AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 « Show me your true face. - Please, go away... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
I am
Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 17
Localisation : Dans une tarte à la crème. J'adore les tartes à la crème, surtout quand on m'en envoie dans la gu... Wait, what ?


MessageSujet: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 11:04

Informations





Nom de Chaton : Petite Trahison
Nom d'Apprenti : Nuage d'une Trahison
Nom de Guerrier : Trahison Sentimentale
Nom de Chef : Etoile Sentimentale
Sexe : Femelle ♀
Âge (en Lunes) : 24 lunes
Clan : Tonnerre
Grade : Guerrière
Origines : Tonnerre
Race (Facultatif) : Gouttière
Famille (Facultatif) : /



Histoire





Physique (minimum 7 lignes) : « On m'a souvent dit que rien n'était tout blanc ou tout noir. Vois-tu, il existerait un mélange parfait, harmonisant ces deux teintes à la perfection. Pourtant, j'ai toujours cru que ces deux couleurs ne pourraient jamais coexister. »

Cela voudrait donc dire que je suis corrompue ? Les deux couleurs m'habitant ne peuvent s'entendre, ne peuvent se marier. Cela fait-il de moi quelqu'un de désaccordé ? Comme les cordes d'un violon que l'on aurait trop souvent fait danser au rythme de la musique qui l'entourait ?
Maman me disait que non. Elle me disait que ce n'était qu'un pelage. Une enveloppe charnelle qui n'était qu'un masque de la personne que nous étions vraiment. Je crois qu'elle avait raison. Le noir et le blanc ne s'entendent peut-être pas, mais je reste normale, vous ne trouvez pas ? L'harmonie de mon corps ne m'a pas quitté, elle m'habite toujours aujourd'hui. Je me suis longtemps regardée dans l'eau qui clapotait seule, me rappelant sans cesse à quoi je ressemblais. Et je me répétais ce que Maman me disait. Ce ne sont que des couleurs. Les couleurs ne font pas ce que vous êtes, ce ne sont que des déguisements. A l'intérieur, nous avons tous la même couleur.

Contrairement à ma robe lustrée, je n'ai jamais rien trouvé à redire sur mes yeux. Ils sont simples, eux. Ils sont normaux, banals. Maman ne m'a jamais parlé d'eux. Surement parce qu'il n'y a rien à dire. Ce ne sont que deux prunelles rondes, scintillantes, avides de curiosité. Deux saphirs aux soifs inassouvies. Deux pierres qui n'ont pas vraiment de valeur. Deux galets bleutés que l'on peut trouver dans les profondeurs d'une rivière.
Mais aujourd'hui, les rivières sont parties. Elles se sont perdues. Elles nous ont abandonné. Ce ne sont plus que des rivières déchues.

Caractère (minimum 7 lignes) : « Tout le monde la possède, et seule l'obscurité la plus totale peut vous la faire perdre. »

L'ombre. C'est bien cela, n'est-ce pas ? Oui, c'est cela, c'est l'ombre. Mais pourquoi parler de cette chose ? Oh, je sais. Peut-être parce que je ne suis plus faite que d'ombres aux différentes nuances. C'est surement cela. A vrai dire, j'en suis même sure.
Les ombres. Elles sont partout. Elles restent innocentes lorsqu'elles ne font que se promener sous vos pattes, mais au moment même où elles se décident à pénétrer dans le plus profond de vos pensées, votre vision des ombres changent totalement. A partir de cet instant, vous n'arrivez plus à penser, vous êtes comme pris dans la glace, incapables de bouger. Une pression psychique vous empêche de réaliser les mouvements que vous désirez effectuer. Tout est silencieux, vous ne respirez plus, vous ne sentez plus de la même manière. Vous apprenez à savourer chaque moment où ces ténèbres se dissipent enfin. Une lapée d'eau fraîche, une partie de chasse. Bien sur, les autres aussi avalent de l'eau, mais ils n'y goûtent jamais vraiment.

Vous ne voyez certainement pas où je veux en venir, n'est-ce pas ? Tout ça pour dire que mon caractère n'est plus que lié à l'obscurité. Oh, je ne suis pas insensible, non, bien sur que non. Je ressens toute sorte de choses, la joie, la tristesse, la peur, l'amour, l'affection, l'amusement. Je suis comme vous. Du moins, sur ce point. Disons simplement que toutes mes émotions sont comme voilées. Recouvertes d'une couverture noire, que je n'arrive pas à enlever. Elle s'est cousue dans mon esprit. Je ne ressens plus les choses comme je les ressentais auparavant. C'est assez difficile à expliquer. On pourrait dire que cette sorte de couverture m'oblige à m'isoler. Je suis devenue plutôt solitaire et froide. Je m'énerve facilement, alors que dans l'éblouissance de ma jeunesse, j'étais souriante et toujours prête à faire les 400 coups.

