AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
°~La Guerre des Clans Power ~°
    Bienvenue invité ou membre habitué du Forum ! Tu ne trouves pas la barre de navigation? Elle se situe tout en haut, à gauche de ta page. Si tu as des problèmes ou des questions, tu peux nous contacter dans la partie des invités.
    En espérant que tu te plaises sur le Forum et en te souhaitant un bon jeu si tu veux t'inscrire !
    Le staff



 

Partagez | 
 

 Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chef

avatar
I am
Messages : 226
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 25
Localisation : Sur le Promontoire/Suisse IRL


Feuille de personnage
Grade: Cheffe
Âge (Lunes): 39
Famille:

MessageSujet: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Mer 13 Aoû - 16:42


Etoile des Larmes continuait de marcher aux côtés de son lieutenant, Chauve-Souris. Les deux amis étaient partis en patrouille plus tôt dans la journée. Ils avaient commencé par longer la frontière avec le Clan du Tonnerre et maintenant ils commençaient à longer celle avec le Clan du Vent.

C'était plus long que ce qui était prévu au départ, mais en vérité la meneuse n'avait aucune envie de rentrer... Elle appréciait trop la compagnie de son meilleur ami pour cela. Bien sûr c'était un secret qu'elle garderait jusqu'à la fin des temps. Elle était après tout fière malgré les apparences. Son devoir aurait dû compter plus que ses sentiments. Ah ses sentiments... Ils avaient tendance à être confus ces temps.

Depuis ce séjour involontaire au campement du vent des lunes plus tôt elle avait des sentiments interdits pour son actuel chef, Etoile du Griffon. En tant que membre de la Rivière et encore plus grave cheffe elle n'avait aucun droit d'aimer un chat d'un autre clan. Oh Clan des Etoiles, Code du Guerrier pardonnez-lui... Tout aurait été bien plus simple si elle avait ressenti ce genre de choses pour un guerrier de sa tribu. Comme Chauve-Souris.

Ils étaient après tout très proches depuis toujours. Certes ils se disputaient souvent, étaient souvent en désaccord sur plein de sujets très différents les uns des autres, mais leur lien d'amitié était fort. Presque fraternel. Si seulement elle pouvait l'aimer lui au lieu d'un chat à qui elle ne pourrait jamais avouer son amour...

Car au fond d'elle elle le savait. Elle n'avait pas le droit de lui dire ou même de donner de l'importance à ce qu'elle ressentait. Cela ne ferait qu'apporter des ennuis à tout le monde. Aux concernés, à leurs clans, à la forêt tout entière. Mais ce n'était pas facile de se débarrasser de son premier amour... Le regard doré de la chatte se posa sur la lande et les haut-plateaux qu'on voyait au delà de la Rivière et de son propre territoire.

Un bruit monstrueux commençait d'ailleurs à parvenir aux oreilles des deux camarades de tribu. Les chutes. Soudain la meneuse au pelage aussi blanc que son prédécesseur, Étoile de Grêle, frémit discrètement. Deux silhouettes se dessinaient parfaitement de l'autre côté des chutes. Et l'une d'elle était Etoile du Griffon. O Destin pourquoi es-tu si cruel ?

La chatte se rapprocha sans même y faire vraiment attention de son lieutenant comme si la présence de ce dernier la rassurait. Leurs flancs s'effleurèrent et la panique qu'elle ressentait intérieurement s'apaisa suffisamment pour qu'elle retrouve son calme quasiment légendaire. Elle avait toujours été douée pour dissimuler ses sentiments... Malgré le brouhaha causé par les gigantesques chutes d'eau la voix de la chatte se fit entendre.

- Salutations Etoile du Griffon, Pelage Fauve.

Cette dernière était une guerrière du clan du vent qu'elle connaissait un peu. Et qu'elle n'appréciait guère. Enfin elle la respectait malgré tout. Après tout il était rare d'apprécier véritablement les membres des autres clans... Même si quelques exceptions existait si vous voyez ce que je veux dire.

Le regard de la chatte croisa celui de l'autre meneur et croyez-moi les chats sont parfois bien aveugles car à cet instant, pendant une fraction de secondes, les sentiments de notre bien aimée meneuse de la Rivière furent parfaitement lisibles. Mais ironiquement à ses côtés la présence de Chauve-Souris lui permettait de tenir bon, de ne pas s'effondrer...


Spoiler:
 







Chanson Signature Musicale : Evening Star - Octavia





Dessin, Signature et Crédits:
 


Dernière édition par Etoile des Larmes le Dim 17 Aoû - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenante

avatar
I am
Messages : 149
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Nooord ! (62)


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 38 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Jeu 14 Aoû - 15:34

Le soleil avait déjà atteint son zénith, quelques nuages gris parsemaient le ciel, courant au gré des vents. Il y avait une chaleur étouffante, presque accablante. L'orage devrait éclater ce soir, se dit Pelage Fauve, fermant la marche. Etoile du Griffon menait la patrouille sur la frontière avec le Clan de la Rivière, un guerrier et son novice les accompagnaient. D'ordinaire, la guerrière fauve aurait fait une remarque sur le mauvais temps ou sur le clan voisin mais elle n'avait pas encore dit un mot depuis leur départ. Lorsque le meneur l'avait appelée pour patrouiller avec lui, elle s'était mordue la langue et avait grimacé. En fait, depuis l'incident au Grand Rocher, ils ne s'étaient pas reparlés et la guerrière avait même cherché à l'éviter. Finalement, elle en venait à se demander si c'était une bonne chose, de dévoiler ses secrets. Etoile du Griffon s'était ouvert à elle, leur secret était le même, et il n'y avait aucune raison d'avoir peur que l'un révèle le passé noir de l'autre. Mais toutes ces révélations qui auraient dû les rapprocher, les avaient au contraire éloignés. Pelage Fauve était gênée en compagnie du matou brun tigré, elle ne savait plus trop quoi dire. C'était si étrange. Ils voulaient tout deux retourner à leur vie normale, avant ces déclarations inattendues, mais voilà, ils n'étaient pas comme les autres guerriers. Ils ne l'avaient même jamais été. Entraînés depuis leur plus jeune âge dans la Forêt Sombre, on leur avait appris la force, l'ambition, et le pouvoir. Jusqu'alors, la femelle haute sur pattes, ne s'était jamais confiée sur ce sujet. Elle surprit un regard en arrière d'Etoile du Griffon et détourna aussitôt les yeux. Je ne peux continuer à l'ignorer ! Il est mon chef, mon ami ! se dit-elle, agacée de son propre comportement. Pelage Fauve sentit une effluve assez tenue du Clan de la Rivière qui venait des Chutes. Sûrement une patrouille.

    « Il y a des guerriers du Clan de la Rivière de l'autre côté des Chutes. On devrait juste s'assurer qu'ils ne dépassent pas la frontière par le Pont, miaula-t-elle. »

En réalité, ses paroles ne s'adressaient qu'à Etoile du Griffon, ce serait une bonne occasion de "renouer" en quelque sorte. Sans attendre de réponse, elle s'élança vers la limite de leur territoire. A cause du bruit assourdissant de la petite cascade, Pelage Fauve n'entendait presque plus rien. Néanmoins, deux silhouettes se tenaient de l'autre côté de la crevasse - la chatte brun-roux les reconnut tout de suite. Elle partit donc à leur rencontre avec Etoile du Griffon qui l'avait rejointe. Étrangement, elle soupira de... Soulagement ? Non, pas vraiment. En tout cas, elle sentait qu'elle avait rougi. La femelle secoua la tête pour chasser ces sensations bizarres.

    « Salutations Etoile du Griffon, Pelage Fauve, miaula clairement Larme de Saphir. »

Pelage Fauve n'aimait pas beaucoup Larme de Saphir, comme tous les chats des autres clans qu'elle considérait comme ses adversaires, voir ses ennemis. Elle était accompagnée de Chauve-Souris, un chasseur feignant qui - d'après ce qu'elle entendait aux Assemblées - préférait dormir plutôt que de patrouiller. Pour elle, il était inutile à son clan, un boulet en autre. Je rêve ou elle lui fait de l'œil ? s'étrangla Pelage Fauve en remarquant la douceur dans les yeux bleus de la femelle blanche lorsqu'elle regardait Etoile du Griffon. Non, c'était impossible - et surtout interdit. Je dois me faire des idées, se dit-elle soudainement un peu colère.

    « Salutations Larme de Saphir et Chauve-Souris, fit-elle d'une voix rauque en se rapprochant d'Etoile du Griffon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriors-heart.bbactif.com

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Jeu 14 Aoû - 16:46

    Mon lecteur, je vais te raconter une journée... Plus ou moins particulière. Les souvenirs en sont encore frais dans ma mémoire. Pour commencer, je me souviens que ce n'était pas une très belle journée. La chaleur était accablante et il n'y avait pas d'air. Malgré le soleil haut dans le ciel, le temps ce couvrait. On pouvait voir une tension dans l'air et on voyait de gros nuages noirs à l'horizon venant dans notre direction, preuve qu'il y aurait sans doutes de l'orage vers la fin de la journée.
    Aujourd'hui, je devais partir en patrouille vers les chutes avec quelques chats de mon clan... Dont Pelage Fauve... Je ne pouvais m'empêcher de me sentir gêné auprès de la guerrière brun-roux après notre dernière conversation qui s'était terminée par un combat. Nous avions fait des révélations et nous avions tous deux fait des chose que nous regrettions. Mais comment exprimer ce que l'on ressentait en ce moment avec des mots ? Après cet épisode, nous nous étions évités au sein même du clan. On s'était pour ainsi dire plus parlé depuis ce fameux jour. Nous ne savions pas quoi dire je pense... Et nous voulions peut être oublier ce qui s'était passé.
    J'avais voulu l'approcher quelques jours plus tôt mais Pelage Fauve m'avait évité. Une autre fois, c'était moi qui l'avait évitée. Le clan allait bientôt se rendre compte que quelque chose clochait et je ne voulais pas qu'il y ait des rumeurs et inquiétudes. De plus, ce n'était pas très bon pour l'entente globale du clan. Aussi, j'avais fait exprès d'inclure Pelage Fauve dans ma patrouille.

