie'', l'envie de vouloir lui faire la leçon, … Feuille de Menthe n'avait pas forcement tord, le clan de l'Ombre voulait les utiliser comme esclaves. Et alors ? Les faibles resteront faibles toute leur vie. Alors autant les exploiter. Le clan de l'Ombre était assez fort pour l'avoir fait. Avec ce caractère, Feuille de Menthe aurait fait une splendide Ombreuse. Mais elle avait choisi le côté des perdants. Elle choisissait juste la mauvaise solution. Nuée de Cendres avait elle, choisi le bon clan.
Nuée de Cendres n'était pas vexée : au contraire, elle voulait lui rabaisser le caquet une bonne fois pour toute. Et elle avait pleins d'idées. Elle avait une grande imagination, surtout pour se sortir de toutes les situations. Elle allait continuer de mener la vie dure à cette guerrière : elle n'avait cas pas lui voler son poisson. Ça faisait longtemps qu'elle n'en avait pas goûté. Alors elle allait se venger. Mais tout cela n'était qu'un stupide prétexte : elle voulait juste s'amuser avec les soumis. Rappelons le, elle avait tous les pouvoirs sur ce clan. Depuis cette assemblée, les jours paraissaient meilleurs.

Elle s'approcha de la Rivière malgré sa répugnance. Son reflet de chatte grise s'y reflétait. Ainsi que ses yeux bleus qui se méprenait avec l'eau glaciale. Elle y trempa prudemment sa patte : ouh, c'était froid. Mais elle avait besoin de l'eau. Elle retrempa sa patte et réussit à y rester plusieurs secondes. Parfait. Elle regarda la guerrière. Elle allait écouter parfaitement sa phrase alors. Elle allait suivre le code du guerrier à la lettre, comme le voulait Feuille de Menthe. Montrer de la bonne volonté. Oui, ça cachait quelque chose. Un petit truc amusant.

« Tu as raison. Le code du guerrier nous dit de chasser nous-même. D'ailleurs, c'est ce que je vais faire. Je vais pêcher moi-même. »

Elle savait que Feuille de Menthe se méfierait de sa bonne volonté. Elle avait raison. Elle regarda la surface d'eau avec amusement. L'espionne connaissait ses capacités et savait qu'elle ne pourrait pas réussir à pêcher un poisson comme ça. Tout ça n'était qu'un nouveau jeu. Elle ne voyait d'ailleurs aucuns poissons. A cause de son ombre ? Elle envoya quelques coups pour rien dans l'eau. Patience, elle allait bientôt réussir ce qu'elle voulait. Ce n'était même pas les poissons qu'elle voulait maintenant. Une ombre passa dans les abysses de la rivière. Un poisson ? Elle ne pourrait pas l'atteindre de toute façon.

Elle regarda l'eau. Ses frappes inutiles provoquaient des vaguelettes. Et faisait fuir le gibier. D'une pierre en deux coups. Un nouveau sourire, digne d'un ronronnement immense monta en elle. Elle pêchait à moitié, mais dans un autre état d'esprit, elle calculait le bon moment. Elle oubliait l'eau froide, conduite par l'excitation du moment. Lorsqu'elle estimait qu'il était temps, elle leva sa patte une nouvelle fois, frappa vers l'eau et finit son geste vers Feuille de Menthe. Cela amena tout l'eau du geste vers la guerrière. Nuée de Cendres sourit et lança :

« Oupppss ! »





Je suis toujours là 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière

avatar
I am
Messages : 101
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 16
Localisation : Là ou les esprits dansent dans le ciel ♪


Feuille de personnage
Grade: Guerrière.
Âge (Lunes): 20 lunes.
Famille:

MessageSujet: Re: Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|   Sam 31 Jan - 22:25


Je ne pêche que pour mon Clan.



La chatte se relève enfin. Son visage apparait entre deux roseaux, trahissant son agacement. Mais elle redevient soudain calme et sort tranquillement des roseaux.
Une feuille est restée au sommet de sa tête. Je ne dit rien, mais j'ai du mal à me retenir de pouffer. Que diraient ses camarades de Clan s'ils voyaient la fière chatte avec une feuille sur la tête ? J'espère qu'elle y restera jusqu'à notre retour au camp, histoire qu'elle se paye la honte devant non seulement ses camarades, mais aussi les Riverains, qui se rendront compte que derrière leurs apparences peu attrayantes, les Ombreux ne sont que de stupides boules de poils qui se croient supérieurs mais qui ne le sont pas. Oui, c'est une bonne idée. Décidément, j'adore faire des plans.