Les temps changent. Et les chats changent avec les aiguilles du temps.

Histoire (minimum 15 lignes) : « La plupart des êtres avancent dans la vie en pensant savoir exactement ce que l'avenir leur réserve. Ils croient tout connaître du Monde qui les entoure. Et puis un jour, au moment où tu t'y attends le moins, paf, tout explose. Et tout change à jamais. Et là, il ne te reste plus que des regrets. »

Les regrets. Ces choses qui vous prennent les tripes, vous torturent les songes et vous empêchent de dormir la nuit. Ces monstres qui s'amusent à vous enrouler des chaînes d'argent autour des pattes, et à vous envoyer du poison dans les yeux pour vous rendre aveugle et vous obliger à ne pas voir la réalité en face.
Des regrets, j'en ai. Beaucoup même. Ils m'ont déjà arraché le cœur et nettoyé le corps. Je n'ai plus rien à moi, ils se sont tout approprié. Je ne suis plus maître de moi-même, j'ai déjà perdu le contrôle.

Parce que tout est ma faute. Parce que je l'ai laissé mourir. Parce que je n'aurai pas du. Parce que je n'ai rien pu faire. Parce que les ténèbres étaient là. Parce qu'elle m'a été arrachée. Parce que je ne la reverrai jamais. Parce que tout est ma faute.

-------------------------------

La chaleur est étouffante. Drôle de contraste, lorsque l'on se rend compte du froid mordant qui est en train de me briser de l'intérieur. Je tremble. Je gèle. Je ne ressens plus rien, je perds conscience. Pourtant, je suis encore debout. Debout devant elle. Debout devant son cadavre. Et mes yeux ne peuvent plus la quitter. Ils sont comme figés, comme contrôlés à distance. Je voudrais clore mes paupières et secouer la tête pour chasser cette vision d'horreur de mes pensées. Mais je n'y parvins pas. Oh, aidez-moi. La réalité me frappe. Ce n'est pas un rêve. C'est un cauchemar qui n'en est pas un. La substance toxique que l'on appelle "douleur" s'empare de mes veines, elle remonte jusqu'à mon cœur et elle me le broie. Sans aucune pitié.
Maman. Maman, réveille-toi. Le jeu est terminé, tu peux arrêter de faire semblant de dormir. Quoi, Maman ? Tu ne fais pas semblant ? Non, s'il te plait. Reviens. Ne me laisse pas là. Ne me laisse pas comme ça. Je te l'interdis. Tu n'as pas le droit. Ne nous laisse pas là, moi et Papa.

Oh, Maman, tu es partie. Maman, tu nous as tous abandonné. Je ne voulais pas cela. C'est ma faute Maman. Même si Papa dit le contraire, je sais que je suis responsable de ta montée aux étoiles. J'ai voulu jouer avec toi, et tu es morte. Est-ce vraiment ma faute si ton cœur s'est arrêté pendant que je te mordillais les oreilles ? Est-ce ma faute si tu as déployé tes ailes ambrées sans prévenir ? Sans me prévenir ?
Je sens les larmes me monter aux yeux. Je ne pleure pas souvent, tu sais. Mais je ne puis les retenir plus longtemps désormais. Elles sont là, elles ne restent plus cachées. Elles se sont décidées à rouler le long de mes joues pour venir mourir dans ma bouche. Je ne veux plus jouer. Je ne veux plus montrer mon vrai visage.

Ce que je ressens, est-ce que c'est de la peine ? Du chagrin ? Oui, c'est ça. J'aimerai retenir ma respiration, assez longtemps pour me noyer. Pour partir loin d'ici, et te rejoindre. Avaler de l'eau, encore et encore, jusqu'à ce que tout devienne noir autour de moi. J'aimerai que l'on me dise que tout va s'arranger. Mais qui me dit que ça va s'arranger ? Qui me dit que la souffrance ne va pas laisser place à l'enfer ? J'aimerai traverser les flammes de Lucifer et pouvoir me dire de continuer d'avance. Qu'importe si je suis brûlée.

J'aimerai juste crier un dernier chant. Une dernière mélopée.
La montagne hurle ses lentes agonies sous mes yeux cristallisés et noyés. Le cri du vent déchire la nuit, faisant frissonner mon cœur sonné. Et je vois les fleurs s'ouvrirent pour mieux mourir. Leur plaisir qui est au bord du gouffre rappelle que leurs senteurs s'évanouissent sous la lune de platine qui souffre. J'épouse les courbes de la mer, mes larmes l'embrassent sans sentiments. Le goût du remord est si amer qu'il pourrait en faire gémir le sable dormant.
Je suis allongée sur l'herbe flottante, les yeux plongés dans les étoiles pensives. Le vautour et sa surveillance aguichante me laisse sur une propre défensive. Et comme la neige blanche au soleil, la vérité a décidé de rejoindre sa tombe. Le mensonge à la valeur de vermeille a fait fondre les flocons des catacombes.
J'avais fini par reprendre espoir, saignée par les bleus chardons du désert. Le poison que l'on m'avait forcé à boire m'avait envoyé au cimetière. Mais les insomnies sont revenues, et avec elles le souffle de folie qui me pousse à l'imploration. J'ai violemment été mise à nue devant l'hérésie de mon humiliation.
Les notes du piano sonnent faux, et l'espoir a été brûlé dans le requiem. Ma peau n'est devenue qu'un flambeau bon en refuge pour les beaux millièmes. J'ai vu le diable me briser les griffes, et le ciel s'est assombri d'un désir charnel. Je me demande encore pourquoi mourir fait de moi une criminelle.