    Nous étions partis depuis un bon moment déjà. Il semblait que l'air était de plus en plus lourd au fur et à mesure de notre marche. Ce n'était pas un très beau jour pour sortir et nous avions tous envie de nous rouler en boule dans notre tanière mais le devoir d'un guerrier n'attendait pas.
    Le plus difficile pour moi était de faire comme si ne rien n'était, je ne devais rien laisser paraître. Je miaulai de temps en temps quelques ordres sur un ton calme mais c'étaient les seules paroles qui semblaient couper cette atmosphère. Je fis un regard en arrière. Je croisai un instant celui de Pelage Fauve mais celle-ci détourna les yeux, visiblement gênée. Mon coeur se serra et une étrange douleur m'étreignit. Avais-je perdu son amitié pour toujours ? Je préférai écarter aussitôt cette idée de mon esprit et je m'efforçai de me concentrer sur la patrouille pour me changer les idées.
    Au bout de quelques instants, nous étions arrivés au chutes. Des odeurs du Clan de la Rivière particulièrement fortes parvinrent jusqu'à nous. Je réussi à mettre les noms sur ces odeurs : il s'agissait de Etoile des Larmes et Chauve-Souris. Je fronçai les sourcils en me demandant ce qu'ils faisaient ici. Ils n'allaient certainement pas dépasser la frontière. Ecoutant à peine Pelage Fauve, j'observais des silhouettes au loin. Quand elle s'avança, je la rejoignis. D'un ton amical, je lançai, comme s'il s'agissait d'une visite de courtoisie,

    " Salutations Etoile des Larmes et Chauve-Souris. "

    Je me rappelais que le clan n'était pas encore au courant de la montée d'Etoile des Larmes au pouvoir, sauf quelques espions. C'était pour cela que Pelage Fauve l'avait appelée "Larmes de Saphir", son nom de guerrière. J'avais vu la chatte blanche quelques temps plus tôt où nous avions mené une conversation mais je ne l'avait pas dit, le clan n'avait pas besoin de le savoir. Nous avions flairé l'autre jour un fumet du Clan de la Rivière sur le chemin allait aux Hautes Pierres et cela avait été la patrouille de Etoile des Larmes pour qu'elle aille recevoir son nom de chef et ses neuf vies. N'ayant pas pu la croiser, nous n'avions pas échangé de nouvelles officiellement.
    Mon regard croisa celui d'Etoile des Larmes. Les yeux de la jeune chatte reflétaient une émotion étrange, intense, que je n'arrivais pas à déchiffrer. Cela me perturba légèrement mais je n'y accordai pas plus grande attention. Je remarquai que Chauve-Souris était avec elle. Ainsi, c'était lui le nouveau lieutenant de la rivière, je me demandais comment il se débrouillait avec son rôle au sein de son clan...
    L'air de rien, je demandai,

    " Je suppose que tout va bien pour le Clan de la Rivière ? La pêche est bonne ? "

    En parlant, je n'avais pas fait attention à Pelage Fauve, mais il semblait qu'elle n'avait pas une très bonne réaction devant ces deux chats ennemis...




Spoiler:
 

Spoiler:
 


Fiche
Questions pour un Griffon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Jeu 14 Aoû - 23:34


















❝ Quand le destin joue avec nous ❞

Feat. Larmes, Fauve & Griffon




❝ Suivant la course lente du soleil, Chauve Souris cheminait en silence aux côtés d’Étoile des Larmes. Les deux félins avaient quittés le camp dans la matinée afin de patrouiller à leur frontière. Ils avaient d'abord longer la rivière en quête de la moindre trace d'invasion de la part du Clan du Tonnerre puis avaient décidés de revenir en patrouillant leur frontière avec le Clan du Vent : même si la forêt était en temps de paix, il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers pour autant. Les deux hautes têtes du Clan de la Rivière étaient donc concentrées, tous les sens aux aguets, prêt à intercepter la moindre petite chose suspecte.

Au fur et à mesure qu'ils progressaient, le bruit sourd provoqué par les Chutes s'intensifiait. Tout comme les deux silhouettes qui se dessinaient de l'autre côté de la frontière. Aussitôt, Chauve Souris senti se poil se hérisser. Ces guerriers du Clan du Vent les espionnaient-ils ? Sans hésité une seconde de plus, le Lieutenant accéléra son trot. Il devait s'assurer que ces deux bouffeurs de lapin ne tentent pas la moindre effraction, même si les Chutes créaient à elles seules un barrage suffisant : il y avait eu bien trop de morts provoqués par ces eaux tumultueuses et assassines. Même un chaton savait le danger qu'elles représentaient.

Bientôt, Chauve Souris put reconnaître les deux guerriers. Il s'agissait d’Étoile du Griffon et Pelage Fauve. Le mâle noir rabattit les oreilles sur son crâne. Il appréciait guère les guerriers du Clan du Vent, et surtout leur meneur. Depuis que Étoile des Larmes y avait fait un court séjour après son accident, Chauve Souris voyait ses bouffeurs de lapin d'un mauvais œil : il arrivera peut-être le jour où ils réclamerons une récompense pour avoir prit soin de la reine blanche durant sa convalescence. Et puis, Chauve Souris n'appréciait pas la relation entre Étoile du Griffon et Étoile des Larmes. Il ne savait pas exactement comment la définir car il ne la connaissait pas, mais ça ne lui disait rien qui vaille.

▬ Salutations Étoile du Griffon, Pelage Fauve.

La voix d’Étoile des Larmes réussit à porter jusqu'aux guerriers du Clan du Vent malgré le brouhaha des Chutes. Le Lieutenant jeta un regard oblique à son amie : était-elle obligée d'ouvrir la conversation poliment ? Ne trouvait-elle pas cela étrange qu'ils soient si prêt de la frontière ? Ça pouvait être une coïncidences, certes, mais le mâle noir se méfiait. Il préférait prévenir que guérir. Bien heureusement, le matou ne put voir le regard doux et tendre que sa meilleure amie lança au meneur ennemi. Si en plus elle entretenait des sentiments pour lui, ce sera le comble. Et Chauve Souris aurait une autre raison pour ronchonner.

▬ Salutations Larme de Saphir et Chauve-Souris.

La voix rauque employée par la guerrière ennemie était lourde de sous-entendu : il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas remarquer la tension qui régnait en ce moment. Apparemment, Pelage Fauve ne voyait pas Étoile des Larmes d'un bon œil – d'ailleurs, elle ne savait même pas que la guerrière blanche était devenue chef. Mais c'était compréhensible : son amie n'avait pas encore participé à une Assemblée depuis qu'elle avait été promue, le Clan de la Rivière seul était donc au courant de cela. Néanmoins, la salutation d’Étoile du Griffon étonna le guerrier noir.

Étoile des Larmes ? Il l'avait bien appelé Étoile des Larmes ? Comment savait-il qu'elle était devenue meneuse ? Si Pelage Fauve l'ignorait, cela signifiait que le Clan du Vent l'ignorait. Pourtant, Étoile du Griffon était au courant. Chauve Souris coula un regard presque noir vers Étoile des Larmes. L'avait-elle rencontré en secret ? Mais quand ? Et où ? Mais surtout … pourquoi ? Qu'est-ce que son amie lui cachait ? Était-ce la seule chose qu'il ignorait ? Pourrait-il encore lui faire confiance si elle fréquentait un ennemi ?

▬ Je suppose que tout va bien pour le Clan de la Rivière ? La pêche est bonne ?

Des mondanités ? Se croyait-il à l'Assemblée ? Chauve Souris retint le grognement qui lui montait dans la gorge. Il appréciait guère ce genre de situation. Surtout que les questions concernant la relation entre son amie et le meneur ennemi se bousculaient encore dans sa tête. Il essayait de trouver des réponses plus logiques : peut-être était-ce les espions qui lui avait apprit, mais dans ce cas ne l'annonçait-il pas à son Clan par la suite ? S'il possédait une telle information, pourquoi la garder pour lui-même ? Que fallait-il comprendre de tout ça ? Parviendra-t-il à une conclusion logique ?

▬ Salutations. En effet, notre Clan se porte à merveille, vous n'avez pas à en douter.

Il ne fallait surtout pas laisser passer la moindre bribe d'information. Une parole seule peut être traîtresse. Jouer la carte de la sécurité est la meilleure chose à faire. Néanmoins, le trouble de Chauve Souris restait inchangé. Il savait qu'il ne se calmerait pas avant d'en savoir plus sur toute cette histoire. Il devait en avoir le cœur net. Et il voulait l'entendre de la bouche d’Étoile du Griffon, même si pour cela il devait lui arracher les vers du nez. Ça n'allait peut-être pas plaire à Étoile des Larmes, elle qui tient tant à la paix de la forêt, mais tant pis.

▬ Cependant, Étoile du Griffon … Comment sais-tu que Étoile des Larmes est devenue Chef ? Cette information était encore confidentielle au Clan de la Rivière … Tes espions sont-ils donc si efficaces ou ta source d'information est-elle extérieure à ton Clan ?

C'était une accusation à peine masquée à l'encontre d’Étoile des Larmes. Cette dernière n'allait sûrement pas apprécier que son Lieutenant la voit presque comme une traîtresse, mais tant pis. S'il venait à apprendre qu'elle délivrait des informations sur le Clan à des ennemis … Il ne sait quelle serait sa réaction. Mais ce serait sûrement pas beau à voir. Chauve Souris a beau considéré la chatte blanche comme sa meilleure amie, c'est avant tout un guerrier du Clan de la Rivière, le Lieutenant même, et son devoir est de protéger les siens. Même de leur propre meneuse. ❞




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Chef

avatar
I am
Messages : 226
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 25
Localisation : Sur le Promontoire/Suisse IRL


Feuille de personnage
Grade: Cheffe
Âge (Lunes): 39
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Dim 17 Aoû - 14:05



Etoile des Larmes détourna le regard d'Etoile du Griffon après une seconde interminable pour rendre son salut à Pelage Fauve d'un très bref signe de tête. Elle non plus n'appréciait pas trop la guerrière. Mais maintenant qu'elle était cheffe elle considérait ne plus pouvoir détester les chats des clans sans de bonnes raisons. Hors elle n'avait rien à reprocher à Fauve. Elles étaient de clans différents et c'était tout.