Nuée de Cendres me lance un regard étrange. Un regard plein de dédain. Mais elle a l'air de cacher une tout autre émotion. Quoi donc ? Je plonge mon regard bleu dans le sien. A coup sur, elle est vexée d'avoir été pris par surprise aussi facilement. Les chats les plus fiers sont aussi les plus sensibles, même s'ils cachent bien leurs sentiments.
Je le sais, oh oui, je le sais, que sa riposte sera violente. Mais la mienne sera pire encore. C'est vu comme un défaut pour beaucoup mais, à mes yeux, c'est une grande qualité: je ne lache jamais le morceau. Je veux toujours avoir le dernier mot. Bon, c'est vrai que c'est assez gênant quand je suis en tête à tête avec un autre matou aussi têtu que moi, comme avec Tombeau des Lucioles l'autre jour, et qu'un autre guerrier doit intervenir pour nous séparer. N'empêche, ma petite "manifestation" n'a pas servie totalement à rien, car la plupart des guerriers de l'Ombre me fichent la paix. Mais ils sont constamment sur le dos

Soudain, Nuée de Cendres s'approche de la rivière et trempe une patte dans l'eau. Elle la retire immédiatement tandis que je fais une grimace moqueuse, qu'elle ne voit évidement pas puisqu'elle me tourne le dos.
Elle replonge une patte dans l'eau, plus longtemps cette fois. Puis elle lance:

- Tu as raison. Le code du guerrier nous dit de chasser nous-même. D'ailleurs, c'est ce que je vais faire. Je vais pêcher moi-même.

J'éclate d'un rire sarcastique. Elle, pêcher ? Même une grenouille pourrait faire mieux ! Elle va faire fuir tous les poissons du coin, c'est sur. Oh, ce n'est pas grave, je pourrai aller pêcher un peu plus haut, là ou les poissons n'auront pas été alertés par ses mouvements patauds.

Elle donne quelques coups inutiles dans l'eau. Mais elle sourie presque. Je ne suis pas dupe, quand même, elle n'a aucunement l'intention d'attraper du poisson.
J'ai raison de me méfier: alors que je reporte mon attention sur un papillon aux belles ailes bleues qui me rappelle la couleur de la rivière en été, je reçois une pluie de gouttelettes. Au début, je ne m'en rends pas vraiment compte, mais une voix moqueuse résonne derrière moi.

- Ouuups !

Je finis par remarquer des petites gouttes qui perlent au bout de mes moustaches. Quoi ? C'est ça, sa "riposte" ? On dirait un jeune chaton du Clan de la Rivière !
Je lance, moitié parlant, moitié riant:

- De l'eau ! Ouah, c'est impressionnant ! Figure-toi que mon pelage épais et justement fait pour supporter l'humidité. Du coup, je ne suis même pas mouillée. Dommage, hein ?

Une idée germe soudain dans ma tête. Je pourrai choisir de ne pas rappliquer, parce que ce n'est pas vraiment une riposte, ce qu'elle a fait. Oui, mais cette idiote de chatte pense peut être avoir réussi son coup. Elle va se pavaner devant moi en ricanant. Tout de même, quelle idée stupide ! Je la croyais plus intelligente. Franchement, arroser un guerrier du Clan de la Rivière, ce n'est pas pareil qu'arroser un guerrier du Clan du Tonnerre. Les Riverains sont aquatiques, l'eau est leur élément. Tenter de les vaincre avec leur propre élément ne rapporte rien, à part de la stupidité.

Je me retourne enfin et lui fait face en ricanant, les griffes sorties. Je vais faire croire à un début de combat mais, en réalité, j'ai une bien meilleure idée.

Je m'approche de Nuée de Cendres d'un air agressif. Nous sommes presque museau contre museau. Je jette un coup d'oeil furtif derrière la chatte: la rivière se trouve bien là, mugissante et glaciale. Mais je repporte rapidement mon attention sur le visage de la chatte. Il ne faut pas qu'elle se doute de mon plan.

Je lève soudain une patte griffue et fait mine de l'abattre sur le visage de la chatte. Mais au dernier moment, je la pousse violemment en arrière, du côté de la rivière. Je n'ai pas le temps de m'abriter: un grand Splash retenti, et je reçois à nouveau une pluie de gouttelettes. Je m'ébroue rapidement et guette la surface de l'eau. L'espace d'un instant, le doute m'effleure. Et si Nuée de Cendres se noyait ? Après tout, elle ne sais pas nager. J'ai beau être dure, je ne suis pas une sans-coeur, quand même.
Puis l'assurance revient. Après tout, ce sont eux, les envahisseurs ! Ils n'ont rien à faire ici. Ils nous prennent pour des esclaves ? Qu'ils en payent les conséquences.

Je regarde la rivière un instant, et je réalise que cette eau que j'aime tant peut se révéler être un piège mortel. Mais seulement un piège pour les ennemis. La rivière est mon alliée.

Je fini par m'éloigner et me cache derrière un rocher, sur la berge. Ma fourrure gris perle se confond facilement avec le roc. De là, je pourrai voir la réaction de Nuée de Cendres.




♪ Signatures:
 



Dernière édition par Feuille de Menthe le Sam 31 Jan - 23:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne pêche que pour mon Clan. |Nuée|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Griffe d'Argent ~ Une nouvelle Flèche pour le clan du vent ! [TERMINER ]
» pour le clan du vent || 22 Déc.
» Mon chat : Nuage de Ciboulette
» Une Bonne Journée pour le clan ? [pv: Pelage Tigré, Nuage Noir]
» Fleur de Camomille, Une petite fleur pour le clan de l'ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: CORBEILLE :: Corbeille :: Rps-