Et ni la craie claire sur les tableaux, ou le sang peint sur ma jeunesse, ne sauront imiter les rayons de l'eau, ou la clarté de ma détresse.



Vous






Prénom (Facultatif) : Marine
Âge (Facultatif) : 15 ans et demi
Puf : Paillou
Comment avez-vous découvert le Forum? Top-sites
Quelque chose pour l'améliorer? Non, à part que je n'aime pas trop le fait que le forum soit aussi large. x)
Autres comptes? /
Codes : Okay by N'Acier (:
Autre : Pour des raisons de santé mentale (non, ne partez pas, je ne suis pas une folle échappée de l'asile), il y a des moments où je serai inactive, et il se peut que je ne puisse vous prévenir lorsque ça arrivera.
Ah et, si jamais quelqu'un se souvient de moi : j'étais déjà sur ce forum, il y a assez longtemps, sous le pseudo d'Athéna.




« Il y a des moments où je n’étais pas maître de moi, et où je courrais comme un fou à travers le monde, droit devant moi,
me guidant sur le soleil, et ne sachant où j’ai erré. Ce n’est pas ma faute si on m’a empoisonné le sang. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière

avatar
I am
Messages : 303
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 15
Localisation : Sur mon territoire marécageux ❤


MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 14:20

Bienvenue ❤


« Il ne faut pas craindre la lumière du soleil sous prétexte qu'elle n'a presque toujours servi qu'à éclairer un monde misérable. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprentie Guérisseuse

avatar
I am
Messages : 182
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 15
Localisation : Devant l'ordi


Feuille de personnage
Grade: Apprentie-Guérisseuse
Âge (Lunes): 6
Famille:

MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 15:19

Welc' ♥




Spoiler:
 

Je suis toujours là 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guérisseur

avatar
I am
Messages : 58
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Dans mon antre


Feuille de personnage
Grade: Guérisseur
Âge (Lunes): 25 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 16:38

Bienvenue, hâte de pouvoir rp avec cet étrange mais néanmoins intéressant personnage ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
I am
Messages : 123
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 16
Localisation : Dans un endroit féérique et magique. ♥ Devant l'ordi quoi.


Feuille de personnage
Grade: Guerrier
Âge (Lunes): 46 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 16:55

Bienvenue ♥ !



Paske Discord c'est la meilleure musique pour Esp' ♥
Y'avait Rasputin aussi, mais walà~


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenant & Membre du mois

avatar
I am
Messages : 476
Date d'inscription : 11/08/2014


Feuille de personnage
Grade:
Âge (Lunes):
Famille:

MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 21:57

Bienvenue :3



Acier - Version dessin:
 


ça c'est d'la famille Bro ♪:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 17
Localisation : Dans une tarte à la crème. J'adore les tartes à la crème, surtout quand on m'en envoie dans la gu... Wait, what ?


MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Ven 3 Avr - 23:08

Merci à vous. ~


« Il y a des moments où je n’étais pas maître de moi, et où je courrais comme un fou à travers le monde, droit devant moi,
me guidant sur le soleil, et ne sachant où j’ai erré. Ce n’est pas ma faute si on m’a empoisonné le sang. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
I am
Messages : 71
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 19


Feuille de personnage
Grade: Apprenti
Âge (Lunes): 9
Famille:

MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Sam 4 Avr - 4:01

Welcome :)

PS : j'adore ton vava *-*



Merci Amy ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 17
Localisation : Dans une tarte à la crème. J'adore les tartes à la crème, surtout quand on m'en envoie dans la gu... Wait, what ?


MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Sam 4 Avr - 6:58

Merci. ^^
Aha, moi aussi. ♥


« Il y a des moments où je n’étais pas maître de moi, et où je courrais comme un fou à travers le monde, droit devant moi,
me guidant sur le soleil, et ne sachant où j’ai erré. Ce n’est pas ma faute si on m’a empoisonné le sang. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 7
Date d'inscription : 21/03/2015


MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   Sam 4 Avr - 10:50

Bienvenue !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Show me your true face. - Please, go away... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Show me your true face. - Please, go away... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. Show you my true face
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» The Hillywood Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: NOTRE VIE RPG :: Présentations-