Certes la guerrière semblait proche de Etoile du Griffon, mais elle en tant que meneuse de la Rivière n'avait pas le droit de s'en mêler. Ce serait parfaitement normal qu'il ait une compagne au Clan du Vent après tout... Même si ça faisait mal. Très mal. La meneuse aurait préféré ne jamais tomber amoureuse d'un chef ennemi, mais hélas l'amour ne se contrôlait pas.

Elle comprenait tellement les chats qui avaient enfreint le Code du Guerrier pour retrouver leur amour d'un autre clan en cachette ou sans se dissimuler. Elle aurait tant aimé pouvoir les imiter. Mais personne ne devait le savoir. Pas même Etoile du Griffon. En tant que cheffe elle n'avait pas le droit d'aimer un chat d'un autre clan. Elle se refusait à trahir le Code du Guerrier. Même si pour ça elle devait souffrir.

Elle sortit rapidement de ses pensées se forçant à ne plus y penser. Elle ne voulait pas que son trouble soit remarqué par son lieutenant ou les membres du Vent. Elle reposa son regard sur Etoile du Griffon quand il prit la parole, mais cette fois ses sentiments ne pouvaient plus être lu dans son regard. Ils étaient piégés bien à l'abri dans son esprit.

La chatte blanche répondit de sa voix douce, mais formelle.

- Comme Chauve-Souris vient de le dire le Clan se porte à merveille. Merci de t'en soucier. J'espère qu'il en est de même pour le vôtre d'ailleurs.

Tout d'un coup la meneuse de la Rivière se raidit brusquement. Cela ne dura qu'une fraction de secondes avant qu'elle ne retrouve son calme, en apparence seulement. Elle jeta un regard très discret, que seul le concerné pouvait voir, à son lieutenant. Doutait-il donc de sa loyauté pour demander ça à Etoile du Griffon au lieu de lui en parler en personne après quand ils seraient seuls ? Car même si elle pouvait se tromper elle sentait qu'il avait des doutes.

Si elle ne lui avait pas parlé de sa rencontre avec le chat du vent c'était uniquement parce qu'elle connaissait sa tendance à ne pas apprécier les chats mâles qu'elle fréquentait. Sans savoir vraiment pourquoi. Elle n'avait pas pensé à mal. Et d'ailleurs le chef du Vent était le plus susceptible parmi les meneurs des autres clans à savoir qu'elle était devenue cheffe à cause de la pierre de lune.

En effet il ne fallait pas oublier qu'il fallait passer sur son territoire pour s'y rendre. Donc si ça se trouvait il aurait deviné même sans la rencontrer juste en sentant l'odeur de son clan sur son territoire. En tout cas Etoile des Larmes n'appréciait guère ses insinuations surtout que cette remarque n'était pas très diplomate et pourrait pousser Etoile du Griffon à être plus hostile à la Rivière.

La chatte devait donc rattraper la bourde de son lieutenant. Elle n'allait pas le gronder ouvertement devant les deux guerriers du vent elle ne voulait pas le ridiculiser ou le vexer. Surtout que sa réputation était déjà assez catastrophique sans qu'elle n'en rajoute... Désolée mais c'était la pure vérité.

- Nous nous sommes rencontrés oui. Mais en terres neutres et par pur hasard Chauve-Souris. De plus même si je lui ai révélé mon statut de cheffe il ne faut pas oublier que le Clan du Vent aurait tôt ou tard repéré ma trace et celle de ma patrouille sur ses terres et en direction de la pierre de lune. Bien sûr il aurait été difficile de savoir quel membre de l'escorte avait reçu les neuf vies, mais cela a-t-il la moindre importance ? Je ne pense pas. Et puis ce n'est pas aussi grave que si c'était au Clan du Tonnerre ou au Clan de l'Ombre qui avaient appris la vérité. Etoile du Souvenir me déteste et Etoile Sauvage est assez fourbe pour profiter de cette information, mais ce n'est pas le cas de Etoile du Griffon. Du moins quant que le Clan de la Rivière ne représente pas une menace ce qui n'est pas le cas actuellement.

La jeune chatte se tut enfin et posa son regard doré sur les deux chats du Vent. Elle avait été assez subtile pour se satisfaire de sa réponse et espérait avoir prouvé que sa rencontre avec Griffon n'avait pas présenté de menace pour son clan. Elle se promit néanmoins d'avoir une conversation avec son lieutenant un de ces jours...







Chanson Signature Musicale : Evening Star - Octavia





Dessin, Signature et Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenante

avatar
I am
Messages : 149
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Nooord ! (62)


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 38 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Lun 18 Aoû - 23:21

Pelage Fauve se raidit lorsqu'Étoile du Griffon salua Chauve-Souris et Etoile des Larmes, elle fronça les sourcils suspicieuse. Visiblement, Chauve-Souris semblait aussi éberlué qu'elle et peu ravi de voir deux félins d'un clan rival traîner près de son territoire. Mais comment Étoile du Griffon savait-il que la chatte blanche était devenue chef alors qu'encore personne au clan n'était au courant ? S'étaient-ils rencontrés en... Cachette ? La guerrière s'accrocha à l'espoir qu'il devait certainement y avoir une explication logique et normale. Peut-être les espions lui avaient-ils rapporté la nouvelle ? Mais dans ce cas, Étoile du Griffon aurait dû l'annoncer au reste du clan ! Ils auraient peut-être pu utiliser cette information à leur avantage. Quand le meneur tigré demanda des nouvelles au Clan de la Rivière, l'air de rien, la femelle brun-roux se retint de cracher sur lui. Pourquoi il leur demande ça ? De toute façon, même si les bipèdes avaient envahis leur territoire, ils diraient encore que tout va pour le mieux ! se dit-elle en fouettant l'air de sa queue. Chauve-Souris semblait ne pas voir la relation d'Étoile du Griffon et d'Étoile des Larmes d'un très bon œil non plus lorsqu'il pris la parole, accusant ouvertement sa meneuse d'avoir trop parlé au Clan du Vent. Cette dernière répondit avec douceur et fermeté à la fois :

    « Comme Chauve-Souris vient de le dire le Clan se porte à merveille. Merci de t'en soucier. J'espère qu'il en est de même pour le vôtre d'ailleurs. »

Une certaine tension anima un instant les deux félins du Clan de la Rivière. Pelage Fauve se demanda par ailleurs si c'était Chauve-Souris le nouveau lieutenant bien que ça l'étonnerait car le matou ébène n'avait pas l'allure d'un second d'après les dires. Même si la guerrière fauve avait appris à ne pas toujours croire ce qui s'y disait, pourtant, ça pourrait expliquer pourquoi il avait accusé ainsi sa meneuse devant des guerriers ennemis. Quoiqu'il en soit Étoile des Larmes continua, en bonne diplomate :

    « Nous nous sommes rencontrés oui. Mais en terres neutres et par pur hasard Chauve-Souris. De plus même si je lui ai révélé mon statut de cheffe il ne faut pas oublier que le Clan du Vent aurait tôt ou tard repéré ma trace et celle de ma patrouille sur ses terres et en direction de la pierre de lune. Bien sûr il aurait été difficile de savoir quel membre de l'escorte avait reçu les neuf vies, mais cela a-t-il la moindre importance ? Je ne pense pas. Et puis ce n'est pas aussi grave que si c'était au Clan du Tonnerre ou au Clan de l'Ombre qui avaient appris la vérité. Étoile du Souvenir me déteste et Étoile Sauvage est assez fourbe pour profiter de cette information, mais ce n'est pas le cas de Étoile du Griffon. Du moins quant que le Clan de la Rivière ne représente pas une menace ce qui n'est pas le cas actuellement. »

J'ai l'impression qu'Étoile des Larmes se rattrape, si elle croit en tout cas qu'elle va nous prendre en pitié, elle se trompe ! se dit la femelle. D'ailleurs, elle sortait et rentrait les griffes, anxieuse. Les questions se bousculaient dans sa tête et elle avait peur de la vérité sur cette "rencontre" entre les deux chefs. Cependant, Étoile du Griffon n'était pas le genre de chat à mentir ou pire, enfreindre le Code du Guerrier. Sauf que, comme elle, il a été entraîné à la Forêt Sombre, or, on leur apprenait à masquer la vérité et on se fichait éperdument du code. Le matou brun tigré pouvait très bien avoir une double-vie, comme avant. Pelage Fauve rétorqua d'un ton glacial :

    « C'est tout à fait normal qu'Étoile Sauvage ou qu'Étoile du Souvenir soient hostiles avec les autres clans. Le Clan du Vent aurait très bien pu profiter également de cette information... Si notre meneur nous l'avait dit, ajouta-t-elle, amère, à l'intention d'Étoile du Griffon. Contrairement à Chauve-Souris, la guerrière ne voulait pas leur montrer sa colère contre son meneur, Nous sommes pourtant ennemis, Étoile des Larmes, ne l'oublie pas. »

Elle les rappelaient subtilement à l'ordre : même si ses paroles s'adressaient à la femelle blanche, Étoile du Griffon était aussi concerné, le sous-entendu étant qu'ils venaient de deux clans différents. Il n'y avait pas de place pour de l'amitié, et encore moins pour de l'amour. Pelage Fauve se rendit pourtant compte que si son meneur éprouvait quelque chose pour Étoile des Larmes, elle en serait terriblement affectée. Cependant, elle venait de parler à la place d'Étoile du Griffon au nom de tout le clan ! Mais ce dernier leur disait pas tout apparemment, alors il n'avait pas intérêt à la ramener ! Intérieurement, Pelage Fauve fulminait d'être dans le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriors-heart.bbactif.com

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Mar 19 Aoû - 8:45

    La réaction des trois chats ne fut visiblement pas celle que j'attendais. Ayant manqué le premier regard de Etoile des Larmes qui n'avait pas échappé à Pelage Fauve, j'avais manqué comme une partie de la conversation. Chauve Souris avait pris un ton accusateur auprès de Etoile des Larmes mais j'avais deviné ces sous-entendus. Alors que j'ouvrais la gueule pour répondre, Etoile des Larmes me pris de vitesse et déballa tout. Je devais me retenir de rouler les yeux au ciel. Que la femelle blanche pouvait se montrer exaspérante et naïve ! Il n'y avait pas de place pour la douceur dans le coeur d'un chef. Or, Etoile des Larmes faisait un peu trop confiance à tout le monde à mon goût. Je savais que je n'aurais jamais fait cela. Le secret et le mensonge étaient deux choses qui avaient marquées ma vie, et j'étais assez doué pour cela. A vrai dire, si ça avait été moi qui avait répondu, j'aurais dit que j'avais communié avec le Clan des Etoiles ou même que, les Espions avaient réussi à attraper la rumeur. Alors que Etoile des Larmes semblait étudier ses propres sentiments et l'impact de son nouveau grade, moi je réfléchissais à l'aspect technique de ses révélations et je réfléchissais déjà à des stratégies au cas où nos deux clans tombaient en guerre. Si Etoile des Larmes était un chef au caractère plutôt doux, amical et pacifiste, elle se devait d'agir pour le bien de son clan avant tout le reste. Du moins, elle avait intérêt, sinon son autorité en serait fortement contestée.

    Par ailleurs, j'avais complétement oublié Pelage Fauve dans toute cette histoire. La femelle était portant là et observait toute la scène. Je ne compris pas la lueur d'hostilité qu'il y avait dans son regard... Et elle semblait être dirigée vers Etoile des Larmes. Je dévisageai tour à tour Etoile des Larmes et Pelage Fauve d'un air soupçonneux, m'interrogeant sur leur éventuel problème. Etais-ce possible qu'il y avait un secret dont je n'ai point connaissance ? Non impossible, Pelage Fauve m'avait tout révélé ce fameux jour. Une petite voix dans ma tête me disais : En es-tu sûr Etoile du Griffon ? Pourquoi accorder ta confiance à Pelage Fauve ? Je fis taire tout de suite mes pensées. Pelage Fauve était loyale à son clan, jamais elle ne le trahirait. Et m'était-elle loyale à moi ? Cette question me pétrifiai tant je craignais la réponse. Elle avait déclaré être mon amie mais étais-ce vraiment le cas ou avait-elle dit juste ça pour se faire pardonner et rentrer au camp comme si de rien n'était ? J'espérais de tout mon coeur avoir tort. L'idée que Pelage Fauve puisse me trahir moi me fendais le coeur. Je plantais mes longues griffes recourbées dans la terre. J'étais peut être un chef, mais j'étais avant tout un chat. Un chat certes doté de neuf vies, mais un chat de chair et d'os. Un chat mortel. C'est à l'intention de Pelage Fauve que je répondis,

    " Les espions étaient déjà au courant, nous avons jugé cela non nécessaire de l'annoncer au clan, faute d'intérêt. Nos décisions ne concernent que nous, Pelage Fauve. "

    Je ne l'avais pas regardé, de peur de ne lire que de la froideur dans son regard. Il n'y avait pas longtemps que la conversation près du Grand Cailloux avait eue lieu. Il n'y avait pas longtemps que nous nous étions battus et que nous nous avions tout révélé. Nous nous étions évités jusqu'à aujourd'hui, sans réussir à pouvoir renouer. Etais-ce définitivement perdu ? L'avais-je définitivement perdue ? Sa colère était-elle dirigée contre moi à cause de tout ceci ? Ne voyait-elle donc pas que je faisais de mon mieux bon sang ? Je n'avais que quatre pattes enfin ! Et pourtant à ses dires, on aurait dit qu'elle doutait de ma loyauté. Je pensais alors que c'était par rapport à mon passé que je lui avais révélé. Pourtant, Pelage Fauve aussi avait été entraînée dans la Forêt Sombre, elle n'avait pas le droit de douter. En plus, contrairement à elle, je n'avais jamais quitté mon clan quand il avait besoin de moi. Oh, pas que j'accusais la guerrière rousse, mais je ne comprenais pas sa réaction.
    Je m'étais tourné vers elle, le regard peiné, caché par un ton sec,

    " Et ne t'en fais pas, si un guerrier du Clan de la Rivière vole notre gibier, il sera aussi bien traité qu'un guerrier du Clan de l'Ombre. "

    J'avais le dos tourné aux deux visiteurs et seule Pelage Fauve avait pu entendre ma dernière phrase. Je ne faisais plus attention aux deux chats du Clan de la Rivière, mon regard était plongé dans celui de la guerrière rousse, je la fixais intensément. A cet instant, c'était elle qui comptait et personne d'autre. J'espérais qu'elle le comprenait. La chatte rousse était plus précieuse encore que je ne le pensais et je ne voulais pas la perdre.

    Spoiler:
     




Spoiler:
 

Spoiler:
 


Fiche
Questions pour un Griffon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Jeu 21 Aoû - 21:10


















❝ Quand le destin joue avec nous ❞

Feat. Larmes, Fauve & Griffon




❝ Chauve Souris n'avait pas vu rouge ainsi depuis des lunes et des lunes. En effet, totalement désintéressé de toutes activités relatives au Clan mis à part l'éducation des jeunes, il avait rarement l'occasion de s'énerver. A vrai dire, même depuis qu'il avait été élu Lieutenant, il n'avait jamais eu à régler un conflit ou constater un quelconque acte qui aurait put le mettre en colère. D'ailleurs, le mâle noir n'était pas quelqu'un de colérique et jamais il ne s'était réellement énervé. Ni contre sa mère les ayant abandonné sa sœur et lui, ni contre son mentor trop stressé, ni même contre sa meneuse beaucoup trop pacifiste à son goût. Jamais un mot plus fort que l'autre, jamais de crise de colère. Le Clan de la Rivière n'avait jamais put évaluer le courroux de leur Lieutenant.

Néanmoins, ce jour-là, tout indiquait à Étoile des Larmes et les deux guerriers du Clan du Vent à quel point Chauve Souris était en colère. Son visage fermé, ses yeux ambrés plein de mépris, ses crocs dévoilés, ses pupilles réduites à deux fentes, sa queue battant sèchement l'air … Pour peu, on aurait put croire qu'il s'apprêtait à se lancer dans une mêlée de combattant. Cependant, cette colère n'était pas destinée à des ennemis, mais bien à Étoile des Larmes, sa propre amie, sa propre meneuse. Si ça n'avait pas été elle, à l'instant même, Chauve Souris serait en train de lui arracher la vérité, quitte à aller chercher les mots dans la gorge de la chatte du bout de ses griffes.

▬ Nous nous sommes rencontrés oui. Mais en terres neutres et par pur hasard Chauve-Souris. De plus même si je lui ai révélé mon statut de cheffe il ne faut pas oublier que le Clan du Vent aurait tôt ou tard repéré ma trace et celle de ma patrouille sur ses terres et en direction de la pierre de lune. Bien sûr il aurait été difficile de savoir quel membre de l'escorte avait reçu les neuf vies, mais cela a-t-il la moindre importance ? Je ne pense pas. Et puis ce n'est pas aussi grave que si c'était au Clan du Tonnerre ou au Clan de l'Ombre qui avaient appris la vérité. Étoile du Souvenir me déteste et Étoile Sauvage est assez fourbe pour profiter de cette information, mais ce n'est pas le cas de Étoile du Griffon. Du moins tant que le Clan de la Rivière ne représente pas une menace ce qui n'est pas le cas actuellement.

Pourquoi s'entêtait-elle à voir du bon en chaque personne ? Le Clan du Vent était une tribu ennemie, au même titre que le Clan du Tonnerre ou que le Clan de l'Ombre. Ce n'est pas parce qu'elle avait des rapports sûrement plus intimes avec Étoile du Griffon que son Clan ne représentait pas une menace pour eux. Qui lui disait qu'il ne faisait pas le meneur mielleux et conciliant juste pour s'attirer les bonnes grâce d’Étoile des Larmes et, ainsi, prendre petit à petit contrôle du Clan de la Rivière ? Qu'est-ce qui lui faisait croire que ce chat-là valait mieux que les autres, que les deux autres meneurs des autres tribus ? En quoi est-il différent ?! Il est chef, c'est un guerrier qui, sans aucun doute, se donne corps et âme pour son Clan. Il représente un aussi grand danger, voir même un plus gros, que les deux autres.

Chauve Souris avait évidemment conscience que son amie n'appréciait pas qu'il lui fasse de telles accusations, surtout devant Étoile du Griffon et Pelage Fauve. Mais il ne regrettait rien : il fallait que les guerriers des landes sachent que, si la meneuse du Clan de la Rivière pouvait se montrer naïve, ce n'était pas son cas à lui. Ils en chantaient des belles sur son cas dans toute la forêt – le chat feignant et irresponsable qui ne chasse pas, ne patrouille et représente plus un boulet qu'autre chose pour sa tribu – mais tous ignoraient qu'une fois qu'il possédait un but, concret et qui lui tenait réellement à cœur, le mâle noir pouvait changer du tout au tout. Il en avait déjà fait la démonstration à la disparition d’Étoile des Larmes il y a de cela des lunes. Il était tout à fait capable de recommencer.

▬ C'est tout à fait normal qu'Étoile Sauvage ou qu'Étoile du Souvenir soient hostiles avec les autres clans. Le Clan du Vent aurait très bien pu profiter également de cette information... Si notre meneur nous l'avait dit. Nous sommes pourtant ennemis, Étoile des Larmes, ne l'oublie pas.

Visiblement, Pelage Fauve ne voyait pas la situation d'un bon œil également. A croire que les deux meneurs étaient experts dans l'art des cachotteries. Ne comprenaient-ils pas que ce qu'ils faisaient représentait des menaces pour leur deux tribus respective ? Étoile des Larmes en dévoilant son nouveau statut, Étoile du Griffon en gardant cette information pour lui. C'était à rien y comprendre. S'étaient-ils fait une promesse concernant tout ceci ? Je te le dis mais toi, ne dis rien ? Pensaient-ils l'un comme l'autre qu'ils pouvaient agir comme des amis alors que le code du guerrier leur interdisait ? Ou est-ce que leur relation allait-elle beaucoup plus loin que cela ? Si Chauve Souris trouvait Étoile des Larmes étrange, il réalisant que Étoile du Griffon n'était pas franchement mieux.

La réaction d’Étoile du Griffon fut d'ailleurs plus destinée à Pelage Fauve qu'aux deux chats de la Rivière. De toute évidence, il n'avait pas trouvé utile de parler de la promotion d’Étoile des Larmes à son Clan. Pourtant, il s'agissait-là d'une information capitale. Il y a toujours une période un peu plus creuse lors d'un changement de meneur, le Clan du Vent aurait put très bien profiter de ceci pour les envahir. Ou alors le meneur tigré jouait-il la carte de la sûreté : il laissait croire à Étoile des Larmes qu'il n'était pas une menace, que son Clan ne risquait rien vis à vis du sien, pour mieux gagner sa confiance et refermer ses serres sur elle au dernier moment. Chauve Souris se faisait peut-être des films mais c'est ainsi que ses yeux de patriote voyaient la situation.

▬ L'un comme l'autre, vous êtes trop naïf. Vous pensez que vous pouvez vous faire une confiance totale, mais vous oubliez que vos Clans sont ennemis et, par extension, que vous l'êtes aussi. N'essayez pas de nous faire croire que vous agissez pour le bien de vos Clans, car ce serait nous mentir.

Chauve Souris lança un regard noir à Étoile des Larmes. Il lui en voulait horriblement. Pour avoir délivré une telle information à un chef ennemi. Pour avoir rencontré un chef ennemi. Pour avoir rencontré un autre mâle en secret. Un mâle ennemi. Tout se mélangeait dans la tête du Lieutenant, même ses propres pensées qui devenaient illogiques. Il avait tellement envie de revenir en arrière et oublier cette discussion. Il aurait préféré ne jamais savoir que sa meilleure amie avait rencontré Étoile du Griffon en secret. Était-ce la première fois ? Serait-ce la dernière ? Si Chauve Souris devait suivre Étoile de Larmes de partout pour le savoir, il le ferait. ❞




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Lieutenante

avatar
I am
Messages : 149
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Nooord ! (62)


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 38 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Dim 24 Aoû - 1:28

Etoile du Griffon regarda tour à tour Etoile des Larmes et Pelage Fauve d'un air interrogateur, il ne semblait pas comprendre leur inimitié - et encore moins la frustration de la femelle rousse. Cette dernière lorgnait son meneur d'un regard dur et plein de reproches. Pourquoi Etoile des Larmes a-t-elle autant confiance en lui ? Y'a-t-il une raison cachée à cela ? Un raison pour laquelle les deux chats mentaient ou dissimuler la vérité à leur propre clan ? se demanda la guerrière, nerveuse. Cette situation la rendait mal à l'aise car elle ne pouvait pas poser plus de question au matou tigré devant la chef du Clan de la Rivière et son guerrier - même si ça ne semblait pas déranger à ce dernier ! Il lui mentirait à coup sûr par fierté, sûrement : un meneur qui rendrait des comptes à une guerrière perdrait toute crédibilité face aux autres clans. Pourtant, ce n'était l'envie qui manquait à Pelage Fauve. D'un côté, elle voulait connaître la vérité pour le bien de sa tribu mais de l'autre, elle la redoutait.
    « Les espions étaient déjà au courant, nous avons jugé cela non nécessaire de l'annoncer au clan, faute d'intérêt. Nos décisions ne concernent que nous, Pelage Fauve, répondit Etoile du Griffon. »

La femelle haute sur pattes siffla. Foutaises ! eut-elle envie de lui cracher à la figure. Le meneur ne la regardait même pas ! Etait-il fâché de ses reproches ? Ou alors avait-il trop honte de lui mentir en face ? En tout cas, le mâle borgne reprit avec un ton sec :
    « Et ne t'en fais pas, si un guerrier du Clan de la Rivière vole notre gibier, il sera aussi bien traité qu'un guerrier du Clan de l'Ombre. »

Etoile du Griffon avait tourné les talons aux deux félins du clan rival et cette fois, il ne s'adressait qu'à elle. Ses yeux verts se noyaient dans ceux bicolores de son chef qui la fixait. Pelage Fauve avait l'impression qu'il était peiné et qu'il espérait quelque chose d'elle, ce qui la frustrait encore plus car s'il est vrai qu'elle appréciait énormément le mâle tigré - bien plus qu'elle pouvait l'imaginer - elle avait peur de faire passer ses sentiments avant son clan comme elle avait fait passer son ambition en premier, autrefois. Dévisageant Etoile du Griffon, Pelage Fauve entendit vaguement les paroles de Chauve-Souris mais elle put savoir qu'il pensait comme elle. La rouquine batta l'air de sa queue et feula au grand mâle tacheté :
    « Vos décisions concernent tout le clan, l'aurais-tu oublié ? Ton choix de ne pas informer ton clan peut nous mettre en danger ! Je me demande combien de fois tu as pu nous mentir et à qui tu es vraiment loyal... »

Sa colère l'ayant emportée, Etoile des Larmes et Chauve-Souris avaient probablement tout entendu mais Pelage Fauve s'en fichait éperdument. Elle qui ne voulait pas se montrer en spectacle, tant pis. Intérieurement, des sentiments contradictoires débattaient : d'une part elle était en colère mais s'en voulait de douter de la loyauté d'Etoile du Griffon, d'autre part elle était triste pour une raison qu'elle ignorait. Cependant, la guerrière se rendit compte que le meneur comptait beaucoup plus pour elle qu'elle n'oserait l'avouer, pourtant, s'il avait trahi le Clan du Vent et le Code du Guerrier, elle ne le défendra pas. Au loin, un éclair illumina le ciel puis le tonnerre gronda. La tension était à son comble.

[Souris tu devais pas entendre le "Si notre meneur nous l'avez dit" normalement D: Mais tant pis, sinon ta réponse aurait perdu du sens x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriors-heart.bbactif.com

Fonda & Chef Connu

avatar
I am
Messages : 1071
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 20
Localisation : Bah... Ici x)


Feuille de personnage
Grade: Chef
Âge (Lunes): 48 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Dim 24 Aoû - 9:23

    [ Larmes a sauté son tour mais on ne change pas l'ordre, donc après c'est à nouveau le tour de Souris, puis Larmes puis Fauve (: ]

    Au sein des quatre clans de la forêt, Chauve Souris était réputé pour être un chat paresseux... Un boulet en bref. Pourtant, à ce moment-là, il ne semblait guère plus paresseux que n'importe quel guerrier. Etoile des Larmes n'avait peut-être pas été si folle et aveuglée que ça en fin de compte. Il se comportait comme un lieutenant, en adoptant un ton autoritaire et en se montrant méfiant vis-à-vis des autres clans. Etoile des Larmes devrait en faire de même. Elle était trop douce, trop naïve... Et ça ne la mettrait pas à l'abri d'un mauvais coup. Elle et ses méthodes pacifiques ne représenteraient aucun danger potentiel pour le Clan du Vent. En revanche, il faudrait se méfier de Chauve Souris et de l'influence qu'il avait sur elle. Il était beaucoup plus terre-à-terre et pensait avant tout au code du guerrier et au bien de son clan. Paresseux à ses heures mais courageux et clairvoyant à d'autres, cela faisait de lui un chat bien singulier et imprévisible. Sa réputation amenait à le sous-estimer et à penser savoir quel genre de chat il était mais c'était bien faux. Sa réaction était donc surprenante, mais au moins, il était réaliste et avait raison. Sauf sur un point. Je penchais la tête sur le côté, me demandant qu'est-ce qui avait amené à ce malentendu. Pelage Fauve répondit à son tour et ne perdit rien de son air accusateur. Au contraire, cela ne fit que s'aggraver. A présent, elle semblait furieuse et répondait dans un feulement. L'oeil réduit à une fente, je murmurai de sorte que seule Pelage Fauve puisse m'entendre,

    " Tu m'accuses d'être déloyal Pelage Fauve ? Moi au moins, je n'ai jamais quitté mon clan quand il avait besoin de moi. "

    Elle savait bien à quoi je faisait allusion. Après être faite guerrière, Pelage Fauve avait quitté le clan un temps. Et quand elle était revenue, elle avait eu bien du mal à être acceptée. Sa remarque m'avait piqué au vif. D'un autre côté, c'était comme si je m'étais pris un coup de griffe en plein coeur. Je pensais qu'on pourrait se réconcilier alors qu'au contraire notre situation semblait s'aggraver de jour en jour. Redeviendrions-nous amis un jour ? Vu ce qui se passait aujourd'hui, cela semblait désespéré. Et surtout, je n'appréciais pas qu'elle me fasse des remarques devant les chats du Clan de la Rivière qui devaient bien se réjouir de notre dispute, même s'ils n'entendaient pas ce que l'on disait, ils devaient bien deviner qu'on se chamaillait. C'en était exaspérant. Franchement, si elle avait quelque chose à me dire ou des reproches à me faire, ne pouvait-elle pas le faire une fois arrivés au camp ? Ce n'était pas vraiment le lieu ni le moment pour faire ça. Décidément, tout allait mal entre nous ces derniers temps, je l'avais peut être perdue pour toujours...
    En entendant les remarques de Chauve Souris, je fis volteface vers les deux chats du Clan de la Rivière, le regard luisant.

    " Bon, mettons tout de suite fin aux malentendus. Tu n'es pas mon amie Etoile des Larmes et tu ne l'as jamais été. Je ne te fais pas plus confiance car tu n'es qu'une face de poisson comme tant d'autres. Si tu croyais ça, tu es vraiment naïve. Tu n'es rien pour moi, tu m'entends ? Rien du tout ! Pourquoi devrais-je me soucier d'une chatte du Clan de la Rivière ? "

    Mon calme avait disparu comme la neige aurait fondu au soleil. J'avais feulé, furieux de ces insinuations qui étaient fausses pour ma part. Je voulais tout de suite dissiper les doutes. Je n'avais rien remarqué quant aux sentiments de Etoile des Larmes envers moi mais j'avais deviné qu'elle se montrait trop gentille avec un chat rival. Il fallait qu'elle comprenne ce que je pensais vraiment d'elle et de tout ceci. Je ne m'étais pas imaginé que ce qu'elle pensait irait aussi loin et je ne voulais pas qu'on me mette dans le même sac. Etoile des Larmes n'était qu'une chatte ennemie parmi tant d'autres. Comme le disait Rapace Nocturne, seul mon clan comptait. Les autres n'étaient que sable et poussière. Des vulgaires insectes qui pourraient être écrasés. Les clans étaient et seraient toujours ennemis. Et moi, je me devais de haïr tous ceux qui pouvaient menacer mon clan. C'est-à-dire tous les autres clans et leurs membres. Etoile des Larmes ne faisait pas exception. Donc, je haïssais Etoile des Larmes et le Clan de la Rivière. Notre devoir nous interdisait d'avoir des amis dans d'autres clans et cette cervelle de piaf qu'était Etoile des Larmes ne l'avait visiblement pas compris. Moi j'étais différent, moi j'étais loyal. Et on insinuait que je faisais passer mes sentiments et autres choses inutiles de la vie quotidienne avant mon devoir ? Jamais !

    " Si tu penses que nos clans sont amis et que tu auras des faveurs de la part du Clan du Vent, tu te trompes aussi. "

    Cette idée me mettait hors de moi. Comment étais-ce possible de penser une chose pareille ? Avais-je une tête a aimer tout le monde d'abord ? Mes désirs personnels, mes sentiments... Tout cela n'était rien comparé au destin de mon clan. Les chats de mon clan... Je vivais pour eux et je les défendrais jusqu'à ma mort ! Le Clan du Vent était indépendant. Il n'avait besoin de personne et ne devait rien à aucun clan. J'avais promis à mon ascension au pouvoir de faire du Clan du Vent un clan puissant dont les autres clans craindraient et n'oseraient même pas poser une patte sur notre frontière. Je tiendrais ma promesse et je conduirais mon clan à une ère de puissance. Une ère où nous serions aussi forts que le légendaire Clan du Lion. Cette idée de puissance m'enthousiasmait. Je me laissais emporter par un vieux rêve. Un rêve fatal qui m'avais fait basculer du côté de la Forêt Sombre. C'était comme si je reprenais les discours de Rapace Nocturne. Me regardait-il à cet instant ? Si c'était le cas, il devait sans doute être fier de cette scène.

    " Tu as raison Chauve Souris, nous sommes ennemis et nous n'avons aucune pitié pour l'ennemi ! La frontière sera tracée dans le sang de nos ennemis s'il le faut ! "

    J'avais presque hurlé. Je jubilais. Je ne savais pas pourquoi je m'étais autant emporté. Etais-ce à cause de Pelage Fauve ou de ces insinuations qui me mettaient hors-de-moi ? Les deux sans doute. Je me voyais mener un clan puissant. Je me voyais terrasser mes ennemis sur le champ de bataille. Mon regard était loin, comme si j'observais une scène que les autres ne pouvaient pas voir. Dans mon seul oeil expressif brillait l'appel du sang. Mon pelage était ébouriffé et mes griffes sorties. Dans mon emportement, je me voyais si puissant que je n'avais même plus besoin de désirs personnels, de sentiments et d'amis. Je ne pouvais pas me voir, mais je devais faire peur ainsi.
    Dans le voile écarlate de mon regard, je me vis sauter sur les deux chats et leur trancher la gorge, le sang souillant mes pattes. Horrifié, je clignai des yeux et ma vision disparut. Ce n'était qu'une vision, Chauve Souris et Etoile des Larmes étaient toujours en face de moi.

    " Nous ferions mieux de rentrer, nous avons une patrouille à finir. "

    Mon pelage était redevenu aussi lisse que celui d'un lapin et mes griffes étaient rentrées. J'avais repris mon calme et je parlais de mon ton pragmatique habituel, comme s'il ne s'était rien passé. Au fond, je n'en menais pas large. Je n'avais pas regardé les deux chats de la rivière avant de me retourner. Et surtout, je n'osais pas regarder Pelage Fauve. Elle savait que je m'étais entraîné à la Forêt Sombre. Etait-elle horrifiée de ce qu'elle venait de voir en moi ? Et moi, qu'étais-je devenu ? Etais-je vraiment un chat aussi dangereux ? Echapperais-je un jour au lourd héritage que m'avait laissé Rapace Nocturne ? Après tout, si je ne m'étais pas contrôlé à temps, j'aurais pris la vie de Pelage Fauve l'autre jour, au Grand Caillou. Cela m'avait laissé honteux. C'était contre le code du guerrier et on enseignait aux guerriers qu'il n'y avait pas besoin de tuer. Je me forçais à ne pas penser à tout cela. Je me forçais à penser que le Clan des Etoiles était là et qu'il m'avait choisi. Les guerriers de jadis ne nous laisseraient jamais tomber.

    [ Je Krys bien ? 8D ]




Spoiler:
 

Spoiler:
 


Fiche
Questions pour un Griffon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-power.forumactif.org

Lieutenant

avatar
I am
Messages : 1119
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23
Localisation : France - Rhônes Alpes


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 39 Lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Dim 24 Aoû - 21:21


















❝ Quand le destin joue avec nous ❞

Feat. Larmes, Fauve & Griffon




❝ Chauve Souris sentait la colère bouillir en lui comme jamais. Il se demandait d'ailleurs à qui il en voulait le plus. Étoile des Larmes et sa naïveté ou Étoile du Griffon et sa nonchalance. Il avait l'air de se ficher totalement de cette histoire, comme s'il avait agit de façon intelligente et précise, alors qu'il n'en était rien. Le Lieutenant noir ne savait pas grand chose sur le grand matou borgne et ne souhaitait pas tout savoir sur lui non plus. Les guerriers ennemis ne l'intéressait pas, même si bien connaître son adversaire pouvait se révéler utile lors des batailles. Néanmoins, comme les Clans étaient en temps de paix, Chauve Souris n'avait pas vraiment l'occasion d'étudier les autres félins. Il espérait que l'occasion se présente bientôt.

Cependant, le noiraud savait que Étoile des Larmes ne déclarerait jamais la guerre à un Clan ennemi, tel qu'il fut. Elle tenait trop à la paix de la forêt pour ça. Aux yeux de Chauve Souris, c'était stupide : grâce à sa rivière poissonneuse, leur Clan était le mieux nourri et, par extension, le plus fort. Ils seraient capable d'écraser n'importe qui, comme ces bouffeurs d'écureuil qui Clan du Tonnerre qui squattaient depuis trop longtemps une parcelle de leur territoire. Bien sûr, tout ne se réglait pas dans le sang, mais s'il le fallait, Chauve Souris serait le premier à foncer dans la mêlée ennemies. S'il était à la place de la meneuse immaculée, il aurait déjà donner l'assaut …

Comme les deux guerriers du Clan du Vent semblaient se parler en privé, Chauve Souris en profita pour regarder Étoile des Larmes. Le fait qu'elle n'ait pas réagit à ses paroles était plutôt étonnant : elle était davantage du genre à se défendre sur le champ. Ne disait-elle rien parce qu'elle avait honte ou préparait-elle mentalement un discours destiné à la laver de tout soupçons ? Les paupières mi-closes, le lieutenant essayait de distinguer le moindre indice faciaux qui pourrait lui laisser deviner l'état d'esprit de la meneuse. Néanmoins son visage resté fermé, vierge de toutes émotions. Ce qui ne ressemblait pas du tout à Étoile des Larmes …

▬ Bon, mettons tout de suite fin aux malentendus. Tu n'es pas mon amie Étoile des Larmes et tu ne l'as jamais été. Je ne te fais pas plus confiance car tu n'es qu'une face de poisson comme tant d'autres. Si tu croyais ça, tu es vraiment naïve. Tu n'es rien pour moi, tu m'entends ? Rien du tout ! Pourquoi devrais-je me soucier d'une chatte du Clan de la Rivière ?

a tirade fit presque rire Chauve Souris. Aux oreilles de ce dernier, tout ça n'était vraiment pas crédible. Qu'essayait-il de faire, de se rattraper devant sa guerrière ? Après tout, Pelage Fauve a aussi été témoin de toute ceci. Au même titre que les trois autres, elle savait qu’Étoile du Griffon avait rencontré Étoile des Larmes et qu'il était au courant quant à son ascension au poste de meneur, information qu'il avait préféré garder pour lui-même plutôt qu'en informer son Clan. Ce qui n'avait d'ailleurs vraiment pas plu à la guerrière, et pour cause. Chauve Souris n'avait déjà lui pas apprécier qu’Étoile des Larmes lui parle de son changement de rang, alors s'il avait été à la place de la reine … il aurait réagit sûrement pareil.

Néanmoins, la colère soudaine d’Étoile du Griffon était ridicule. Chauve Souris avait conscience que c'était sûrement ses propres mots qui l'avait piqué à vif. Tant mieux, c' était bien l'effet qu'il recherchait. Cependant, son coup de colère n'avait rien de crédible aux yeux du Lieutenant. On aurait presque dit que le meneur du Vent essayait de se sortir de la fâcheuse situation dans laquelle il s'était mit et que, pour ça, il jouait la carte de la colère et de la haine. Du moins, c'est ainsi que la situation apparaissait aux yeux du guerrier noir. C'était pathétique. L'énervement, c'est la preuve que la corde sensible a été titillé et qu'il fallait vite réagir avant qu'on ne le remarque. Se sortir du guet-apens avant que ça ne vire au drame.

▬ Si tu penses que nos clans sont amis et que tu auras des faveurs de la part du Clan du Vent, tu te trompes aussi.

Ces paroles durent à l'adresse d’Étoile des Larmes ne faisait ni chaud ni froid à Chauve Souris. Mieux, il espérait qu'elles touchent son amie en plein cœur, que ça lui mette du plomb dans le crâne et qu'elle comprenne sa bêtise à croire que les guerriers du Clan du Vent valaient mieux que les autres. Que les chats viennent des landes ou de la forêt, c'est exactement pareil. Ce sont tous des ennemis, qu'il faut écraser comme des insectes, des nuisibles dont il faut se débarrasser. Chauve Souris ne voulait pas anéantir les autres Clans, mais leur faire comprendre que eux, au Clan de la Rivière, ils étaient puissants et n'avaient pas peur d'eux. Qu'ils étaient capables de soulever des montagnes s'il le fallait. Que s'il fallait le graver dans les os des ennemis, ils le feraient.

En tout cas, c'était un peu rassurant de voir qu’Étoile du Griffon, lui, soit lucide de ce côté-là. Bien sûr, ça ne pouvait être que la continuité de sa précédente tirade mais qu'importe. Chauve Souris commençait en avoir marre de cette affaire qui, à ses yeux, prenait une tournure ridicule. Après les accusations de Pelage Fauve et du lieutenant, la discussion n'était devenue qu'un foutoir où tout le monde essayait de sauver son honneur tout en voulant redorer son blason. Mais ce qui était dit était dit, et ça ne risquait pas de s'oublier. Pelage Fauve comme Chauve Souris, malgré la réaction d’Étoile du Griffon, n'allaient sûrement pas oublier cette patrouille et toutes les révélations qu'elle avait engendré avant de nombreuses lunes.

▬ Tu as raison Chauve Souris, nous sommes ennemis et nous n'avons aucune pitié pour l'ennemi ! La frontière sera tracée dans le sang de nos ennemis s'il le faut !

Si les précédentes paroles d’Étoile du Griffon avait laissé Chauve Souris de glace, ça ne fut pas le cas cette fois-là. Ses mots résonnaient comme une promesse de guerre aux oreilles du Lieutenant ébène. Si c'est ça que voulait le meneur borgne, alors il était tombé sur le bon ennemi. D'ailleurs, si la distance entre les deux rives des Chutes n'était pas si élevée, le mâle noir aurait sûrement bondit de l'autre côté pour attaquer le chat des landes. Personne ne le défiait si ouvertement, lui et son Clan. Si Étoile des Larmes était passive, ce n'était pas son cas à lui. Lorsqu'on lui parlait ainsi, il fallait s'attendre à ce qu'ils prennent les mots au pied de la lettre. Ce n'était pas de l’inconscience ou de l'impulsivité : c'était simplement une réponse à un défi lancé.

Le poil hérissé, les crocs dévoilés, les yeux réduis à deux fentes, Chauve Souris rêvait de plonger ses griffes recourbés dans la chair d’Étoile du Griffon. L'envie du combat bouillonnait en lui, l'adrénaline secouait son corps tout entier. Voilà trop longtemps que son esprit n'avait pas été galvanisé par le combat, à cause de cela il partait au quart de tour. Il n'en pouvait plus de cette paix, de ces chats qui se cachent en espérant toujours que le lendemain soit beau. Les guerres écrient l'histoire des Clans depuis des lunes et des lunes, il n'y a pas de raison pour que cela s'arrête un jour. Chauve Souris attendait avec une certaine impatience le jour où ils pourraient enfin attaquer le Clan du Tonnerre pour récupérer les Rochers du Soleil …

▬ C'est une provocation ? Sache que le Clan de la Rivière n'aura pas plus de pitié pour vous que pour n'importe quel Clan. Et s'il faut le graver dans vos os, on le fera !

Les oreilles rabattues sur son crâne, Chauve Souris senti son poil se coucher sur son échine alors que la colère commençait peu à peu à la quitter. Rien ne servait de continuer, il ne pouvait de toute façon pas combattre. Pas que l'envie lui manquait, bien sûr, mais il était impossible qu'il rejoigne les guerriers du Clan du Vent de l'autre côté de la falaise. Alors il devait attendre patiemment le jour où il pourra venger son honneur de cet affront, quitte à le laver dans le sang. Ce peut-être demain ou dans six lunes, qu'importe. Chauve Souris était prêt à la bataille, quoi qu'il arrive. Il était un guerrier après tout, un guerrier prêt à tout pour son Clan. Même à tuer.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


RIVER POWER !   
{  Rien ne sert de courir, il faut partir à point. }


Chauve Souris rumine en #F2CB61

Petit Corbeau - Nuage de Corbeau - Chauve Souris - Etoile de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net/

Chef

avatar
I am
Messages : 226
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 25
Localisation : Sur le Promontoire/Suisse IRL


Feuille de personnage
Grade: Cheffe
Âge (Lunes): 39
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Lun 25 Aoû - 13:02

Parfois être aveugle ne signifie pas que nos yeux ne voient plus. Il y a d’autres manières de ne pas voir. De ne rien voir. De se leurrer. De se tromper. Etre trop sûr de soi, sous-estimer les autres, se fier aux apparences en sont quelques exemples flagrants. Car oui dans ce monde faire ce genre d’erreurs pouvait être relativement facile. Et fatal.

Sous-estimer quelqu’un pouvait être aussi fatal que si un chaton se battait contre un guerrier... Bon nombre de chats et même de Bipèdes l’avaient appris à leurs dépends. Tout comme d’autres avaient appris que quand on se fiait aux apparences et qu’on ne voyait pas plus loin que le bout de son nez on finissait par être surpris. Quand on était trop sûr de soi on finissait par tomber de son piédestal. Et aujourd’hui trois chats faisaient ces trois erreurs. Trois chats, trois erreurs, quelle douce ironie n’est-ce pas ?  Ou quelle drôle de coïncidence. A vous de voir quel mot s’applique le mieux dans la situation actuelle.

Etoile des Larmes était immobile depuis la fin de sa tirade. Elle entendait parfaitement les réponses de Pelage Fauve, Etoile du Griffon et Chauve-Souris. Elle entendait et voyait parfaitement. Mais elle restait silencieuse. Ses yeux dorés fixaient les trois chats, les observaient. Ses oreilles entendaient chacune de leurs paroles, chacun de leurs mots. Certains l’exaspéraient comme les premiers de Pelage Fauve. Certains la blessaient comme ceux de Etoile du Griffon. Certains l’irritaient comme ceux de son lieutenant.
L’expression de la chatte restait indéchiffrable. Illisible. Impossible de savoir quels sentiments l’habitaient de l’extérieur. Son visage reflétait un calme presque effrayant. Elle n’allait bien sûr pas rester silencieuse toute la journée. Mais elle cherchait le bon moment, les bons mots. Sa queue qui s’agitait doucement était la seule chose qui bougeait en dehors de son esprit. Le reste de son corps était parfaitement immobile, pas un seul mouvement. Sans ces mouvements de queue qui étaient d’ailleurs bien calmes eux aussi on aurait pu la prendre pour une statue.
Seul un tressaillement cependant invisible pour les autres faillit percer cette carapace immatérielle. Les paroles de Etoile du Griffon l’atteignirent en plein cœur. Ils lui firent mal. Peut-être même plus que les doutes de son propre lieutenant également son meilleur ami depuis leur enfance. Cependant elle resta immobile. Au plus profond de son être, de son âme elle sentait qu’elle ne devait pas encore parler. Etait-ce cela être chef ? Sentir, savoir ce genre de choses ? Qu’était-ce donc que le devoir d’un chef ? Elle se rappelait très bien avoir posé cette question à Etoile des Neiges son prédécesseur. Elle se rappelait également très bien de sa réponse...
Les paroles de son ami et de ses rivaux s’étaient gravés en elle comme si elle s’en était imprégnée. Ennemis, ne pas l’oublier, aussi bien traité qu’un guerrier du Clan de l’Ombre, naïfs, confiance totale, ennemis, pas mon amie, plus confiance, face de poisson, naïve, amis, sang et os... Les yeux fermés de la chatte se rouvrirent soudain. Une flamme nouvelle y brillait.  Une flamme étrange. Une flamme qui était encore une fois difficile à lire. Mais le changement, lui, était facile à remarquer. Quelque chose au plus profond de son être et de son âme avait changé chez Etoile des Larmes.
Les mots de Etoile des Neiges revinrent dans son esprit comme si son ancien mentor était là, à ses côtés alors qu’il était en ce moment même au campement du Clan de la Rivière. Un jour tu sauras par toi-même ce que signifie être chef Larme de Saphir. Je te le promets. Et ce jour-là tout changera... Pour le meilleur comme pour le pire hélas.
Elle planta ses yeux, qui malgré leur couleur dorée, brillaient d’une flamme d’acier et de glace dans ceux de Pelage Fauve. La douleur des mots de Etoile du Griffon était toujours présente, mais pour le moment elle était enterrée au plus profond de son être. Son devoir de chef passait avant elle après tout. Contrairement à ce qu’ils pensaient elle ne l’avait jamais oublié.
- Cesse de me parler comme si j’étais un chaton, Pelage Fauve. Tu n’as pas besoin de m’expliquer que les Quatre Clans sont ennemis je ne l’ai pas oublié. Et je sais aussi parfaitement que vous auriez pu profiter de cette information. Vous ne l’avez simplement pas fait n’est-ce pas ?
Elle adressa un sourire en apparence amical à la guerrière. Ce n’était pas souvent qu’elle provoquait les autres chats, mais cela lui arrivait. Après tout n’oubliez pas que même si elle l’ignore sa mère biologique n’est nulle autre que Etoile Sauvage en personne. La meneuse se tourna ensuite vers son propre lieutenant qu’elle regarda droit dans les yeux. Elle ne lui adressa cependant pas un mot. Oh elle lui parlerait. Mais quand ils seraient seuls car elle avait peur de ne pas pouvoir retenir sa fureur à son égard. Et elle ne voulait pas donner la satisfaction aux deux membres du Clan rival que les membres du Clan de la Rivière se déchiraient entre eux.
Cela n’allait peut-être pas plaire à son lieutenant, mais elle lui intima le silence d’un signe de la queue éloquent qui signifiait aussi qu’ils parleraient plus tard. Il pouvait peut-être douter d’elle, mais elle restait quand même sa cheffe et donc supérieure. Elle voulait s’occuper du reste elle-même et ils auraient tout le temps nécessaire pour se disputer après le départ des deux chasseurs de lapins.
Étrangement si les paroles d’Etoile de Griffon lui faisaient mal ils la rendaient tout aussi furieuses. De même que la réaction physique du meneur adverse. S’il osait poser la moindre griffe sur son territoire ou s’en prendre à eux elle ne resterait pas sans rien faire, premier amour ou non.
 
Elle posa donc son regard sur le meneur qui leur avait tourné le dos et le fixa pendant quelques secondes avant de prendre la parole d’une voix posée, mais seulement en apparence. Oh ne vous détrompez pas. Ce n’était pas sa tristesse qu’elle dissimulait. Mais bel et bien sa fureur. Néanmoins on pouvait sentir un peu cette dernière à travers ses mots.
- Que les choses soient claires pour tout le monde. Je n’ai jamais été et je ne serais jamais une traîtresse à mon Clan. Je protégerais le Clan de la Rivière au péril de ma vie s’il le faut. Que ce soit face à Etoile Sauvage, Etoile du Souvenir ou toi Etoile du Griffon. Il me semble que tu oublies que mon Clan est souvent le mieux nourri contrairement au tien... Si j’ai dit que c’était moins grave si le Clan du vent apprenait le premier la nouvelle c’est simplement parce que j’estime Etoile Sauvage plus dangereuse que toi. Quant à Etoile du Souvenir et bien sa haine envers moi est tout aussi dangereuse pour les miens. Le Clan du Vent est celui qui a le moins de raisons d’attaquer mon Clan. C’est tout. Ce n’est pas ma faute si vous avez cru que je vous considérais comme des alliés. Je chasserais moi-même tout chat qui franchira mes frontières ou volera  mon gibier. Qu’importe son Clan. Je suis peut-être pacifique, mais cela veut juste dire que je ne suis pas lâche au point de m’en prendre à un Clan sans une bonne raison. Si mon Clan commence à mourir de faim ou si c’est dans ses intérêts qu’on attaque en premier je n’hésiterais. Je suis peut-être la plus inexpérimentée et la plus  jeune des chefs actuels, mais ne me croyez pas faible pour autant. Il est dangereux de se fier aux apparences. Le devoir d’un chef est de protéger son Clan à tout prix. Je n’ai pas l’intention de l’oublier. Sur ce allons-y Chauve-Souris.
 
La jeune chatte se retourna pour partir à son tour, mais avant de s’éloigner pour de bon elle se retourna une dernière  fois et contempla les deux membres du vent une lueur triste dans le regard.
 
- Est-ce si mal de préférer la paix à la souffrance ? Cela fait-il de moi quelqu’un de plus faible qu’un chat prêt à tout pour se sentir puissant ? Réfléchis-y bien Etoile du Griffon. Crois-moi si la véritable force était de tuer... Il n’y aurait plus de chats dans les Clans. Je préfère la solution douce quand j’ai le choix, mais j’utiliserais la force s’il le faut. C’est cela qui fait ma puissance. Et qu’importe ce qu’en pensent les autres.
 
Sur ces dernières paroles pleines de sagesse Etoile des Larmes s’éloigna sans attendre son lieutenant. Elle accéléra ne ralentissant quand elle fut loin des chutes. Elle s’assit un instant et ferma les yeux attendant son lieutenant en silence. Quelque chose s’était brisé elle aujourd’hui. Mais en même temps quelque chose d’autre s’était renforcé. Sans qu’elle sache ce que c’était pour l’instant...


Spoiler:
 







Chanson Signature Musicale : Evening Star - Octavia





Dessin, Signature et Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lieutenante

avatar
I am
Messages : 149
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Nooord ! (62)


Feuille de personnage
Grade: Lieutenant
Âge (Lunes): 38 lunes
Famille:

MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   Mer 27 Aoû - 22:54



    « Tu m'accuses d'être déloyal Pelage Fauve ? Moi au moins, je n'ai jamais quitté mon clan quand il avait besoin de moi. »

Etoile du Griffon avait craché ces mots dans un murmure. Pelage Fauve en fut scandalisée et même incapable de répondre à cela. Elle détourna le regard en plantant ses griffes dans la terre meuble et serra les dents. Elle avait eu honte d'être partie sans rien prévenir pour accomplir une vengeance personnelle mais elle avait prouvé à son retour que sa loyauté allait de nouveau à son clan. Il avait fallu qu'elle quitte le Clan du Vent pour comprendre qu'elle ne pouvait vivre nulle part ailleurs et surtout que le clan passe avant tout le reste. Durant son exil, elle avait transgressé une autre règle fondamentale du Code du Guerrier : ne pas tuer un autre chat sauf si l'on était en danger. Son mentor qui plus est. Cependant, le mal était fait, Pelage Fauve ne pouvait rien y changer. Pendant près d'une lune, elle avait hésité à rejoindre ses terres natales, pensant ne plus être digne d'être une guerrière et le Clan des Etoiles a dû la visiter en rêve pour la faire changer d'avis. Depuis, elle ne regrettait plus son choix d'être revenue chez elle, enfin, lors des jours comme celui-ci, elle en venait à se demander si elle avait pris la bonne décision.
Etoile du Griffon fit volte-face aux deux félins du Clan de la Rivière, le regard noir et visiblement à bout de nerfs :

    « Bon, mettons tout de suite fin aux malentendus. Tu n'es pas mon amie Etoile des Larmes et tu ne l'as jamais été. Je ne te fais pas plus confiance car tu n'es qu'une face de poisson comme tant d'autres. Si tu croyais ça, tu es vraiment naïve. Tu n'es rien pour moi, tu m'entends ? Rien du tout ! Pourquoi devrais-je me soucier d'une chatte du Clan de la Rivière, il reprit plus furieux que jamais, Si tu penses que nos clans sont amis et que tu auras des faveurs de la part du Clan du Vent, tu te trompes aussi. »

Pelage Fauve en resta bouche bée : elle avait rarement eu l'occasion d'assister à une telle colère de la part de son chef. Quelque part, ses paroles la rassurait par rapport à sa relation avec Etoile des Larmes. Il ne comprenait pas ce qu'on lui reprochait depuis le début et c'est ce qui déroutait la guerrière rousse car elle-même avait compris qu'Etoile des Larmes était trop gentille avec lui depuis le début et Chauve-Souris aussi. Néanmoins, elle restait toujours inquiète sans trop en connaître la raison. Etoile du Griffon commença à être nerveux, il ne tenait plus en place. L'œil réduit à une fente, le sourire aux lèvres, Pelage Fauve sut aussitôt que quelque chose avait changé chez lui et qui ne présageait rien de bon.

    « Tu as raison Chauve Souris, nous sommes ennemis et nous n'avons aucune pitié pour l'ennemi ! La frontière sera tracée dans le sang de nos ennemis s'il le faut ! »

Le pelage du matou tigré avait doublé de volume et ses griffes malaxaient le sol comme s'il rêvait de les plonger dans la chair de ses ennemis. Il en avait presque la bave aux lèvres. A ce moment, Pelage Fauve savait que les ennemis en question étaient leurs voisins. Elle se doutait bien qu'Etoile du Griffon se revoyait dans la Forêt Sombre, habité par de vieux souvenirs de sang et de puissance. Cette vision d'Etoile du Griffon la terrifiait en tout cas. Mais selon elle, son camarade de clan déraillait trop souvent. Il y a quelques jours, il avait failli la tuer et maintenant il provoquait ouvertement le Clan de la Rivière ? Il faisait beaucoup d'erreurs en si peu de temps. Finalement, le meneur parut horrifié de lui-même et finit d'un ton pragmatique :

    « Nous ferions mieux de rentrer, nous avons une patrouille à finir. »

Etoile du Griffon tourna les talons mais Pelage Fauve ne le suivit pas. Elle en venait à se demander si le Clan de Etoiles s'était trompé sur le compte du matou. J'avais raison, on se débarrasse pas de ses vieux démons, se dit-elle, déçue. La rouquine remarqua le pelage ébouriffé de Chauve-Souris, ses oreilles rabattues et se crocs découverts, il était devenait tout à coup hostile envers les chats de la lande.

    « C'est une provocation ? Sache que le Clan de la Rivière n'aura pas plus de pitié pour vous que pour n'importe quel Clan. Et s'il faut le graver dans vos os, on le fera ! »

Pelage Fauve cracha. Si elle pouvait comprendre la fureur du mâle ébène, elle n'avait pas le droit de l'accepter sans broncher. A ses côtés, Etoiles des Larmes demeurait silencieuse, une expression indéchiffrable sur le visage. Ses yeux dorés se tournèrent alors vers la femelle haute sur pattes pour se planter dans les siens.

    « Cesse de me parler comme si j’étais un chaton, Pelage Fauve. Tu n’as pas besoin de m’expliquer que les Quatre Clans sont ennemis je ne l’ai pas oublié. Et je sais aussi parfaitement que vous auriez pu profiter de cette information. Vous ne l’avez simplement pas fait n’est-ce pas ? »

La chatte immaculée ajouta un sourire que Pelage Fauve n'apprécia pas, elle n'avait qu'une envie : faire taire cette sale tête de carpe ! Face à sa défense de fortune, la rouquine pensa : Ah oui ? J'ai pas souvenir que tu nous as traité en ennemi si près de ton territoire. Ensuite, Etoiles des Larmes se tourna vers son guerrier noir puis claqua l'air de sa queue qui signifiait généralement qu'il devait se taire. La chatte rousse se dit que Chauve-Souris allait passer un très mauvais quart d'heure en rentrant au camp. La meneuse du Clan de la Rivière mit "les choses au clair" pour reprendre son expression, elle expliqua donc son point de vue qui ressemblait davantage à celui d'un chef, pourtant Pelage Fauve ne parvenait pas à la croire. Etoile des Larmes commença à repartir quand elle se retourna une dernière fois vers eux avant de plonger dans la végétation.

    « Est-ce si mal de préférer la paix à la souffrance ? Cela fait-il de moi quelqu’un de plus faible qu’un chat prêt à tout pour se sentir puissant ? Réfléchis-y bien Etoile du Griffon. Crois-moi si la véritable force était de tuer... Il n’y aurait plus de chats dans les Clans. Je préfère la solution douce quand j’ai le choix, mais j’utiliserais la force s’il le faut. C’est cela qui fait ma puissance. Et qu’importe ce qu’en pensent les autres. »

Malgré tout le ressenti que Pelage Fauve pouvait éprouver à son égard, elle ne pouvait qu'approuver ses paroles, dignes d'un chef en fin de compte. Elle rejoignit Etoile du Griffon sans lui jeter un regard ou même lui adresser un mot. Ils s'étaient assez déchirés aujourd'hui, leur complicité avait complètement disparue. Sûrement pour toujours, ce qui attrista la guerrière. Peut-être que deux chats entraînés dans la Forêt Sombre ne pouvaient tout simplement pas se supporter ? Pelage Fauve ressentait une douleur dans la poitrine, elle était sûre d'avoir perdu Etoile du Griffon ainsi que leur amitié qui avait mis du temps à s'installer entre eux. C'était dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriors-heart.bbactif.com


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.
» Quand mon mec joue avec la magie noire
» "Le destin ne nous lâche pas"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~La Guerre des Clans Power ~° :: RIVIERE :: Territoires de la Rivière (Occupés) :: Les Chutes-